Ford Motor Co autorisera bientôt tous ses concessionnaires à vendre des véhicules électriques, revenant ainsi sur son système d'attribution plus sélectif dans le but de relancer les ventes, plus lentes que prévu.

Ce changement, qui entrera en vigueur le 1er juillet, met fin aux exigences précédentes qui n'autorisaient les concessionnaires à vendre des véhicules électriques tels que le pick-up F-150 Lightning et le SUV Mustang Mach-E que s'ils avaient investi un certain montant dans la formation et l'infrastructure.

Le constructeur automobile de Dearborn, dans le Michigan, a dévoilé les règles de vente des VE à la fin de l'année 2022, exigeant des concessionnaires qu'ils dépensent entre 500 000 et environ 1 million de dollars pour des équipements de recharge coûteux et d'autres programmes. Environ la moitié des 2 800 concessionnaires de Ford se sont inscrits au groupe depuis son introduction.

"Nous voulons rendre ces excellents véhicules plus accessibles à tous", a déclaré Marin Gjaja, directeur de l'exploitation de l'activité VE de l'entreprise, à propos du changement d'exigences.

"Il y a toujours une courbe d'apprentissage avec une nouvelle technologie et le fait d'introduire les VE d'une manière simple et sans tracas permet d'éliminer bon nombre des obstacles perçus par nos concessionnaires et nos clients", a-t-il ajouté.

Outre l'installation de chargeurs, les concessionnaires devaient satisfaire à certaines exigences en matière de formation afin de préparer leur personnel à éduquer les clients sur les complexités de la possession d'un VE.

Le PDG de Ford, Jim Farley, avait déjà prévenu les concessionnaires qu'ils seraient soumis à des normes "brutales" pour rester compétitifs et servir les clients pendant la transition vers les VE.

Cette transition s'est avérée plus difficile que ne le prévoyaient de nombreux dirigeants de l'industrie automobile. Les constructeurs automobiles comme Ford ont donné la priorité à la production de véhicules hybrides, car le taux de croissance des ventes de ces modèles a dépassé celui des VE purs. Les ventes de véhicules hybrides aux États-Unis ont augmenté de 25,3 % entre 2022 et 2023 pour Ford, alors que les ventes de VE ont augmenté de 17,9 % au cours de la même période.

Les nouveaux acteurs du marché des VE, comme Tesla, vendent directement aux consommateurs sans concessionnaires, ce qui leur confère un avantage financier par rapport aux constructeurs automobiles traditionnels. M. Farley a fait remarquer que Ford dépense environ 2 000 dollars de plus par véhicule que Tesla en raison de son modèle de concessionnaire franchisé.

Les concessionnaires qui ont investi des centaines de milliers de dollars dans les machines et les programmes exigés par Ford se sentent échaudés maintenant que les VE seront bientôt accessibles à tous. Certains concessionnaires ont déclaré à Reuters qu'ils avaient du mal à faire passer les VE de leur terrain aux mains des clients, et qu'ils refusaient même des livraisons de modèles électriques parce qu'ils les vendaient à perte.

Scott Kunes, directeur de l'exploitation d'un groupe de concessionnaires du Midwest qui vend des véhicules Ford et d'autres marques, fait partie des 1 400 concessionnaires qui ont adhéré au programme. Il s'inquiétait toutefois de la demande de VE, et son groupe n'a donc investi que dans ses deux plus grands sites Ford, dans le Wisconsin et l'Illinois.

"Les concessionnaires crient depuis un certain temps que la demande de VE n'est tout simplement pas là", a déclaré M. Kunes. Bien qu'il soit heureux que Ford ait pris cette mesure, "il est encore un peu trop tard".