Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

FACEBOOK INC

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Un milliard de dollars peuvent-ils rendre Facebook à nouveau cool?

24/07/2021 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (awp/afp) - "Sur notre marché, Facebook est plutôt ringard": comme beaucoup d'influenceurs sur internet, le comédien kényan Mark Mwas a été surpris à l'annonce du lancement par Facebook d'un fonds d'un milliard de dollars pour rémunérer des créateurs de contenus comme lui.

Le jeune homme de 25 ans, suivi par plus de 160.000 personnes sur TikTok où il parle de sa vie d'étudiant dans un mélange de swahili, d'anglais et d'argot, reste sceptique quant à sa capacité à entraîner son public sur le réseau social.

"Ma mère est sur Facebook, mais ne connaît pas TikTok. Mon contenu est conçu pour des +millennials+, qui préfèrent d'autres plateformes", a-t-il expliqué à l'AFP par courriel.

Facebook a annoncé la semaine dernière qu'il débloquait un milliard de dollars (850 millions d'euros) pour payer des créateurs de contenus qui les diffusent sur sa plateforme, dans des domaines aussi variés que l'humour, la mode ou les jeux vidéo, jusqu'en 2022.

YouTube, TikTok et Snapchat se livrent déjà une bataille féroce pour attirer des personnalités et leur communauté, qui peuvent leur rapporter de juteux revenus publicitaires.

En novembre 2020, Snapchat a commencé à dépenser un million de dollars par jour pour ses créateurs de contenus les plus en vue, même si les paiements se sont un peu tassés depuis. Les vidéastes sur YouTube peuvent aussi recevoir depuis 2007 une petite portion des milliards de revenus publicitaires que génère le site.

Facebook n'a, lui, commencé à rémunérer des vidéos populaires qu'en 2017.

Sa filiale Instagram n'a même commencé à partager une partie de ses revenus publicitaires que l'année dernière: les influenceurs s'y rémunèrent principalement par des partenariats négociés directement avec des marques.

Retard

Joe Gagliese, cofondateur de l'agence pour influenceurs Viral Nation, n'est pas surpris du retard de Facebook.

Créé en 2004, le groupe de Mark Zuckerberg avait déjà construit un modèle publicitaire solide lorsque les premiers influenceurs ont commencé à percer sur les réseaux et les courtiser n'était pas essentiel pour "le coeur du business" de l'entreprise, souligne M. Gagliese.

Mais en même temps que les créateurs, c'est leur audience, en majorité très jeune, qui est partie vers d'autres plateformes, participant au sentiment que Facebook, pour la génération Z, n'est qu'un site ringard où se trouvent leurs parents.

La proportion de personnes âgées de plus de 65 ans sur Facebook a d'ailleurs augmenté d'environ un quart au cours de l'année écoulée, soit deux fois plus vite que la progression moyenne toutes tranches d'âges confondues, selon le rapport Digital 2021 de We Are Social et Hootsuite.

Lors du premier semestre 2021, le chinois TikTok a été l'application la plus téléchargée, selon le cabinet américain Sensor Tower. Il a largement remplacé Facebook au titre d'initiateur des modes sur les réseaux sociaux, surtout pendant la pandémie où ses courtes vidéos de danse ont allégé l'atmosphère pour des millions de personnes.

Dans ce contexte, l'un des objectifs du pari à un milliard de dollars de Facebook semble être de redevenir à la mode et de cesser l'exode des plus jeunes.

"La seule manière pour les plateformes de garder leur pertinence auprès des jeunes générations est de comprendre ce qui résonne en elles", explique Claudia Cameron, responsable du marketing à l'agence pour influenceurs IMA basée à Amsterdam. "Les créateurs de contenus sont une partie importante de l'équation, car ils donnent le ton de ce qui est cool."

Une goutte d'eau?

Les experts estiment qu'il est bien trop tôt pour considérer Facebook comme fini. "On ne peut pas les sous-estimer, ils sont si puissants dans la tech", relève Joe Gagliese.

La puissance financière de Facebook, qui a gagné 84,2 milliards de dollars en revenus publicitaires l'année dernière, lui donne plus de marge de manoeuvre pour investir et le nombre d'inscrits continue d'augmenter, avec 2,8 milliards d'utilisateurs actifs dans le monde.

Facebook va toutefois devoir investir davantage, prévient M. Gagliese: "A moins que Facebook ne s'y mette sérieusement -je veux dire, bien plus qu'un milliard de dollars-, ce sera très difficile d'attirer tous ces créateurs."

Facebook n'a pas encore précisé comment l'argent serait redistribué, mais Claudia Cameron pense qu'une grande part devrait aller à Instagram, qui bénéficie encore d'une image "cool".

Il s'agirait d'une bonne nouvelle pour le comédien Mark Mwas, qui y a aussi une importante communauté. "Je vais attendre et aviser", dit-il.

kjl/fs/soe/LyS


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK INC
11:59PLANÈTE BOURSE : La revue de presse du mardi 21 septembre 2021
07:55Wall Street : lourde chute mais s'épargne un 'sell-off'
CF
00:14Tunisie-Saïed annonce des règles transitoires et une nouvelle loi électorale
RE
20/09Wall Street : lourde chute mais s'épargne un 'sell-off'
CF
20/09BOURSE DE WALL STREET : Wall Street en net repli, les déboires d'Evergrande inquiètent
RE
20/09BOURSE DE WALL STREET : L'Europe finit dans le rouge, Wall Street prudent avant la Fed
RE
20/09BOURSE DE FRANCFORT : Le Dax trébuche pour sa première séance à 40 valeurs
AW
20/09Wall Street ouvre en nette baisse, Evergrande pèse
AW
20/09TRACKINSIGHT : Wall Street en baisse avant la réunion de la Fed
TI
20/09PLANÈTE BOURSE : La revue de presse du lundi 20 septembre 2021
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK INC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 120 Mrd - 102 Mrd
Résultat net 2021 40 634 M - 34 637 M
Tréso. nette 2021 79 290 M - 67 588 M
PER 2021 25,1x
Rendement 2021 -
Capitalisation 1 003 Mrd 1 003 Mrd 855 Mrd
VE / CA 2021 7,73x
VE / CA 2022 6,27x
Nbr Employés 63 404
Flottant 84,0%
Graphique FACEBOOK INC
Durée : Période :
Facebook Inc : Graphique analyse technique Facebook Inc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK INC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 49
Dernier Cours de Cloture 355,70 $
Objectif de cours Moyen 416,29 $
Ecart / Objectif Moyen 17,0%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
FACEBOOK INC30.22%1 002 876
KUAISHOU TECHNOLOGY0.00%52 488
TWITTER, INC.12.56%48 534
MATCH GROUP, INC.0.18%41 926
BUMBLE INC.0.00%6 227
NEW WORK SE-20.71%1 464