Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

FACEBOOK INC

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Facebook : Mark Zuckerberg botte en touche devant les Eurodéputés

24/05/2018 | 15:51
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Le fondateur de Facebook s’est expliqué mardi 22 mai devant le Parlement Européen à Bruxelles à propos des lacunes du réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs. Cette réunion est intervenue à quelques jours d’un changement majeur en Europe visant la protection des données personnelles de ses citoyens.

Retour sur l’audition

Le format de l’audition était bien différent de celui du Congrès américain. Les eurodéputés ont posé à tour de rôle leurs questions pendant près d’une heure, puis une réponse globale a été donnée par Mark Zuckerberg, qui a pris soin d’éluder certaines questions, tout en continuant à faire son mea culpa, une stratégie utilisée depuis l'origine de l'affaire.

Il s'est notamment employé à détourner une question sur la concurrence à laquelle fait face le géant, comme s’il voulait cacher l’évident monopole de Facebook dans le monde des réseaux sociaux. Bis repetita sur un autre sujet, la récente affaire Cambridge Analytica et le fait qu’elle pourrait n'être que la partie émergée de l’iceberg. Zuckerberg semble exceller à maintenir un certain flou dans ses réponses, comme lorsqu'il se contente de reconnaître qu’il serait important de réviser toutes les applications créées avant 2014… sans donner de pistes pour y parvenir. Cette année-pivot marque, selon lui, la date à partir de laquelle les modifications opérées au sein du réseau social empêcheraient une nouvelle application de récolter autant de données. Enfin, une simple question qui est certainement la plus importante n’a pas trouvé de réponse : peut-on débrancher Facebook ?

Du changement côté données personnelles

Vendredi 25 mai le règlement général pour la protection des données (RGPD) va évoluer et fournir aux citoyens européens de nouveaux droits pour protéger leurs informations personnelles et leur vie privée. La mouture initiale de ce règlement date de 1995, lorsque ni Google ni Facebook n’existaient, alors que ce sont aujourd’hui les deux entreprises les plus influentes dans l’économie des données personnelles. Il était donc temps d’entamer son chantier de modernisation avec l’objectif de concilier la protection de la vie privée des citoyens européens et l’innovation des entreprises. Il repose sur trois grands axes.
  • Le RGPD ouvrira de nouveaux droits aux citoyens en leur offrant la possibilité de portabilité de leurs données vers un autre service web, sans donc avoir à construire un nouveau profil de zéro.
  • Le RGPD instaurera dans la loi le droit à l’oubli : chacun pourra avoir le choix d’effacer les données collectées par les opérateurs numériques sur simple demande.
  • Une majorité numérique sera instaurée. Un mineur pourra s’inscrire sur les réseaux sociaux et donner le consentement au traitement de ses données personnelles sans l’autorisation de ses parents à partir de 15 ans (un âge déjà fixé par l’Assemblée Nationale en France).
Les entreprises, elles, n’auront à l’avenir plus besoin de déclarer préalablement tout traitement de données personnelles mis en œuvre. Elles devront simplement tenir un registre interne des traitements dans lequel sera indiqué la finalité de chaque collecte de données et le nom d’un responsable. Elles devront également s’assurer qu’elles maîtrisent bien l’impact du traitement de ces données et qu’elles en mesurent les risques vis-à-vis de la vie privée des citoyens européens concernés. En cas de non-respect des nouvelles règles édictées, elles s’exposeront à des sanctions financières sévères pouvant aller jusqu’à 20 millions d'euros ou 4% de leur chiffre d’affaires mondial. Toutefois, la CNIL nous informe que ces sanctions ne seront que progressivement appliquées, le temps de laisser les entreprises s'adapter.

It is time. #deletefacebook

Même si certains utilisateurs ont supprimé leur compte Facebook depuis fin avril, ce scandale retentissant n'a pas empêché le réseau social de voir le nombre de ses utilisateurs s'afficher en hausse de 13% depuis. Bien qu’ils disent accorder de l’importance à la protection de leurs données, les inscrits se retrouvent face à un calcul classique bénéfices / risques, qui, face au manque d’alternatives, fait qu’ils continuent à utiliser la plateforme.

Une chose est sûre, Facebook a du répondant. Alors que ses détracteurs voyaient dans l'épisode Cambridge Analytica un revers majeur propre à entraîner une hémorragie d'utilisateurs, il n'en a rien été. Et la traduction boursière est implacable : deux mois après le début de l'affaire, le cours de bourse a déjà gommé le décrochage.
 

© Zonebourse.com 2018
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -3.04%2751.33 Cours en différé.56.98%
FACEBOOK INC -5.05%324.61 Cours en différé.18.84%
Réagir à cet article
guerberand - Il y a 3 ans arrow option
Facebook est surtout la courroie de transmission de l' espionnage américain : personne n' y échappe : ce pays est devenu fou...!!!
  
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK INC
23/10La vague de révélations de la lanceuse d'alerte continue de submerger Facebook
AW
23/10Les résultats des géants de la technologie pourraient constituer un nouveau test pour l..
ZR
22/10Un nouveau lanceur d'alerte accuse aussi Facebook de tous les maux (presse)
AW
22/10Wall Street : 2 nouveaux records absolus éclipsent le Nasdaq
CF
22/10Le futur réseau social de Donald Trump flambe à Wall Street
AW
22/10Les résultats d'entreprises ont soutenu les marchés malgré un repli de la tech
AW
22/10FACEBOOK : Le Nasdaq et le S&P 500 terminent en baisse, le secteur des communications pèse
RE
22/10LES ACTIONS AMÉRICAINES SONT MITIGÉE : le Dow Jones établit un record derrière AmEx, tandi..
MT
22/10CLOSE UPDATE : Les actions américaines sont mitigées vendredi alors que le Dow Jones établ..
MT
22/10L'indice S&P 500 affiche une hausse hebdomadaire de 1,6 % après avoir atteint un nouvea..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK INC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 119 Mrd - 103 Mrd
Résultat net 2021 40 397 M - 34 696 M
Tréso. nette 2021 79 410 M - 68 204 M
PER 2021 23,1x
Rendement 2021 -
Capitalisation 915 Mrd 915 Mrd 786 Mrd
VE / CA 2021 7,00x
VE / CA 2022 5,66x
Nbr Employés 63 404
Flottant 84,0%
Graphique FACEBOOK INC
Durée : Période :
Facebook Inc : Graphique analyse technique Facebook Inc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK INC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 52
Dernier Cours de Cloture 324,61 $
Objectif de cours Moyen 416,42 $
Ecart / Objectif Moyen 28,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
FACEBOOK INC18.84%915 220
KUAISHOU TECHNOLOGY0.00%55 002
TWITTER, INC.14.94%49 561
MATCH GROUP, INC.11.99%47 807
BUMBLE INC.0.00%6 646
GREE, INC.55.37%1 715