Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Faurecia SE
  6. Actualités
  7. Synthèse
    EO   FR0000121147

FAURECIA SE

(EO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Faurecia : Résultats du 1er semestre 2019, bonne résistance des ventes, de la rentabilité et de la génération de cash-flow dans un environnement difficile, confirmation des objectifs annuels

23/07/2019 | 07:29
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Nanterre (France), le 23 juillet 2019

RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2019

BONNE RÉSISTANCE DES VENTES, DE LA RENTABILITÉ ET DE LA GÉNÉRATION DE CASH-FLOW DANS UN ENVIRONNEMENT DIFFICILE

CONFIRMATION DES OBJECTIFS ANNUELS

en millions d’eurosS1 2018S1 2019*Variation
Ventes
À taux de change constants et hors Clarion
8 9918 972-0,2 %
-2,8 %
Résultat opérationnel647645-0,4 %
en % des ventes7,2 %7,2 %stable
Cash-flow net247257+3,9 %
Résultat net, part du Groupe342346+1,0 %

* Première application de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (les impacts financiers sont décrits en annexe ;                               pas de retraitement pour 2018)
  Toutes les définitions sont expliquées à la fin de ce communiqué de presse

SURPERFORMANCE DES VENTES DE 420 POINTS DE BASE À TAUX DE CHANGE CONSTANTS (hors Clarion)

  • Les trois activités historiques du Groupe ont surperformé la croissance de la production automobile mondiale (-7,0 %, source : estimation IHS Markit au 16 juillet - segment véhicules en adéquation avec les chiffres de la CAAM pour la Chine)
  • Toutes les régions, à l’exception de l’Amérique du Nord (impactée par l’arrêt de la production d’un programme important pour Daimler à Cottondale dans l’activité Seating), ont surperformé la production automobile régionale

BONNE RÉSISTANCE DE LA RENTABILITÉ A 7,2 % DES VENTES (Clarion inclus)

  • Amélioration ou stabilité de la marge opérationnelle dans les trois activités historiques du Groupe, grâce à des initiatives structurelles et une agilité accrue
  • La marge opérationnelle s’établit à 7,3 %, hors Clarion

CASH-FLOW NET DE 257 M€ ET RÉSULTAT NET DE 346 M€ COMPRENANT DES FRAIS DE RESTRUCTURATION EN HAUSSE AFIN DE S’ADAPTER AUX CONDITIONS DE MARCHÉ ET DES COÛTS LIÉS À L’ACQUISITION DE CLARION

CONFIRMATION DES OBJECTIFS ANNUELS

  • Croissance des ventes à taux de change constants en surperformance de 150 à 350 points de base (hors consolidation de Clarion)
  • Croissance en valeur du résultat opérationnel et marge opérationnelle d’au moins 7 % (incluant la consolidation de Clarion à compter du 1er avril)
  • Cash-flow net d’au moins 500 M€ (incluant la consolidation de Clarion à compter du 1er avril)

Patrick KOLLER, Directeur Général de Faurecia, a déclaré :

« Le premier semestre 2019 a été plus difficile que prévu, principalement en raison de la baisse importante de la production en Chine. Dans ce contexte, nous avons à nouveau prouvé la bonne capacité de résistance de nos performances financières.

Depuis que nous avons pris le contrôle de Clarion, nous avons mis en place une organisation solide pour Faurecia Clarion Electronics, qui allie les compétences de Faurecia et de Clarion. Nous nous concentrons actuellement sur la mise en œuvre d’un vaste plan de réduction des coûts. Nous présenterons notre plan stratégique ainsi que notre feuille de route pour une croissance rentable de cette nouvelle activité, lors du Capital Markets Day qui se tiendra le 26 novembre prochain.

Notre performance du premier semestre et nos prévisions pour le second semestre nous permettent de confirmer notre guidance pour l’année. »

  • Les comptes consolidés du premier semestre 2019 ont été approuvés par le Conseil d’administration qui s’est réuni le 22 juillet 2019, sous la présidence de Michel de Rosen. Ces comptes ont fait l’objet d’une revue limitée par les commissaires aux comptes, qui ont émis leur rapport.
  • Application de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 :
    • Faurecia utilise la méthode rétrospective simplifiée, qui ne prévoit pas de retraitement de l’exercice précédent
    • Les contrats de location sont enregistrés au bilan avec un « droit d’utilisation de l’actif loué » constaté à l’actif et une dette correspondante représentant l’obligation de payer les loyers futurs reconnue au passif
    • Les conséquences de l’application de la norme IFRS 16 sur les principaux indicateurs de Faurecia sont décrites en annexe
  • Une quatrième activité, « Faurecia Clarion Electronics » est présentée depuis le 1er janvier 2019 :
    • Cette nouvelle activité regroupe principalement les opérations de Coagent (consolidée à compter du 1er janvier 2018 et classée précédemment dans l’activité Interiors), Parrot Faurecia Automotive (dont les ventes sont consolidées à compter du 1er janvier 2019) et Clarion (consolidée à compter du 1er avril 2019).
    • En raison de contraintes de temps liées à la première consolidation de Clarion, seuls les mois d’avril et mai sont comptabilisés dans les états financiers consolidés du premier semestre. Le mois de juin sera comptabilisé lors de la clôture au 30 septembre.
  • Tous les chiffres semestriels relatifs à la production automobile mondiale ou régionale se réfèrent aux estimations IHS Markit du 16 juillet (segment véhicules en adéquation avec les chiffres de la CAAM pour la Chine).
  • Toutes les définitions sont expliquées à la fin du communiqué de presse sous la rubrique « Définitions des termes utilisés dans ce document ».

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE DU GROUPE AU PREMIER SEMESTRE 2019

  • BONNE RÉSISTANCE DES VENTES ET SURPERFORMANCE DE 420 POINTS DE BASE DANS UN ENVIRONNEMENT DIFFICILE

  • BONNE RESISTANCE DE LA RENTABILITÉ AVEC UNE MARGE OPÉRATIONNELLE STABLE À 7,2 % DES VENTES

Les ventes du premier semestre ont atteint 8 972,0 millions d’euros, en baisse de 0,2 % en données publiées

  • L’effet devises a eu une incidence positive de 82,3 millions d’euros, soit 0,9 % des ventes de l’exercice précédent (impact favorable du dollar US par rapport à l’euro en partie compensé par l’effet négatif de la lire turque et du peso argentin par rapport à l’euro).
  • À taux de change constants (hors Clarion), les ventes ont baissé de 2,8 %, surperformant de 420 points de base la production automobile mondiale, en recul de 7,0 % sur un an (source IHS Markit au 16 juillet 2019). Elles incluent :
    • la contribution positive pour 164 millions d’euros des acquisitions « bolt-on » (dont le détail est présenté en annexe), soit 1,8 % des ventes de l’exercice précédent ;
    • l’effet négatif, prévu et annoncé le 18 février dernier, de l’arrêt de la production de deux programmes de l’activité Seating en Amérique du Nord (Cottondale) et en Europe (Vigo), pour 218 millions d’euros (soit 2,4 % des ventes de l’exercice précédent) ;
    • l’effet négatif de la cessation des activités en Iran depuis le 30 juin 2018 pour 15,5 millions d’euros.
  • Les ventes comprennent un effet de périmètre favorable de 150,4 millions d’euros, dû à la consolidation de Clarion à partir du 1er avril. Cette consolidation est effective dans les états financiers consolidés du premier semestre pour les mois d’avril et de mai uniquement (pour les raisons mentionnées précédemment).

Le résultat opérationnel du premier semestre s’établit à 644.8 millions d’euros, quasiment stable en valeur (-0.4 %), avec une marge opérationnelle stable à 7,2 % des ventes, malgré l’effet dilutif de la consolidation de Clarion ; hors Clarion, la marge opérationnelle s'inscrit à 7,3 % des ventes, en hausse de 10 points de base sur un an

  • La rentabilité s’est améliorée ou est restée stable par rapport à l’exercice précédent dans les trois activités historiques du Groupe, malgré un environnement difficile.
  • La rentabilité a très bien résisté grâce à des initiatives de réduction des coûts structurels et à une accélération des mesures de restructuration.

VENTES ET RENTABILITÉ PAR RÉGION

Europe (50 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 4 530,8 millions d’euros (contre 4 730,1 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel à 295,0 millions d’euros (contre 305,3 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En baisse de 4,2 % en données publiées
  • En baisse de 3,8 % à taux de change constants, surperformant de 180 points de base la production automobile régionale (-5,6 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact négatif de 31,1 millions d’euros (-0,7 % des ventes de l’exercice précédent, attribuable principalement à la lire turque)
  • L’effet de périmètre de la consolidation de Clarion a eu un impact positif de 13 millions d’euros dans les ventes du premier semestre 2019

Les ventes à taux de change constants ont bénéficié de la contribution pour 31 millions d’euros des acquisitions « bolt-on » (Hug Engineering pour 14 millions d’euros, consolidée à partir du T2 2018, et Parrot Automotive pour 17 millions d’euros, dont les ventes sont consolidées à compter du 1er janvier 2019).

En revanche, comme prévu, les ventes en Europe ont été pénalisées par l’arrêt de la production du programme Berlingo à Vigo (Seating), représentant un impact négatif de 83 millions d’euros sur un an.

Le résultat opérationnel a fait preuve de résistance, avec une marge opérationnelle stable à 6,5 % des ventes.

Amérique du Nord (26 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 2 288,9 millions d’euros (contre 2 232,0 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 152,9 millions d’euros (contre 135,4 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En hausse de 2,5 % en données publiées
  • En baisse de 6,3 % à taux de change constants, sous-performant de 380 points de base la production automobile régionale (-2,5 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact positif de 150,1 millions d’euros (+6,7 % des ventes de l’exercice précédent, attribuable principalement au dollar US)
  • L’effet de périmètre de la consolidation de Clarion a eu un impact positif de 47 millions d’euros dans les ventes du premier semestre 2019

Comme prévu, les ventes à taux de change constants ont sous-performé la production automobile régionale en raison de l'incidence importante de l’arrêt de la production du programme GLE/GLS de l’activité Seating pour Daimler à Cottondale (Alabama), qui représente un effet défavorable de                       135 millions d’euros (soit 5,9 % des ventes de l’exercice précédent). Clean Mobility a enregistré une surperformance solide avec une croissance de 0,5 % au cours du semestre.

Le résultat opérationnel s’est considérablement amélioré et la marge opérationnelle s'est élevée à 6,7 % des ventes, soit une hausse de 60 points de base sur un an, en grande partie grâce à l’amélioration de la performance des opérations de l’activité Seating (notamment l’effet relutif de l’arrêt de la production du programme GLE/GLS pour Daimler).

Asie (19 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 1 716,3 millions d’euros (contre 1 542,8 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 171,0 millions d’euros (contre 179,7 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En hausse de 11,2 % en données publiées
  • En hausse de 4,4 % à taux de change constants, surperformant de 1 260 points de base la production automobile régionale (-8,2 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact positif de 16,2 millions d’euros (+1,0 % des ventes de l’exercice précédent, attribuable principalement au yuan renminbi chinois et au baht thaïlandais)
  • L’effet de périmètre de la consolidation de Clarion a eu un impact positif de 90 millions d’euros dans les ventes du premier semestre 2019

La croissance des ventes à taux de change constants a bénéficié de la contribution pour 132 millions d’euros des acquisitions « bolt-on », dont principalement : dans l’activité Seating, la coentreprise avec BYD (consolidée à partir du T3 2018) pour 106 millions d’euros, et, dans l’activité Interiors, la coentreprise avec Wuling (consolidée depuis le T2 2018) pour 21 millions d’euros. Même après retraitement de cette contribution, les ventes en Asie ont démontré une bonne résistance dans l’environnement actuel difficile, en surperformant de 400 points de base la production automobile régionale.

En Chine, les ventes s’établissent à 1 208 millions d’euros (contre 1 169 millions d’euros au S1 2018), en hausse de 3,3 % en données publiées et de 1,4 % à taux de change constants, soit une surperformance de 1 710 points de base par rapport à la production automobile chinoise (-15,7 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019). Les ventes en Chine comprennent la contribution des acquisitions « bolt-on » pour 132 millions d’euros mentionnée ci-dessus. Même après retraitement de cette contribution, les ventes en Chine ont démontré leur bonne résistance en surperformant de 580 points de base la production automobile chinoise.

Les ventes aux OEM chinois s'inscrivent à 409 millions d’euros et représentent 34 % des ventes dans le pays (contre 25 % au premier semestre 2018).

Le résultat opérationnel a bien résisté avec une marge opérationnelle à deux chiffres de 10,0 % des ventes (contre 11,6 % au premier semestre 2018), malgré l’effet dilutif de la consolidation de Clarion. La bonne tenue de la marge est à attribuer à un vaste programme de rationalisation des coûts en Chine, avec notamment la fermeture de sept usines au cours du semestre.

Amérique du Sud (4 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 344,7 millions d’euros (contre 363,4 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 18,5 millions d’euros (contre 11,8 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En baisse de 5,2 % en données publiées
  • En hausse de 7,2 % à taux de change constants, surperformant de 1 030 points de base la production automobile régionale (-3,1 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact négatif de 45,9 millions d’euros (-12,6 % des ventes de l’exercice précédent, attribuable au peso argentin et au real brésilien)

À taux de change constants, l’activité Clean Mobility a été le principal contributeur à la croissance des ventes au Brésil, alors que l’exposition à l’Argentine a été réduite avec la vente de l’usine Interiors de Malvinas.

Le résultat opérationnel s’est considérablement amélioré avec une marge opérationnelle représentant 5,4 % des ventes, en hausse de 210 points de base sur un an. L’amélioration de la marge s’explique par une réduction importante des pertes en Argentine et par un recouvrement d'impôts exceptionnel (ICMS au Brésil).

VENTES ET RENTABILITÉ PAR ACTIVITÉ

Seating (41 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 3 640,1 millions d’euros (contre 3 781,5 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 219.1 millions d’euros (contre 221,5 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En baisse de 3,7 % en données publiées
  • En baisse de 4,5 % à taux de change constants, surperformant de 250 points de base la production automobile mondiale (-7,0 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact positif de 28,5 millions d’euros (+0,8 % des ventes de l’exercice précédent)

La croissance à taux de change constants comprend 106,1 millions d’euros provenant de la coentreprise avec BYD en Asie (consolidée à compter du T3 2018).

En revanche, comme mentionné précédemment, elle a été pénalisée par l’arrêt de la production de deux programmes en Amérique du Nord (Cottondale) et en Europe (Vigo), représentant un impact négatif total de 218 millions d’euros sur un an.

Le résultat opérationnel a fait preuve de résistance, avec une marge opérationnelle à 6,0 % des ventes, en hausse de 10 points de base sur un an. Cette évolution est due en grande partie à l’amélioration de la performance en Amérique du Sud et à l’effet relutif de l’arrêt de la production du programme GLE/GL pour Daimler aux États-Unis.

Interiors (30 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 2 746,1 millions d’euros (contre 2 795,6 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 170.8 millions d’euros (contre 167,6 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En baisse de 1,8 % en données publiées
  • En baisse de 2,3 % à taux de change constants, surperformant de 470 points de base la production automobile mondiale (-7,0 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact positif de 14,6 millions d’euros (+0,5 % des ventes de l’exercice précédent)

La croissance à taux de change constants comprend la contribution de la coentreprise avec Wuling en Asie (consolidée à compter du T2 2018) pour 20,9 millions d’euros.

Le résultat opérationnel s’est amélioré, avec une marge opérationnelle représentant 6,2 % des ventes, en hausse de 20 points de base sur un an. Cette amélioration est due principalement à l’augmentation de l’efficacité opérationnelle en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe.

Clean Mobility (26 % des ventes du Groupe) : les ventes s’établissent à 2 351,2 millions d’euros (contre 2 360,3 millions d’euros au premier semestre 2018) et le résultat opérationnel s'inscrit à 254,7 millions d’euros (contre 255,3 millions d’euros au premier semestre 2018)

Évolution des ventes sur un an :

  • En légère baisse (-0,4 %) en données publiées
  • En baisse de 2,0 % à taux de change constants, surperformant de 500 points de base la production automobile mondiale (-7,0 %, source : IHS Markit, au 16 juillet 2019)
  • L’effet devises a eu un impact positif de 38,5 millions d’euros (+1,6 % des ventes de l’exercice précédent)

La croissance à taux de change constants comprend la contribution provenant de Hug Engineering en Europe (consolidée à compter du T2 2018) pour 13,6 millions d’euros. La baisse des ventes d’outillages, du fait de la diminution du nombre de lancements, a pénalisé les ventes en Europe et en Amérique du Nord, alors que l’Asie a été affectée principalement par la chute des ventes aux OEM et à Geely.

Le résultat opérationnel a fait preuve de résistance et la marge opérationnelle a été stable à 10,8 % des ventes. Ceci est principalement dû à l’augmentation de l’efficacité opérationnelle en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, compensée par la moindre contribution de la Chine.

Faurecia Clarion Electronics : Ventes de 234,6 millions d’euros et résultat opérationnel de 0,2 million d’euros

Au premier semestre 2019, les ventes de cette nouvelle activité comprennent :

  • 61 millions d’euros de Coagent (consolidée depuis le 1er janvier 2018), contre 54 millions d’euros au premier semestre 2018 ;
  • 23 millions d’euros de Parrot Automotive (ventes consolidées depuis le 1er janvier 2019) ;
  • 150 millions d’euros de Clarion (seules les ventes d’avril et mai ont été consolidées au premier semestre 2019).

Le résultat opérationnel de la période s’établit à 0,2 million d’euros. Il comprend une contribution négative de 1,2 million d’euros de Clarion. Clarion contribuera de façon positive au résultat opérationnel du second semestre.

RÉSULTAT NET (PART DU GROUPE) DE 346 MILLIONS D’EUROS COMPRENANT DES FRAIS DE RESTRUCTURATION PLUS ÉLEVÉS AFIN DE S’ADAPTER AUX CONDITIONS DE MARCHÉ ET DES COÛTS LIÉS À L’ACQUISITION DE CLARION

Le résultat opérationnel du Groupe au premier semestre 2019 s’établit à 644.8 millions d’euros, quasiment stable en valeur (-0.4 %) par rapport au premier semestre 2018.

  • Amortissement des actifs incorporels acquis dans le cadre de regroupements d’entreprises : charge nette de 10,8 millions d’euros contre une charge nette de 5,4 millions d’euros au premier semestre 2018 ; l’amortissement inclut principalement Parrot Automotive pour 4 millions d’euros, Coagent pour 3 millions d’euros et Hug Engineering pour 2 millions d’euros.

En ce qui concerne Clarion, le processus d’allocation du prix d’acquisition est en cours. En conséquence, aucun amortissement n’a été comptabilisé pour Clarion au 30 juin 2019. L’amortissement sera comptabilisé au second semestre pour 9 mois.

  • Coûts de restructuration : charge nette de 71,0 millions d’euros contre 27,8 millions d’euros au premier semestre 2018 ; cette augmentation s’explique en grande partie par les mesures prises afin d’adapter la structure de coûts du Groupe à un environnement plus difficile.
  • Autres produits et charges opérationnels non courants : charge nette de 22,0 millions d'euros contre 36,0 millions d’euros au premier semestre 2018 ; au premier semestre 2019, la charge comprend 16 millions d’euros liés aux coûts d’acquisition et d'intégration de Clarion (au premier semestre 2018, ce poste comprenait une charge de 17 millions d’euros liée à la cessation des activités en Iran).
  • Résultat financier net : charge nette de 94,5 millions d’euros contre une charge nette de 68,4 millions d’euros au premier semestre 2018 ; au premier semestre 2019, ce montant comprend une charge de 20 millions d’euros liée au financement de l’acquisition de Clarion (coût annualisé de 32 millions d’euros) et une charge de 24 millions d’euros liée à l’application de la norme                    IFRS 16.
  • Impôt sur les bénéfices : charge nette de 93,1 millions d’euros (21 % du bénéfice avant impôt) contre une charge nette de 136,0 millions d’euros au premier semestre 2018 (27 % du bénéfice avant impôt) ; le taux d'impôt de l’exercice 2019 est estimé à environ 25 %.
  • Quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalence : bénéfice de 24,9 millions d’euros contre un bénéfice de 16,8 millions d’euros au premier semestre 2018.

Le résultat net avant intérêts minoritaires est un bénéfice de 378,4 millions d’euros, à comparer à un bénéfice de 390,5 millions d’euros au premier semestre 2018.

Les intérêts minoritaires se montent à 32,8 millions d’euros contre 48,5 millions d’euros au premier semestre 2018.

Le résultat net (part du Groupe) est un bénéfice de 345,6 millions d’euros, soit 3,9 % des ventes, contre un bénéfice de 342,0 millions d’euros, soit 3,8 % des ventes au premier semestre 2018.

CASH-FLOW NET EN LÉGÈRE HAUSSE (3,9 %) à 257 MILLIONS D’EUROS, COMPRENANT DES FRAIS DE RESTRUCTURATION PLUS ÉLEVÉS ET DES COÛTS LIÉS À L’ACQUISITION DE CLARION

STRUCTURE FINANCIÈRE SAINE ET DISCIPLINE FINANCIÈRE RIGOUREUSE

L’EBITDA s’établit à 1 170,8 millions d’euros, contre 1 060,8 millions d’euros au premier semestre 2018, soit une hausse de 10,4 %, attribuable en grande partie à l’application de la norme IFRS 16.

  • Les investissements représentent une sortie de trésorerie de 285,7 millions d’euros, à peu près équivalente à celle enregistrée au premier semestre 2018 (278,3 millions d’euros).
  • Les frais de R&D capitalisés représentent une sortie de trésorerie de 321,9 millions d’euros                           (y compris Faurecia Clarion Electronics) contre 305,7 millions d’euros au premier semestre 2018.
  • La variation du besoin en fonds de roulement correspond à une entrée de trésorerie de 2,6 millions d’euros contre une sortie de 18,7 millions d’euros au premier semestre 2018.
  • Les restructurations représentent une sortie de trésorerie de 60,9 millions d’euros contre 31,1 millions d’euros au premier semestre 2018.
  • Les charges financières nettes s’élèvent à 85,1 millions d’euros, contre 52,4 millions d’euros au premier semestre 2018.
  • L’impôt sur les bénéfices a généré une sortie de trésorerie de 152,4 millions d’euros contre 105,7 millions d’euros au premier semestre 2018.

Le cash-flow net s’établit à 256,5 millions d’euros contre 247,0 millions d’euros au premier semestre 2018, soit une hausse de 3,9 %.

  • Les dividendes versés représentent une dépense de 189,8 millions d’euros (170,2 millions d’euros aux actionnaires de Faurecia auxquels s’ajoutent 19,6 millions d’euros aux minoritaires) contre 163,9 millions d’euros au premier semestre 2018.
  • L’achat d’actions représente une sortie de trésorerie de 30,3 millions d’euros contre une sortie de 4,6 millions au premier semestre 2018.
  • Les investissements financiers nets et autres éléments de trésorerie représentent une sortie de trésorerie de 1 336,0 millions d’euros contre une sortie de 92 millions d’euros au premier semestre 2018. La sortie de trésorerie du premier semestre 2019 correspond principalement à l’acquisition de Clarion (le montant correspondant à la procédure de retrait obligatoire sera payé au second semestre 2019) et à l’augmentation de la participation dans Coagent de 50,1 % à 100 %. Elle inclut également l'incidence de l’adoption de la norme IFRS 16 sur la période pour 61 millions d’euros.

Au 31 décembre 2018, l’endettement financier net du Groupe s'élevait à 477,7 millions d’euros.

Après l’impact négatif de 687,3 millions d’euros lié à la première application de la norme IFRS 16, l’endettement net d’ouverture au 1er janvier 2019 s’inscrivait à 1 165,0 millions d’euros.

Au 30 juin 2019, l’endettement financier net du Groupe atteint 2 464,6 millions d’euros. Cette augmentation est due principalement à l’acquisition de Clarion.

Faurecia présente une structure financière saine, soutenue par une discipline rigoureuse et une flexibilité financière éprouvée.

Le financement de Clarion a été réalisé à un coût moyen de 2,6 % :

  • En décembre 2018, Faurecia a émis 700 millions d’euros de Schuldscheindarlehen (placement privé de droit allemand) avec des maturités entre 4 et 6 ans (en moyenne 5 ans) et une marge moyenne inférieure à 180 points de base.
  • En mars 2019, Faurecia a émis 500 millions d’euros d’obligations à 3,125 % arrivant à échéance en 2026.

Grâce à ces opérations récentes, Faurecia s’assure un coût moyen de financement à long terme inférieur à 3 % et n’a pas d’échéance significative de remboursement de sa dette à long terme avant juin 2023 ; la maturité moyenne de sa dette à long terme est supérieure à 5,5 ans.

  • Forte flexibilité financière grâce à une ligne de crédit syndiqué non utilisée de 1,2 milliard d’euros à échéance juin 2024.
  • Amélioration considérable des conditions grâce aux opérations de refinancement récentes.

Les notes de crédit de Faurecia (BB+/Ba1 avec perspective stable) ont été confirmées récemment par les trois agences de notation.

INTÉGRATION ACTIVE DE CLARION DANS LA NOUVELLE ACTIVITÉ « FAURECIA CLARION ELECTRONICS »

Le 1er avril 2019, Clarion est entrée dans le périmètre du Groupe et est désormais consolidée dans la nouvelle activité appelée « Faurecia Clarion Electronics ».

Cette nouvelle activité comprend également Coagent Electronics (consolidée depuis le 1er janvier 2018 mais intégrée dans l’activité Interiors jusqu’à fin 2018) et Parrot Automotive (ventes consolidées depuis le 1er janvier 2019).

Depuis le 1er avril, un plan d’intégration a été mis en œuvre et une nouvelle organisation par division a été conçue, conformément aux standards de Faurecia, pour générer des synergies rapides.

Cinq lignes de produits constitueront des sources de croissance rentable :

    • Cockpit Domain Controller
    • Systèmes de son immersif
    • Systèmes de surveillance de l’habitacle
    • Technologies d’écran
    • Systèmes avancés d’aide à la conduite

Une équipe de management solide est désormais en place, qui associe les compétences de Faurecia et de Clarion. Pour refléter cette association de compétences, Atsushi KAWABATA, l’ancien Président directeur général de Clarion, a été nommé vice-président exécutif de « Faurecia Clarion Electronics » et Jean-Paul MICHEL, alors vice-président exécutif finance de Faurecia Interiors, a été nommé vice-président exécutif adjoint.

Clarion fera l’objet d’un plan significatif de réduction des coûts représentant des économies d’environ               15 millions d’euros avant la fin 2019 et d’environ 20 millions d’euros par trimestre en 2020. Les frais de restructuration correspondant représentent environ 70 millions d’euros et seront comptabilisés principalement au second semestre 2019. Clarion affichera un résultat opérationnel positif au second semestre 2019.

La nouvelle activité atteindra progressivement un niveau de rentabilité équivalent à celui du Groupe. Son plan stratégique et sa feuille de route pour une croissance rentable seront présentés lors du Capital Markets Day qui se tiendra le 26 novembre à Paris.

CONFIRMATION DES OBJECTIFS ANNUELS

Faurecia confirme ses objectifs pour l’exercice 2019, tels qu’annoncés le 18 février 2019.

Ces objectifs sont confirmés sur la base d’une hypothèse révisée de baisse de la production automobile mondiale d’environ 4 % en 2019 par rapport à 2018.

Sur la base de cette hypothèse et compte tenu de l’incidence de l’application de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 :

  • La croissance des ventes à taux de change constants de l’exercice 2019 devrait surperformer celle de la production automobile mondiale de 150 à 350 points de base (hors consolidation de Clarion)
  • Le résultat opérationnel de l’exercice 2019 devrait croître en valeur et la marge opérationnelle devrait être supérieure ou égale à 7 % (incluant la consolidation de Clarion à compter du 1er avril)
  • Le cash-flow net de l’exercice 2019 devrait être supérieur ou égal à 500 millions d’euros (incluant la consolidation de Clarion à compter du 1er avril)

Principales hypothèses de change : USD/€ à 1,14 en moyenne et CNY/€ à 7,74 en moyenne (vs. 1,18 et 7,77 précédemment).

La présentation financière et le rapport financier de Faurecia seront disponibles à 8 h 30 aujourd’hui (heure de Paris) sur le site Internet de Faurecia : www.faurecia.com.


Un webcast aura lieu ce jour à 9 h (heure de Paris) qui peut également être suivi sur www.faurecia.com ou via le lien suivant : https://edge.media-server.com/mmc/p/ryvoab3g

Vous pouvez également suivre la présentation via une conférence téléphonique :

  • France :                                 +33 (0)1 76 77 22 57
  • Royaume-Uni :                    +44(0)330 336 9411
  • États-Unis :                            +1 323 794 2093

Pas de code d'accès ; une rediffusion sera disponible dès que possible.

Calendrier

10 septembre 2019 :                         Deutsche Bank Auto Conference (Francfort)

12 septembre 2019 :                         Conférence d’automne de Kepler Cheuvreux (Paris)

17 octobre 2019 :                               Publication des ventes du T3 2019 (avant l’ouverture du marché)

26 novembre 2019 :                         Capital Markets Day sur le thème de la nouvelle activité « Faurecia Clarion Electronics » (Paris)

À propos de Faurecia
Fondé en 1997, Faurecia est devenu un acteur majeur de l’industrie automobile mondiale. Avec près de 300 sites dont 46 centres de R&D, 122 000 collaborateurs répartis dans 37 pays, Faurecia est un leader mondial dans ses trois domaines d’activités : Seating, Interiors, Clarion Electronics et Clean Mobility. Son offre technologique forte fournit aux constructeurs automobiles des solutions pour le Cockpit du futur et la Mobilité durable. En 2018, le Groupe a réalisé 17,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Faurecia est coté sur le marché NYSE Euronext de Paris et fait partie de l’indice CAC Next20. Pour en savoir plus : www.faurecia.com

Contacts

 

Presse
Eric FOHLEN-WEILL
Head of Corporate Communications
Tél. : +33 (0)1 72 36 72 58
eric.fohlen-weill@faurecia.com
   


Analystes/Investisseurs
Marc MAILLET
Head of Investor Relations
Tél. : +33 (0)1 72 36 75 70
marc.maillet@faurecia.com
 

Anne-Sophie JUGEAN
Deputy Head of Investor Relations
Tél. : +33 (0)1 72 36 71 31
annesophie.jugean@faurecia.com


ANNEXES

Ventes du premier semestre 2019 par région

VentesPubliéEffet devisesCroissance hors effet devises*Effet de périmètre de Clarion**Publié
(en M€)S1 2018valeur %valeur %valeur %S1 2019 %
Europe4 730-31-0,7 %-181-3,8 %130,3 %4 531-4,2 %
dont bolt-ons   310,7 %    
Amérique du Nord2 2321506,7 %-140-6,3 %472,1 %2 2892,5 %
Asie1 543161,0 %674,4 %905,8 %1 71611,2 %
dont Chine1 16970,6 %161,4 %161,4 %1 2083,3 %
dont bolt-ons   1338,6 %    
Amérique du Sud363-46-12,6 %267,2 %10,2 %345-5,1 %
Reste du monde123-7-5,8 %-25-20,0 %  91-25,8 %
Groupe8 991820,9 %-252-2,8 %1501,7 %8 972-0,2 %
dont bolt-ons   1641,8 %    

* Conformément aux trimestres précédents, la croissance hors effet devises inclut les bolt-ons (voir détail ci-dessous)
** Au 30 juin, les comptes de Clarion ont été consolidés pour deux mois seulement (avril et mai) ; le mois de juin sera intégré à la clôture au 30 septembre

Ventes du premier semestre 2019 par activité

VentesPubliéEffet devisesCroissance hors effet devises*Effet de périmètre de Clarion**Publié
(en M€)S1 2018valeur %valeur %valeur %S1 2019 %
Seating3 781290,8 %-170-4,5 %  3 640-3,7 %
dont bolt-ons   1062,8 %    
Interiors2 796150,5 %-64-2,3 %  2 746-1,8 %
dont bolt-ons   210,7 %    
Clean Mobility2 360391,6 %-48-2,0 %  2 351-0,4 %
dont bolt-ons   140,6 %    
Faurecia Clarion Electronics541 30 150 235 
dont bolt-ons   23     
Groupe8 991820,9 %-252-2,8 %1501,7 %8 972-0,2 %
dont bolt-ons   1641,8 %    

*Conformément aux trimestres précédents, la croissance hors effet devises inclut les bolt-ons (voir détail ci-dessous)
** Au 30 juin, les comptes de Clarion ont été consolidés pour deux mois seulement (avril et mai) ; le mois de juin sera intégré à la clôture au 30 septembre

Analyse de la contribution des ventes des bolt-ons au premier semestre 2019

Ventes (en M€)ActivitéRégionConso. depuisS1 2019
Hug EngineeringClean MobilityEuropeT2 201814
JV avec WulingInteriorsAsieT2 201821
BYDSeatingAsieT3 2018106
Parrot AutomotiveClarion ElectronicsEurope/AsieT1 201923
TOTAL   164

Ventes 2018 par trimestre et par activité, avec Coagent présenté séparément

Ventes (en M€)T1 2018T2 2018T3 2018T4 2018Exercice 2018
Seating1 8171 9641 7431 9147 438
Interiors (retraité des ventes de Coagent)1 3581 4381 1851 3825 363
Clean Mobility1 1061 2541 0611 1944 615
Coagent
(intégrée dans Faurecia Clarion Electronics)
34202630109
Groupe4 3154 6774 0144 52017 525

Résultat opérationnel du premier semestre 2019 par activité et par région

Marge opérationnelle (en M€)S1 2018S1 2019Variation
Seating221,5219,1-1,1 %
 % des ventes5,9 %6,0 %+10 pb
Interiors167,6170,8+1,9 %
 % des ventes6,0 %6,2 %+20 pb
Clean Mobility255,3254,7-0,2 %
 % des ventes10,8 %10,8 %stable
Faurecia Clarion Electronics2,80,2 
Groupe647,2644,8-0,4 %
 % des ventes7,2 %7,2 %stable


Marge opérationnelle (en M€)S1 2018S1 2019Variation
Europe305,3295,0-3,4 %
 % des ventes6,5 %6,5 %stable
Amérique du Nord135,4152,9+12,9 %
 % des ventes6,1 %6,7 %+60 pb
Asie179,7171,0-4,8 %
 % des ventes11,6 %10,0 %-160 pb
Amérique du Sud11,818,5+56,7 %
 % des ventes3,3 %5,4 %+210 pb
Reste du monde157,4 
Groupe647,2644,8-0,4 %
 % des ventes7,2 %7,2 %stable

Compte de résultat

en M€S1 2018S1 2019Variation
Ventes8 9918 972-0,2 %
Croissance hors effet devises  -2,8 %
Marge opérationnelle (avant amort. des actifs incorporels acquis)647645-0,4 %
en % des ventes7,2 %7,2 %stable
Amort. des actifs incorporels acquis (5)(11) 
Marge opérationnelle (après amort. des actifs incorporels acquis)642634-1,2 %
Restructurations(28)(71) 
Autres produits et charges opérationnels non courants(36)(22) 
Charge d’intérêts et autres charges et produits financiers(68)(94) 
Résultat avant impôt des sociétés intégrées510447-12,4 %
Impôts sur les bénéfices(136)(93) 
en % du résultat avant impôts(26,7 %)(20,8 %) 
Résultat net des sociétés intégrées374353-5,4 %
Part de résultat net des sociétés liées1725 
Résultat net consolidé avant intérêts minoritaires391378-3,1 %
Intérêts minoritaires(49)(33) 
Résultat net consolidé, part du Groupe342346+1,0 %

Tableau des flux de trésorerie

en M€S1 2018S1 2019Variation
Marge opérationnelle647645-0,4 %
Amortissement et provisions pour dépréciation, dont :414526 
- Amortissement des actifs incorporels de R&D184207 
- Autres amortissements et provisions pour dépréciation229319 
EBITDA1 0611 171+10,4 %
Capex(278)(286) 
R&D capitalisée(306)(322) 
Variation du BFR(19)3 
Restructuration(31)(61) 
Frais financiers(52)(85) 
Impôts(106)(152) 
Autres (opérationnels)(22)(11) 
Cash-flow net247257+3,9 %
Dividendes versés (y c. minoritaires)(164)(190) 
Achat d’actions(5)(30) 
Investissement financier net & autres(92)(1 276) 
Impact IFRS 16-(748) 
Variation de l’endettement net(14)(1 987) 

Réconciliation du cash-flow net

en M€S1 2018S1 2019
Cash-flow net247257
Cessions/acquisitions de participations et d’activités (net de la trésorerie apportée)(64)(994)
Produit de cessions d’actifs financiers00
Autres variations provenant des activités poursuivies550
Excédent/besoin de trésorerie des activités d’exploitation et d’investissement188(688)

Résumé des impacts de l’application de la norme IFRS 16

IFRS 16 est la nouvelle norme relative aux contrats de location, avec une première application au                         1er janvier 2019

  • Les contrats de location sont enregistrés au bilan avec :
    • un « droit d’utilisation de l’actif loué » constaté à l’actif et
    • une dette correspondante représentant l’obligation de payer les loyers futurs reconnue au passif.

Faurecia utilise la méthode rétrospective simplifiée, qui ne prévoit pas de retraitement de l’exercice précédent.

Les impacts de l’application de la norme IFRS 16 sur les principaux indicateurs de Faurecia sont détaillés ci-après :

en M€ 
Etat du résultat globalS1 2019
Résultat opérationnel +13
dont : 
  - Amortissements (67)
  - EBITDA +80
Résultat financier(24) 
Tableau des flux de trésorerieS1 2019
Flux de trésorerie d’exploitation +57 
Flux de trésorerie de financement  (57)
Bilan consolidéAu 30 juin 2019
Actif 
  - Droits d’utilisation748
Passif  
  - Dettes de loyer non courantes (> 1 an)557
  - Dettes de loyer courantes (< 1 an)207

Définitions des termes utilisés dans ce document

  1. Croissance des ventes

L’évolution des ventes de Faurecia sur un an se compose de trois éléments :

  • un « Effet devises » calculé en appliquant les taux de change moyens de la période aux ventes de l’année précédente,
  • un « Effet périmètre » (acquisitions/cessions) et
  • la « Croissance à taux de change constants ».

En tant qu’ « Effet périmètre », Faurecia prend en compte l’effet des acquisitions et cessions dont les ventes annuelles excèdent 250 millions d’euros.

Les autres acquisitions dont le montant des ventes est inférieur à ce seuil sont considérées comme des « acquisitions bolt-on » et sont comprises dans la « Croissance à taux de change constants ».

  1. Résultat opérationnel
    Le résultat opérationnel est le principal indicateur de performance du groupe Faurecia. Il correspond au résultat net des sociétés intégrées avant prise en compte :
  • de l’amortissement des actifs incorporels acquis dans le cadre d’un regroupement d’entreprises ;
  • des autres produits et charges opérationnels non courants, qui correspondent à des éléments exceptionnels, ponctuels et significatifs, notamment les coûts de réorganisation et de départs à la retraite anticipés, l’impact d’événements exceptionnels tels que l’arrêt définitif d’une activité, la fermeture d’un site industriel, la cession d’immeubles non affectés à l’exploitation, la constatation de pertes et de reprises de valeurs d’actifs incorporels ou corporels et d’autres pertes inhabituelles et significatives ;
  • des produits de prêts, de trésorerie et de titres de placement ; des charges de financement ;
  • des autres produits et charges financiers qui comprennent l’effet de l’actualisation des engagements de retraite et du rendement des fonds affectés à la couverture de ceux-ci, la partie inefficace des couvertures de change et de taux, les variations de valeur des instruments de change et de taux pour lesquels les relations de couverture ne remplissent pas les critères de la norme IFRS 9, et les résultats sur cession de titres de filiales ;
  • des impôts.
  1. Cash-flow net
    Le cash-flow net est défini comme l’Excédent/Besoin de trésorerie des activités d’exploitation et d’investissement duquel on soustrait les (acquisitions)/cessions de titres de participation et d’activités (net de la trésorerie apportée), les autres variations et les produits de cession d’actifs financiers. Le remboursement de la dette IFRS 16 n’est pas inclus.
  2. Dette financière nette
    La dette financière nette est définie comme la dette financière brute minorée des placements de trésorerie et disponibilités ainsi que des instruments dérivés actifs non courants et courants. Le remboursement de la dette IFRS 16 est inclus.

Pièce jointe

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FAURECIA SE
22/10FAURECIA : Un tout nouveau site carrières pour une marque employeur rafraîchie
PU
22/10Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
20/10BOURSE DE PARIS : Paris termine en hausse de 0,54% à 6.705,61 points
AW
20/10CAC40 : à l'arrêt complet depuis 48H, secteur auto attaqué
CF
18/10CONJONCTURE : Les industries à flux tendu (Banque de France)
13/10FAURECIA : Citadel Advisors détient moins de 5% du capital
CF
12/10HYDROGÈNE : alliance Faurecia-Air Liquide pour des réservoirs de poids-lourds
AW
12/10Air Liquide s'associe à Faurecia pour développer le stockage de l'hydrogène liquide pou..
MT
12/10FAURECIA : des réservoirs d'hydrogène pour les poids lourds
CF
12/10AIR LIQUIDE : accord de développement avec Faurecia
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FAURECIA SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 15 486 M 18 030 M -
Résultat net 2021 386 M 449 M -
Dette nette 2021 2 968 M 3 455 M -
PER 2021 15,9x
Rendement 2021 2,30%
Capitalisation 5 750 M 6 688 M -
VE / CA 2021 0,56x
VE / CA 2022 0,46x
Nbr Employés 104 739
Flottant 90,8%
Graphique FAURECIA SE
Durée : Période :
Faurecia SE : Graphique analyse technique Faurecia SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FAURECIA SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 18
Dernier Cours de Cloture 42,67 €
Objectif de cours Moyen 53,69 €
Ecart / Objectif Moyen 25,8%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Patrick Koller Chief Executive Officer & Director
Michel Favre Group Chief Financial Officer & Executive VP
Michel de Rosen Chairman
Christophe Schmitt Executive Vice-President-Group Operations
Odile Desforges Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
FAURECIA SE1.81%6 688
DENSO CORPORATION27.05%52 786
APTIV PLC29.23%45 548
MAGNA INTERNATIONAL INC.10.12%24 131
CONTINENTAL AG-8.55%22 941
WEICHAI POWER CO., LTD.-1.67%21 684