Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. HSBC Holdings plc
  6. Actualités
  7. Synthèse
    HSBA   GB0005405286

HSBC HOLDINGS PLC

(HSBA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

La dirigeante de Huawei quitte le Canada pour la Chine après un accord avec la

25/09/2021 | 02:14
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

justice américaine

Ajoute départ pour la Chine, mention VIDEO

VANCOUVER (awp/afp) - La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, a quitté vendredi le Canada pour la Chine aussitôt après avoir été remise en liberté aux termes d'un accord avec les Etats-Unis, bouclant trois années de saga judiciaire et diplomatique entre Pékin, Washington et Ottawa.

Mme Meng, assignée à résidence à Vancouver depuis fin 2018, a embarqué à bord d'un avion à destination de la ville de Shenzhen, selon des images de télévisions canadiennes.

Elle venait de recouvrer la liberté et d'échapper à une extradition vers les Etats-Unis, qui voulaient la juger pour fraude bancaire.

Ces "trois dernières années, ma vie été bouleversée", s'est bornée à déclarer Mme Meng, surnommée la "princesse" de Huawei.

"Fausses déclarations"

C'est la concrétisation d'un accord spectaculaire rendu public vendredi par un tribunal de New York entre le ministère de la Justice et le mastodonte chinois des télécoms.

Lors d'une audience publique du tribunal fédéral de Brooklyn, le représentant du ministère de la Justice David Kessler avait proposé de "reporter" jusqu'au 1er décembre 2022 les "poursuites" engagées depuis fin 2018 contre Meng Wanzhou, notamment pour "complot" en vue de commettre une "fraude bancaire".

L'accord, entériné et qualifié de "sérieux" par le tribunal fédéral de Brooklyn en début d'après-midi - que le Wall Street Journal a été le premier à dévoiler - prévoyait aussi que Washington recommande à Ottawa de faire "libérer" Mme Meng et abandonne de facto toute demande d'extradition.

Meng Wanzhou, 49 ans, fille du fondateur de Huawei, avait été arrêtée le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver à la demande de Washington, qui voulait la juger. Elle a toujours nié les accusations et a plaidé "non coupable" vendredi.

La justice américaine accusait la numéro 2 du géant chinois des télécoms d'avoir menti à un cadre de la banque HSBC lors d'une rencontre à Hong Kong en 2013, à propos des liens entre le groupe chinois et une filiale nommée Skycom qui vendait des équipements à l'Iran, exposant l'établissement à des sanctions américaines.

Selon le ministère de la Justice, Mme Meng a reconnu, selon les termes de l'accord, qu'elle avait fait à l'époque "de fausses déclarations" et "dissimulé la vérité" au cadre de HSBC sur les "activités de Huawei en Iran", pays soumis à des sanctions américaines et internationales.

Si l'accord en justice n'est pas contesté ou rompu d'ici le 1er décembre 2022 (soit quatre ans après l'arrestation de la directrice financière), les poursuites seront définitivement abandonnées, selon Washington.

Fortes tensions

Avec l'acceptation de cette transaction en justice, ce sont trois années de bataille judiciaire et de fortes tensions économiques et politiques entre Pékin, Washington et Ottawa qui devraient s'apaiser.

Le gouvernement chinois estime depuis 2018 que l'administration américaine - à l'époque du président d'alors Donald Trump - cherchait avant tout à affaiblir Huawei, entreprise chinoise de pointe et leader mondial des équipements et réseaux 5G, sans équivalent côté américain.

Ces dernières semaines, les avocats de Mme Meng ont de nouveau plaidé la thèse selon laquelle les Etats-Unis ont intenté un procès "abusif" à leur cliente.

Le Canada a en quelque sorte été pris dans la tourmente sino-américaine, rappelait le Wall Street Journal, qui pense aussi que l'accord entre Washington et Pékin débouchera sur la libération d'un homme d'affaires ainsi que d'un ancien diplomate, tous deux canadiens, détenus en Chine: Michael Spavor, condamné à 11 ans d'emprisonnement pour espionnage, et Michael Kovrig, en attente de verdict.

D'après le quotidien américain, l'administration de Joe Biden aurait repris en début d'année des consultations sur le dossier Huawei, notamment à la lumière du désir de Mme Meng de retrouver en Chine sa famille, après près de trois ans de séjour forcé au Canada.

L'accord survient également une semaine après une annonce spectaculaire par les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni pour la fourniture à Canberra de sous-marins à propulsion nucléaire. Un contrat colossal au grand dam de la France, qui avait signé un premier contrat avec l'Australie pour des sous-marins à propulsion thermique - et qui a provoqué la colère de la Chine qui y voit un acte d'hostilité de pays occidentaux.

burs-nr/iba/rle


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur HSBC HOLDINGS PLC
19/10Les valeurs de consommation restent en retrait mardi Les marchés progressent
MT
19/10Résumé des principales informations économiques du mardi 19 octobre
AW
19/10Fluence Energy, racheté par Siemens, cherche à lever 744 millions de dollars lors de so..
MT
19/10HSBC, StanChart et Citi font partie des 19 banques autorisées à vendre des produits Wea..
MT
19/10BOURSE DE PARIS : Tout le monde se lève pour Danone ?
19/10La Suisse reste en haut du podium des expatriations (HSBC)
AW
18/10Le groupe Carlyle pourrait utiliser la possible introduction en bourse d'Alamar en Arab..
MT
15/10HSBC : le titre avance sur un relèvement de recommandation
CF
14/10HSBC HLDGS : UBS à l'achat
ZD
14/10Marlowe augmente sa facilité de financement et conclut une transaction avec Hydro-X
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur HSBC HOLDINGS PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 50 171 M - 43 135 M
Résultat net 2021 10 880 M - 9 355 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 8,32x
Rendement 2021 5,42%
Capitalisation 87 466 M 121 Mrd 75 201 M
Capi. / CA 2021 1,74x
Capi. / CA 2022 1,68x
Nbr Employés 222 550
Flottant 98,2%
Graphique HSBC HOLDINGS PLC
Durée : Période :
HSBC Holdings plc : Graphique analyse technique HSBC Holdings plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique HSBC HOLDINGS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 24
Dernier Cours de Cloture 4,32 $
Objectif de cours Moyen 6,73 $
Ecart / Objectif Moyen 55,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Noel Paul Quinn Group Chief Executive Officer & Executive Director
Ewen James Stevenson Chief Financial Officer & Executive Director
Mark Edward Tucker Non-Executive Group Chairman
Steven C. van Wyk Chief Information Officer
John M. Hinshaw Group Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence