L'action Euroapi dévisse de 52,02% à 3,26 euros après la présentation de résultats 2023 dégradés. Le spécialiste des principes actifs pharmaceutiques a essuyé une perte nette de 189,7 millions d’euros en 2023 contre une perte de 15 millions d’euros en 2022. Le groupe a enregistré 226,4 millions d'euros de dépréciations d'actifs corporels. Le Core Ebitda est ressorti à de 93,1 millions d’euros, soit une marge de 9,2% contre 12,3 % en 2022, "en raison d'une absorption moins favorable des coûts fixes et de l’inflation".

Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,8% à 1,013 milliard d'euros.

Le groupe a annoncé le lancement du de Focus-27, "un projet global pour libérer une croissance rentable et augmenter les rendements" grâce à une rationalisation du portefeuille d'API. 13 APIs avec des marges faibles ou négatives seront arrêtés, pour se concentrer sur des produits rentables et hautement différenciés tels que la vitamine B12, les prostaglandines, les peptides et les oligonucléotides. L'empreinte industrielle sera rationalisée.

Le conseil d'administration d'Euroapi a nommé Ludwig de Mot directeur général, à compter du 1er mars 2024. Il a rejoint la société le 2 janvier 2024 en tant que directeur général adjoint, en charge de la transformation de l'entreprise.

Euroapi se fixe comme objectif clé pour 2024 de "mettre l'accent sur la trésorerie pendant une année de transition". Le groupe anticipe une diminution du chiffre d'affaires comprise d'entre 4% et 7% à base comparable, due notamment à une baisse des ventes à Sanofi. La marge de Core Ebitda est attendu entre 6% et 9%. La société prévoit également un impact matériel des coûts de transformation et de début de restructuration, comprenant une sous-activité industrielle résultant de la mise en oeuvre du projet Focus-27