Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

KIMBERLY-CLARK CORPORATION

(KMB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

Couches, céréales, pansements: les dépenses grimpent aux Etats-Unis

28/04/2021 | 22:59
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Washington (awp/afp) - Les portes-monnaies des consommateurs américains ont commencé à souffrir, et cela devrait continuer: le prix des couches, des paquets de céréales et de nombreux autres produits du quotidien, pourrait s'envoler dans les mois à venir.

Le groupe 3M, dont la gamme de produits s'étend des post-it aux revêtements pour voitures en passant par les pansements, est la dernière entreprise en date à avoir prévenu, mardi, de futures hausses de prix.

Non seulement les matières premières ont augmenté, mais entre la pandémie et la tempête Uri qui a frappé les Etats-Unis en février, les coûts de logistique ont grimpé, a justifié l'entreprise.

Quasiment tous les produits sont touchés. Y compris les produits d'hygiène. Les couches Pampers, protections féminines Always et Tampax, entre autres, verront leurs prix grimper de 5% à 10% aux Etats-Unis, a annoncé le géant Procter & Gamble, expliquant tenter ainsi de compenser une partie de la hausse du coût des matières premières.

Inutile d'essayer d'y échapper en allant voir la concurrence: l'augmentation sera similaire pour les couches Huggies ou le papier toilette Scott, qui appartiennent au groupe Kimberly-Clark.

Cette flambée des prix résulte, entre autres, d'une "combinaison de perturbations de la chaîne d'approvisionnement", a expliqué à l'AFP Diane Swonk, économiste pour Grant Thornton. L'apparition brutale de la pandémie a forcé les usines à s'arrêter. Puis, au fil des mois, la demande est repartie.

Or "il est plus facile d'éteindre les lumières d'une usine que de les rallumer, en particulier au milieu d'une pandémie où vous devez (...) espacer davantage les travailleurs les uns des autres", commente Diane Swonk.

Les consommateurs du monde entier, en mal de restaurants, voyages ou encore cinémas, ont ensuite commandé de plus en plus de biens, souvent fabriqués en Asie, créant des embouteillages dans les usines et ports. Les bateaux restent alors plus longtemps en mer, créant même une pénurie mondiale de conteneurs.

Il est "difficile de prévoir" quand la situation reviendra à la normale, a commenté mercredi le président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, qui avait récemment averti que ces difficultés pourraient durer un an.

Ce goulet d'étranglement a aussi provoqué la pénurie de semi-conducteurs -- qui freine aujourd'hui la production de voitures et appareils électroniques -- lorsque le monde entier, alors confiné, s'est rué sur les ordinateurs et consoles de jeux, dans un marché déjà sous tension à cause de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Cheerios et beurre de cacahuètes

Il faudra se serrer la ceinture dès le petit déjeuner, avec des prix en hausse pour les céréales Cheerios, ces petits anneaux très prisés des enfants et adolescents.

Une tartine de beurre de cacahuètes? Trop tard, le géant agroalimentaire JM Smucker a augmenté les prix en août.

"L'inflation est large et mondiale", a récemment relevé Jeffrey Harmening, le PDG de General Mills, fabricant entre autres des Cheerios.

Même constat de l'autre côté de l'Atlantique, où le patron du géant suisse Nestlé, Mark Schneider, a récemment évoqué "une inflation généralisée pour les produits de base, matériaux d'emballage et frais de transport".

Les grosses dépenses aussi sont affectées, notamment en raison des matériaux de construction. Les prix du bois ont triplé au cours des douze derniers mois, faisant en moyenne grimper le coût d'une maison de 35.872 dollars aux Etats-Unis, selon une analyse dévoilée mercredi par la Fédération des constructeurs immobiliers (NAHB).

Météo

Aux difficultés d'approvisionnement, il faut ajouter la météo, venue mettre son grain de sel: elle a ainsi conduit le prix du maïs à grimper de 40% depuis le début de l'année. Il a plus que doublé par rapport à l'année dernière à la même époque.

La récolte de maïs au Brésil est actuellement pénalisée par une sécheresse, a indiqué à l'AFP Brian Hoops de la société de courtage Midwest Market Solutions, empêchant le pays de répondre à la demande mondiale.

Résultat, "la porte est grande ouverte pour que les Etats-Unis exportent beaucoup de maïs à travers le monde", réduisant l'offre sur le marché domestique et faisant bondir les prix. D'autant plus que chez l'Oncle Sam, c'est le froid qui a retardé les semis, détaille l'analyste.

Les prix des matières premières et pièces détachées aux Etats-Unis ont grimpé en mars au rythme le plus élevé jamais enregistré sur un mois.

L'inflation sur l'ensemble des biens et services de consommation s'est accélérée sur un an (+2,6%), à son rythme le plus rapide depuis l'automne 2018, selon l'indice CPI. Mais un large consensus d'économistes s'accorde désormais sur le caractère temporaire de cette hausse.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.10%0.75253 Cours en différé.-3.63%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.05%1.38263 Cours en différé.0.45%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.06%0.8115 Cours en différé.2.92%
CORN FUTURES (C) - CBR (FLOOR)/C1 1.70%539.25 Cours en clôture.10.07%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.04%1.1656 Cours en différé.-4.92%
GENERAL MILLS, INC. 1.65%62.71 Cours en différé.6.65%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.43%0.013372 Cours en différé.-2.86%
KIMBERLY-CLARK CORPORATION 1.43%131.63 Cours en différé.-3.75%
NESTLÉ S.A. 2.66%115.96 Cours en différé.8.34%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.03%0.72027 Cours en différé.-1.26%
PROCTER & GAMBLE COMPANY 0.39%141.21 Cours en différé.1.49%
S&P GSCI CORN INDEX 1.27%445.2012 Cours en différé.9.76%
S&P GSCI GRAINS INDEX 0.13%481.01 Cours en différé.8.09%
THE J. M. SMUCKER COMPANY 0.68%121.76 Cours en différé.4.62%
WHEAT FUTURES (W) - CBR (FLOOR)/C1 1.80%749.25 Cours en clôture.14.91%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur KIMBERLY-CLARK CORPORATION
23/09Qu'il soit centriste ou progressiste, le nouveau responsable de la réglementation de la..
ZR
10/09WELLS FARGO : nouvelle amende de 250 millions de dollars
AW
09/09KIMBERLY-CLARK CORPORATION : HSBC de acheteur à neutre sur le titre
ZM
09/09KIMBERLY-CLARK CORPORATION : Détachement de dividende
FA
23/07Wall Street en hausse à l'ouverture pour terminer la semaine
AW
23/07Kimberly-Clark souffre après une année faste à cause de la pandémie
AW
23/07KIMBERLY-CLARK : réduction des objectifs annuels
CF
24/06KIMBERLY-CLARK CORPORATION : UBS moins optimiste
ZM
03/06KIMBERLY-CLARK CORPORATION : Détachement de dividende
FA
14/05KIMBERLY-CLARK CORPORATION : Wells Fargo Securities réajuste son opinion à neutre
ZM
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur KIMBERLY-CLARK CORPORATION
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 19 417 M - 16 661 M
Résultat net 2021 2 094 M - 1 797 M
Dette nette 2021 8 216 M - 7 050 M
PER 2021 21,3x
Rendement 2021 3,42%
Capitalisation 44 328 M 44 328 M 38 036 M
VE / CA 2021 2,71x
VE / CA 2022 2,61x
Nbr Employés 46 000
Flottant 88,9%
Graphique KIMBERLY-CLARK CORPORATION
Durée : Période :
Kimberly-Clark Corporation : Graphique analyse technique Kimberly-Clark Corporation | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique KIMBERLY-CLARK CORPORATION
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 19
Dernier Cours de Cloture 131,63 $
Objectif de cours Moyen 137,67 $
Ecart / Objectif Moyen 4,59%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Michael D. Hsu Chairman & Chief Executive Officer
Maria G. Henry Chief Financial Officer & Senior Vice President
Robert Long Chief Research & Development Officer
Manoj Kumbhat Global Chief Investment Officer
Robert William Decherd Independent Director