Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Espagne
  4. Bolsas y Mercados Espanoles
  5. Indra Sistemas, S.A.
  6. Actualités
  7. Synthèse
    IDR   ES0118594417

INDRA SISTEMAS, S.A.

(IDR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Défense-Paris et Berlin tentent de surmonter leur divergences sur le SCAF

17/02/2021 | 19:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

BERLIN/PARIS, 17 février (Reuters) - La France et l'Allemagne tentent de surmonter les nouvelles difficultés auxquelles se heurte le développement du SCAF, l'ambitieux projet de futur avion de combat européen qui alimente les tensions entre Paris et Berlin, ont déclaré mercredi à Reuters des sources sécuritaires et industrielles.

D'un coût estimé à 100 milliards d'euros, le projet de Système de combat aérien du futur (SCAF), auquel participe aussi l'Espagne, est considéré comme un des piliers de la politique de défense européenne souhaitée par Paris.

Dassault <AVMD,PA>, Airbus et la société espagnole Indra doivent construire l'avion de combat destiné à remplacer le Rafale français et l'Eurofighter allemand à l'horizon 2040.

Le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel ont lancé le projet en 2017 à un moment où l'Union européenne était fragilisée par la décision des Britanniques de quitter le bloc communautaire et par la crise des migrants.

Mais au lieu de resserrer les rangs, le SCAF a attisé les tensions entre la France et l'Allemagne, sur fond d'approches divergentes , de suspicions mutuelles ou encore de rivalités entre constructeurs, ont déclaré à Reuters les sources sécuritaires et industrielles.

Lors d'une visioconférence au début du mois, Emmanuel Macron et Angela Merkel n'ont pas réussi à trouver un accord qui permette de débloquer une nouvelle tranche d'au moins cinq milliards d'euros visant à développer un prototype.

"Nous savons qu'il s'agit d'un projet sous direction française mais ce doit être un projet où les deux pays jouent d'égal à égal et là il y a encore beaucoup de questions à clarifier", a souligné la chancelière allemande.

Des représentants des deux pays, mais aussi de l'Espagne et des trois principaux constructeurs, se sont réunis mercredi au siège de la Direction générale de l'armement (DGA), à Paris, pour tenter de surmonter leurs divergences, ont dit les sources à Reuters.

"PLUS FACILE DE TRAVAILLER AVEC LES BRITANNIQUES"

Un des points d'achoppement porte sur les droits de propriété intellectuelle, Berlin cherchant selon des sources proches du dossier à obtenir des concessions de Paris pour pouvoir utiliser des technologies développées dans le cadre du projet SCAF pour ses propres programmes d'armement.

La France, qui a beaucoup investi dans le domaine militaire ces dernières décennies, y est très réticente, soupçonnant les industriels allemands de vouloir tirer avantage de son expertise en la matière pour rattraper leur retard, dit-on de mêmes sources.

Selon une source, les divergences de vue en la matière sont telles que l'hypothèse de la construction de deux prototypes au lieu d'un a été évoquée, en dépit du coût exorbitant d'une telle initiative.

En rejoignant le projet l'an dernier, l'Espagne a aussi rebattu les cartes industrielles, faisant pencher la balance du côté d'Airbus Defense & Space, qui représente déjà les intérêts allemands dans ce projet, relançant la compétition avec Dassault pour le partage du gâteau alors qu'un accord préliminaire avait été conclu entre les deux constructeurs en 2019, ont dit des sources à Reuters.

Alors que la ministre des Armées, Florence Parly, doit s'entretenir jeudi avec son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer pour tenter de sortir le SCAF de cette zone de turbulences, certains s'interrogent sur la capacité des deux pays à mener le projet à son terme tant leurs priorités semblent diverger.

"Il aurait été beaucoup plus facile de travailler avec les Britanniques sur un tel projet parce que nous avons la même culture militaire", souligne-t-on de source parlementaire français. Le Royaume-Uni développe un projet concurrent, le Tempest, avec l'Italie et la Suède. (Sabine Siebold à Berlin, Tangi Salaün et Tim Hepher à Paris)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE -1.64%112.72 Cours en temps réel.25.55%
DASSAULT AVIATION SA -0.10%1021 Cours en temps réel.13.82%
INDRA SISTEMAS, S.A. -2.05%7.65 Cours en différé.9.60%
S&P GSCI CORN INDEX 5.05%476.7801 Cours en différé.19.32%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur INDRA SISTEMAS, S.A.
17/05France, Allemagne et Espagne avancent sur le futur avion de combat européen
RE
17/05France, Allemagne et Espagne avancent sur le futur avion de combat européen
RE
15/04Le SCAF au menu d'une réunion mardi à Paris, dit Berlin
RE
05/03Dassault évoque un "plan B" en cas d'échec du projet d'avion de combat du fut..
RE
18/02France/Allemagne-Le projet SCAF peut sortir de l'impasse, pense Berlin
RE
17/02Défense-Paris et Berlin tentent de surmonter leur divergences sur le SCAF
RE
2019Bras de fer entre Airbus et le gouvernement espagnol
AW
2019INDRA SISTEMAS  : profite d'une annonce très positive
CF
2019INDRA SISTEMAS  : Oddo vise un objectif de 11 E
CF
2019Ouverture du 53e salon du Bourget, sous le signe de l'urgence climatique
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur INDRA SISTEMAS, S.A.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 3 164 M 3 752 M -
Résultat net 2021 117 M 139 M -
Dette nette 2021 441 M 523 M -
PER 2021 11,8x
Rendement 2021 2,33%
Capitalisation 1 348 M 1 598 M -
VE / CA 2021 0,57x
VE / CA 2022 0,51x
Nbr Employés 48 979
Flottant 67,4%
Graphique INDRA SISTEMAS, S.A.
Durée : Période :
Indra Sistemas, S.A. : Graphique analyse technique Indra Sistemas, S.A. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique INDRA SISTEMAS, S.A.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 9,68 €
Dernier Cours de Cloture 7,65 €
Ecart / Objectif Haut 81,7%
Ecart / Objectif Moyen 26,5%
Ecart / Objectif Bas -9,15%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Cristina Ruiz Ortega Co-Chief Executive Officer & Director
Ignacio Mataix Entero Co-Chief Executive Officer & Executive Director
Javier Lázaro Rodriguez Chief Financial Officer
Marc Murtra Non-Executive Chairman
Ignacio Santillana del Barrio Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
INDRA SISTEMAS, S.A.9.60%1 598
ACCENTURE PLC7.67%178 776
TATA CONSULTANCY SERVICES LIMITED15.18%164 467
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION13.70%127 881
INFOSYS LIMITED19.71%86 066
AUTOMATIC DATA PROCESSING, INC.12.09%82 082