Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

FACEBOOK INC

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Facebook de nouveau pointé du doigt pour les contenus haineux sur ses réseaux

24/10/2021 | 19:48
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

en Inde

NEW YORK (awp/afp) - Le rôle de Facebook dans la propagation en Inde d'images et propos haineux de nature à exacerber les conflits intercommunautaires a de nouveau été mis en avant ce week-end via la divulgation de documents internes par divers médias américains.

Récupérés par la lanceuse d'alerte Frances Haugen, ces documents ont déjà alimenté plusieurs révélations sur l'impact de Facebook et de ses filiales WhatsApp et Instagram sur la polarisation intense de la vie politique aux Etats-Unis ou la santé psychologique de certaines adolescentes.

Samedi et dimanche, le Wall Street Journal, le New York Times et le Washington Post, entre autres, se sont concentrés sur la présence de Facebook en Inde, son plus gros marché avec 340 millions d'utilisateurs.

Selon eux, le groupe de Mark Zuckerberg était bien conscient de la présence grandissante de contenus problématiques visant en particulier la communauté musulmane, mais n'a pas déployé les moyens suffisants pour entraver ce phénomène.

Cette attitude s'inscrit dans le sillage de ce que dénonce plus généralement la lanceuse d'alerte: Facebook connaît, et étudie, les problèmes mais choisit, en bonne partie, de les ignorer ou de ne pas consacrer suffisamment de ressources pour les circonscrire.

Compte inondé de propagande

Un rapport des propres chercheurs de l'entreprise datant de juillet 2020 a montré que la part de contenus incendiaires est montée en flèche à partir de décembre 2019 en Inde, raconte le Wall Street Journal.

"Les rumeurs et appels à la violence se sont particulièrement propagés" sur WhatsApp en février 2020, quand des affrontements entre la majorité hindoue et la minorité musulmane ont fait plusieurs dizaines de morts, souligne le quotidien.

Conscient de ces problèmes, le groupe a envoyé des dizaines de chercheurs sur le terrain pour discuter avec les utilisateurs.

Facebook avait aussi dès février 2019 créé un compte fictif, celui d'une femme de 21 ans dans le nord de l'Inde, pour mieux comprendre l'expérience des utilisateurs, rapporte plusieurs médias.

Sans aucune indication, le compte s'est rapidement retrouvé inondé de propagande en faveur du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi et de discours haineux envers les musulmans.

"J'ai vu plus d'images de morts au cours des trois dernières semaines que j'en ai vu dans toute ma vie", a écrit le chercheur en charge de cette expérimentation selon le New York Times.

Le groupe est "bien conscient qu'une politique de modération plus faible dans les pays non-anglophones rend la plateforme vulnérable aux abus de personnes mal intentionnées et de régimes autoritaires", affirme le Washington Post.

Selon un document interne, la grande majorité du budget dédié à la lutte contre la désinformation est destinée aux Etats-Unis, même si ces derniers représentent moins de 10% des utilisateurs.

0,05% des contenus

Réagissant à ces nouvelles révélations, le géant des réseaux sociaux souligne avoir nettement renforcé sa lutte contre les contenus problématiques ces dernières années.

Facebook a "investi de façon importante dans les technologies détectant les discours de haine dans divers langages, dont l'hindi et le bengali", a assuré un porte-parole dimanche dans un message à l'AFP. Il compte aussi plus de 15.000 personnes surveillant les contenus dans plus de 70 langues, dont 20 langues parlées en Inde.

Régulièrement critiqué pour se préoccuper surtout des contenus en langue anglaise, l'entreprise assure par ailleurs être en train d'étendre la détection automatique de contenus problématiques à d'autres langues parlées en Inde et assure avoir déjà des algorithmes fonctionnant en hindi, bengali, tamoul et ourdou.

L'entreprise a en conséquent réduit de moitié le volume de ce genre de propos, qui ne représentent plus que 0,05% des contenus dans le monde entier, a-t-il ajouté.

"Les discours de haine contre les groupes marginalisés, y compris les musulmans, sont en augmentation dans le monde entier" et Facebook "améliore la mise en oeuvre de ses règles" au fur et à mesure de cette évolution, a aussi relevé le porte-parole.

L'influence du groupe en Inde avait déjà été pointée du doigt en 2020 après des révélations du Wall Street Journal l'accusant d'une certaine complaisance envers le pouvoir nationaliste hindou afin de ne pas nuire à ses intérêts commerciaux.

bur-jum/rle


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK INC
27/11AUTONOMIE DE LA GUADELOUPE : les élus locaux demandent la venue d'une délégation
AW
27/11Six soldats soudanais tués dans une attaque éthiopienne - sources militaires soudanaise..
RE
27/11ANTILLES : nouvelles violences, le gouvernement met l'autonomie de la Guadeloupe
AW
27/11VIOLENCES AUX ANTILLES : le gouvernement lance le débat sur plus d'autonomie en
AW
26/11NZME rejoint une association commerciale pour négocier une compensation équitable avec ..
MT
24/11Une parcelle d'immobilier virtuel se vend pour la somme record de 2,4 millions de dolla..
ZR
24/11WORLDLINE : des solutions de transactions pour PSA Payment
CF
23/11Wall Street termine sur une note contrastée avec la remontée des taux
AW
23/11Apple lance des poursuites contre la firme israélienne NSO (affaire Pegasus)
AW
23/11FB Financial nomme un directeur des risques
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK INC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 118 Mrd - 104 Mrd
Résultat net 2021 39 871 M - 35 228 M
Tréso. nette 2021 69 121 M - 61 071 M
PER 2021 24,0x
Rendement 2021 -
Capitalisation 927 Mrd 927 Mrd 819 Mrd
VE / CA 2021 7,29x
VE / CA 2022 6,03x
Nbr Employés 68 177
Flottant 84,5%
Graphique FACEBOOK INC
Durée : Période :
Facebook Inc : Graphique analyse technique Facebook Inc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK INC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 52
Dernier Cours de Cloture 333,12 $
Objectif de cours Moyen 403,70 $
Ecart / Objectif Moyen 21,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
FACEBOOK INC21.95%926 660
KUAISHOU TECHNOLOGY0.00%48 382
MATCH GROUP, INC.-11.59%37 840
TWITTER, INC.-13.07%37 568
BUMBLE INC.0.00%4 372
GREE, INC.70.25%1 748