Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé Nasdaq - 23/09 22:00:00
249.02 USD   -2.25%
23/09A Wall Street, le Dow Jones en forme grâce à Nike
AW
23/09FACEBOOK : Jefferies renouvelle son conseil sur le titre
CF
23/09FACEBOOK INC : Opinion positive de Jefferies
ZD
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Les mesures américaines contre TikTok et WeChat font craindre un morcellement

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
08/08/2020 | 06:46

de l'internet

WASHINGTON (awp/afp) - Une interdiction des populaires applications mobiles chinoises TikTok et WeChat aux Etats-Unis pourrait fragmenter encore plus un internet mondial déjà fragile, redoutent des spécialistes du secteur.

Les craintes se sont renforcées cette semaine après des décrets de Donald Trump interdisant d'ici à 45 jours toute transaction "des personnes sous juridiction américaine" avec ByteDance, la maison mère chinoise de TikTok, et Tencent, propriétaire de la plateforme WeChat.

Prises sous couvert de menace à la sécurité nationale, malgré l'absence de preuves tangibles, ces restrictions vont à l'encontre de l'idéal américain de longue date d'un internet global et ouvert et pourraient inciter d'autres pays à imiter les Etats-Unis, jugent des experts.

"C'est véritablement une tentative de fragmenter l'internet et la société globale de l'information selon une ligne de fracture américano-chinoise et d'exclure la Chine de l'économie de l'information", estime Milton Mueller, professeur à la Georgia Tech University et fondateur du Internet Governance Project.

Selon M. Mueller, cette démarche vise à "créer un pare-feu occidental", qui serait appliqué de manière globale via les sanctions économiques américaines et s'apparenterait au "Great Firewall" chinois -- jeu de mot sur la "Grande Muraille" ("Great Wall") de Chine et le pare-feu ("firewall").

Mais cela pourrait se retourner contre les géants de la Silicon Valley car "de nombreux gouvernements nationalistes dans le monde pourraient lancer les mêmes accusations contre Apple, Google, Facebook et Twitter" au sujet de l'usage des données personnelles, indique M. Mueller.

"Ce sera la porte ouverte aux obstructions nationalistes et à la régulation de ces médias sociaux", prédit-il.

"Clean Network"

Les mesures décrétées cette semaine par Donald Trump s'inscrivent dans la lignée du projet "Clean Network" du département d'Etat, dont l'objectif est d'empêcher l'utilisation aux Etats-Unis d'applications et services chinois jugés "non fiables."

Cette initiative pourrait conduire à une situation confuse dans certains pays, qui seraient contraints de choisir entre l'écosystème chinois et américain, affirme l'analyste indépendant Richard Windsor.

"La fracture numérique entre la Chine et l'Occident s'agrandit et des pays coincés entre les deux (en Afrique et dans certaines parties de l'Asie) devront décider de quel côté ils veulent se placer", écrit M. Windsor sur son blog Radio Free Mobile.

Pour Adam Segal, de l'organisation Council on Foreign Relations, les décisions américaines soulèvent la notion de "cyber-souveraineté", longtemps défendue par la Chine et combattue par les Etats-Unis.

"Qu'un pays ait le droit de s'isoler de l'internet mondial en interdisant ou en limitant des technologies étrangères est vraiment une idée chinoise", note M. Segal.

"Les Etats-Unis défendait l'idée opposée", celle "d'un internet libre et ouvert", poursuit-il.

M. Segal observe que l'internet mondial était déjà "sur un terrain glissant" après les décisions de pays comme la Russie et l'Inde de limiter les flux de données.

Mais les récentes mesures de Washington "sapent la capacité des Etats-Unis à promouvoir ces idées et il pourrait y avoir un retour de bâton contre les entreprises américaines", avertit le spécialiste.

Pour Daniel Castro, de la Fondation pour l'Innovation et les Technologies de l'Information, les menaces américaines feraient peser "un risque sérieux de morcellement de l'internet" si elles étaient menées à bien.

"Les Etats-Unis doivent faire attention en affirmant qu'il y a un risque pour la sécurité nationale inhérent à l'utilisation de technologies d'entreprises étrangères", affirme M. Castro.

"Si d'autres pays suivent la même logique, les entreprises américaines de la tech seront tenues à l'écart de nombreux marchés étrangers", explique-t-il.

D'autant que ces actions sont guidées par des craintes sécuritaires floues et par la croyance erronée qu'elles permettent de contrer la montée en puissance de la Chine, juge M. Mueller.

"L'administration Trump pense qu'elle peut ralentir le développement de la Chine en tant que puissance économique et technologique", fait remarquer l'expert.

"L'idée qu'il est possible d'interrompre le développement de la Chine en coupant les ponts avec eux est stupide, cela ne va pas se produire", poursuit-il.

rl/dho/dax/dth

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -3.45%1409.39 Cours en différé.5.20%
APPLE INC. -4.19%107.12 Cours en différé.45.92%
DAX -0.34%12610.68 Cours en différé.-4.57%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX -0.29%460.41 Cours en différé.-13.89%
FACEBOOK -2.25%249.02 Cours en différé.21.33%
GREAT WALL MOTOR COMPANY LIMITED 0.42%9.51 Cours en clôture.65.10%
S&P AFRICA 40 INDEX -0.37%152.26 Cours en différé.-11.39%
TENCENT HOLDINGS LIMITED 0.49%514 Cours en clôture.36.85%
TWITTER 6.08%45.33 Cours en différé.41.44%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.63%77.26504 Cours en différé.22.77%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
23/09A Wall Street, le Dow Jones en forme grâce à Nike
AW
23/09FACEBOOK : Jefferies renouvelle son conseil sur le titre
CF
23/09FACEBOOK INC : Opinion positive de Jefferies
ZD
23/09Palantir Technologies s'introduira en Bourse le 30 septembre
AW
23/09Wall Street : les 'GAFAM' font de nouveau toute la différence
CF
22/09BOURSE DE WALL STREET : Wall Street finit en hausse sous l'impulsion d'Amazon, m..
RE
22/09Wall Street rebondit nettement grâce à la Big Tech
AW
22/09Wall Street tente un rebond mais reste fébrile
AW
22/09TRACKINSIGHT : Nouvel accès de faiblesse des grandes valeurs technologiques
TI
22/09Wall Street : le Nasdaq sauve les 10.800, le S&P500 les 3.280
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 80 179 M - 68 785 M
Résultat net 2020 23 254 M - 19 950 M
Tréso. nette 2020 62 496 M - 53 615 M
PER 2020 31,0x
Rendement 2020 -
Capitalisation 709 Mrd 709 Mrd 609 Mrd
VE / CA 2020 8,07x
VE / CA 2021 6,30x
Nbr Employés 52 534
Flottant 83,8%
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 49
Objectif de cours Moyen 291,00 $
Dernier Cours de Cloture 249,02 $
Ecart / Objectif Haut 34,5%
Ecart / Objectif Moyen 16,9%
Ecart / Objectif Bas -51,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK21.33%709 412
TWITTER33.32%33 703
MATCH GROUP, INC.25.31%27 694
LINE CORPORATION0.19%12 308
SINA CORPORATION0.10%2 631
NEW WORK SE-16.78%1 612