PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'opérateur boursier Euronext a annoncé jeudi une extension de ses activités de compensation sur les marchés européens, une étape importante vers l'atteinte des objectifs financiers du groupe pour 2024.

Euronext, via sa filiale Euronext Clearing, "a étendu avec succès son offre de compensation aux marchés au comptant de France, d'Irlande, des Pays-Bas et du Portugal le 27 novembre 2023", a affirmé le groupe dans un communiqué.

Ces activités étaient auparavant réalisées par des tiers, notamment la chambre de compensation franco-britannique LCH SA, dans laquelle Euronext détenait une participation minoritaire cédée en juillet dernier.

Jusqu'au rachat de Borsa Italiana en 2021, Euronext était le seul grand opérateur boursier européen à ne pas disposer de sa propre chambre de compensation, une infrastructure clé pour le bon fonctionnement des marchés car elle permet de couvrir le risque de contrepartie et facilite le règlement-livraison des titres entre grandes institutions financières. Le développement de la chambre italienne CC&G, rebaptisée Euronext Clearing, constitue l'un des axes prioritaires du plan stratégique "Growth for Impact 2024" présenté la même année.

Euronext Clearing propose aujourd'hui la compensation des actions, des fonds indiciels cotés (ETF), des produits structurés, des warrants et des obligations sur six des sept marchés d'Euronext. Seuls les investisseurs de la Bourse d'Oslo n'ont pas encore accès au service.

"Nous avons multiplié par trois les volumes d'Euronext Clearing par rapport à la semaine dernière. Cela a nécessité d'importants investissements dans l'infrastructure informatique", a souligné Anthony Attia, responsable global des produits dérivés et du post-marché d'Euronext, au cours d'un entretien avec l'agence Agefi-Dow Jones.

Baisse du coût de règlement-livraison

Les clients -- banques, sociétés de gestion et de courtage - qui investissent sur les marchés du groupe restent libres de passer par d'autres chambres européennes de compensation telles que LCH SA, Eurex Clearing ou CBOE Clear Europe, en vertu du principe dit d'accès ouvert fixé par la directive européenne MIF2.

Depuis lundi, Euronext Clearing a compensé environ deux millions de transactions par jour pour le compte de 52 clients, dont 37 ont rejoint la chambre dans le cadre de son expansion géographique. Ces "membres compensateurs" bénéficient de tarifs plus avantageux qu'avec l'ancien système reposant sur des offres de compensation fragmentées, a assuré Anthony Attia. Grâce à une mise à jour de son modèle d'évaluation des risques, Euronext Clearing calcule au plus juste les appels de marge à ses clients. La plateforme promet également une baisse drastique du coût de règlement-livraison.

L'expansion d'Euronext Clearing a également un effet positif sur les revenus du groupe. Elle contribuera "de manière significative" à atteindre les 70 millions d'euros de synergies annuelles d'Ebitda prévues à fin 2023 et générera également une grande partie des 45 millions de synergies supplémentaires prévues en 2024, a précisé Anthony Attia.

Outre les marchés au comptant, Euronext Clearing intégrera à compter du troisième trimestre 2024 la compensation des dérivés cotés et des dérivés de matières premières d'Euronext. Elle entend ainsi s'imposer progressivement comme l'une des principales chambres de compensation européennes.

-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: LBO

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

November 30, 2023 11:45 ET (16:45 GMT)