Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Lagardère SCA    MMB   FR0000130213

LAGARDÈRE SCA

(MMB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Lagardère réussit à résister grâce à sa diversification dans un

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
30/07/2020 | 17:36

environnement économique mondial fortement déstabilisé par les conséquences de la pandémie de la Covid-19

Regulatory News :

LAGARDERE SCA (Paris:MMB) :

Dans un contexte marqué par la crise inédite de la pandémie de la Covid-19, lors du premier semestre 2020, le groupe Lagardère démontre la pertinence de son modèle stratégique centré sur deux activités aux modèles économiques différents, Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail.

Forte de son modèle unique et ses choix stratégiques (diversification des activités, présence sur plusieurs bassins linguistiques, développement du numérique et maîtrise des outils de distribution), la branche Lagardère Publishing affiche une bonne résilience lors du deuxième trimestre, comme en témoigne le chiffre d'affaires exceptionnel du mois de juin très supérieur à celui de 2019.

Significativement exposée au secteur aérien, la branche Lagardère Travel Retail subit une crise d'une rare intensité.

La branche s'est rapidement mobilisée afin d'assurer la protection sanitaire de ses collaborateurs, clients et partenaires tout en organisant la mise en veille de son réseau en étroite collaboration avec les aéroports et en ajustant systématiquement ses coûts. L'implantation internationale de Lagardère Travel Retail, combinée à son fort ancrage local, lui permet d'organiser un redémarrage " sur mesure " de ses opérations depuis le deuxième trimestre, en fonction de la réouverture des gares et des aéroports. En outre, les incertitudes à court terme sur la reprise du trafic aérien ne remettent pas en cause la solidité du business model et le leadership de la branche renforcés par l'engagement de ses équipes.

Enfin, pour traverser cette année 2020 inédite, le Groupe peut s'appuyer sur une liquidité financière solide.

Chiffres clés Groupe

Le chiffre d'affairesdu Groupe au premier semestre s'établit à 2 088 M€ soit une évolution de - 38 % en données comparables.

Après un 1ertrimestre 2020 à - 13 %, toutes les activités ont été plus fortement affectées par la crise sanitaire mondiale lors du 2etrimestre comme annoncé lors de la communication financière trimestrielle du 30 avril 2020 avec une dynamique différente pour nos deux piliers :

* Lagardère Publishing affiche un chiffre d'affaires de 971 M€, en baisse de- 8 %.Ce repli, lié aux mesures de confinement, s'est concentré sur les deux premiers mois du 2etrimestre. Ensuite, la branche a enregistré un mois de juin exceptionnel à+ 21 %par rapport à juin 2019, porté par de nombreux best-sellers en France et à l'étranger démontrant la place éminente du livre dans les habitudes de consommation.

Cette baisse limitée souligne la solidité de notre modèle et la pertinence de nos choix stratégiques.

* Lagardère Travel Retail affiche un chiffre d'affaires de 947 M€, en baissede - 55 %. La fermeture quasi-complète des réseaux aéroportuaires mondiaux, en particulier entre mi-mars et mi-juin, période la plus affectée, a entraîné une baisse du chiffre d'affaires avec un point bas atteint en avril (- 91 % par rapport à 2019), comme annoncé le 30 avril 2020.

Nous avons assisté à une légère amélioration de l'activité à des niveaux d'environ - 82 % au mois de juin par rapport à 2019 et - 65 % attendu pour le mois de juillet. Le Résop Groupeau premier semestre s'établit à - 218 M€ contre + 88 M€ en 2019, soit une évolution de - 306 M€. Les mesures de réduction systématiques et significatives des coûts engagées sur l'ensemble de nos activités, dès le début de la crise, ont permis de contrebalancer l'effet de la forte baisse du chiffre d'affaires.

Dans ce contexte, Lagardère Publishing enregistre un Résop quasi stable de + 27 M€ (+ 36 M€ en 2019). En revanche pour Lagardère Travel Retail, le Résop est en retrait à - 209 M€ contre + 46 M€ en 2019.

Le résultat avant charges financières et impôts (RACFI) s'établit à - 476 M€ en 2020 contre + 98 M€ en 2019. Au-delà de l'impact du Résop, cette variation s'explique par l'effet défavorable de la crise sanitaire, en particulier chez Lagardère Travel Retail, sur le résultat des sociétés mises en équivalence et celui des éléments non récurrents / non opérationnels qui s'élèvent respectivement à - 25 M€et - 139 M€ en 2020.

Enfin, le RACFI ne prend pas en compte pour les contrats de concession l'économie des loyers fixes négociés sur le premier semestre (131 M€) constatée au niveau du Résop. En effet, dans l'attente d'une évolution de la norme IFRS 16 qui sera applicable d'ici la fin d'année 2020, ces économies ne sont pas comptabilisées en produits au niveau du RACFI mais en diminution du droit d'utilisation.

Le résultat net - part du Groupes'affiche à - 481 M€ contre + 52 M€ en 2019.

À fin juin 2020, le free cash-flow du Groupe hors variation de BFRs'élève à - 242 M€ contre + 46 M€ à fin juin 2019. Cette dégradation est essentiellement liée à la contraction de la marge brute d'autofinancement.

La variation du BFRde - 269 M€ à fin juin 2020 est directement liée à l'arrêt d'activité chez Lagardère Travel Retail (- 201 M€) et reste défavorable du fait de la saisonnalité chez Lagardère Publishing (- 114 M€).

Une situation financière qui absorbe le choc de la crise sanitaire de la Covid-19

L'endettement net s'établit à 2 048 M€ au 30 juin 2020, soit une dégradation de 587 M€ par rapport à décembre 2019. Les besoins de financement ont été principalement couverts par deux tirages sur la ligne de crédit syndiquée pour un montant total de 800 M€. Comme annoncé le 30 avril 2020, Lagardère a obtenu la suspension des covenants sur la ligne de 1 250 M€ pour l'année 2020, assurant ainsi sa liquidité.

À noter qu'au 30 juin 2020, le Groupe dispose de 1 021 M€ en trésorerie et équivalents de trésorerie soit 108 M€ de plus qu'à fin décembre 2019.

I. CHIFFRE D'AFFAIRES ET RÉSOP

Chiffre d'affaires

Au 1er semestre 2020, le groupe Lagardère affiche un chiffre d'affaires de 2 088 M€ soit une évolution de

- 37,2 % en données consolidées et de - 37,8 % à données comparables. L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique essentiellement par un effet de change favorable de + 10 M€attribuable majoritairement à l'appréciation du dollar américain. L'effet de périmètre négatif de - 7 M€ est lié à l'impact des cessions des actifs médias, contrebalancé par l'effet favorable de l'acquisition d'IDF chez Lagardère Travel Retail.

                    Chiffre d'affaires (M€)      Variation                         

                    Au 30 juin 2019  Au 30 juin  en données      en données       
                                     2020        consolidées     comparables      

Lagardère           1 044            971         - 7,0 %         - 8,3 %          
Publishing                                                                        

Lagardère Travel    1 995            947         - 52,5 %        - 54,5 %         
Retail                                                                            

Autres activités*   145              107         - 26,2 %        - 26,1 %         

Périmètre           3 184            2 025       - 36,4 %        - 38,1 %         
d'activités cible                                                                 

Activités non       140              63          - 55 %          - 29 %           
conservées**                                                                      

LAGARDÈRE           3 324            2 088       - 37,2 %        - 37,8 %         

* Lagardère News (Paris Match, Le Journal du Dimanche, Europe 1, Virgin Radio, RFM, la licence Elle), les activités d'Entertainment, le Corporate Groupeet le Corporate de Lagardère Active dont les coûts seront éteints d'ici fin 2020.

** Actifs cédés / en cours de cession de Lagardère Active, hors Lagardère Sports qui est traitée en tant qu'activité abandonnée selon IFRS 5.

RÉSOP GROUPE

                             Résop Groupe (M€)           Variation (M€) 

                             2019                 2020                  

Lagardère Publishing         36                   27     - 9            

Lagardère Travel Retail      46                   (209)  - 255          

Autres activités*            0                    (35)   - 35           

Périmètre d'activités cible  82                   (217)  - 299          

Activités non conservées**   6                    (1)    - 7            

LAGARDÈRE                    88                   (218)  - 306          

* Lagardère News (Paris Match, Le Journal du Dimanche, Europe 1, Virgin Radio, RFM, la licence Elle), les activités d'Entertainment, le Corporate Groupeet le Corporate de Lagardère Active dont les coûts seront éteints d'ici fin 2020.

** Actifs cédés / en cours de cession de Lagardère Active, hors Lagardère Sports qui est traitée en tant qu'activité abandonnée selon IFRS 5.

* Lagardère Publishing Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires au 30 juin 2020 s'établit à 971 M€, soit - 7,0 % en données consolidées et - 8,3 % en données comparables. L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de périmètre positif de + 6 M€ principalement liéaux acquisitions de Blackrock Games et de Short Books, et par un effet de change positif de + 8 M€, provenant essentiellement de l'appréciation du dollar américain.

Après un premier trimestre 2020 à - 3,3 % en données comparables (avec + 5,6 % pour janvier et février et - 18,9 % sur le mois de mars), le deuxième trimestre affiche un repli de - 12,2 % (avec - 38,6 % en avril, - 21,8 % en mai et + 20,6 % en juin).

Pour le premier semestre 2020, les chiffres ci-dessous sont en données comparables.

Cette baisse modérée de - 8,3 % témoigne de la forte résilience de l'activité de Lagardère Publishing, qui tire pleinement parti de son profil diversifié. Cette diversification stratégique a permis à la branche de bénéficier de deux facteurs positifs, inhérents à son modèle de développement, à savoir :

- l'équilibre géographique de son portefeuille d'activités : dans l'édition et la distribution de livres, les mesures de confinement ont affecté plus faiblement les géographies anglo-saxonnes, en raison du poids du numérique et du e-commerce dans ces pays ;

- le portefeuille d'activités diversifié réparti entre l'édition Trade, l'Éducation, les Fascicules, la Distribution et les Jeux sur mobiles et de plateau.

En France, la branche enregistre une baisse de son chiffre d'affaires de - 14,7 % à fin juin du fait des mesures de confinement en vigueur entre le 17 mars et le 11 mai, qui ont conduit à la fermeture de la quasi-totalité des points de vente, à l'exception des grandes surfaces alimentaires et des maisons de la presse. Les éditeurs d'Illustrés ont été plus durement touchés, en particulier sur les segments Tourisme, Pratique et Beaux Livres. Les éditeurs de Littérature ont mieux résisté, grâce aux bonnes performances du Livre de Poche et à un mois de juin historique pour les éditeurs de grand format et pour Le Livre de Poche avec les succès de la nouveauté de Guillaume Musso chez Calmann-Lévy, et d'une multitude d'autres titres (Virginie Grimaldi, Aurélie Valognes et Philippe de Villiers chez Fayard, Olivia Ruiz et John Grisham chez Lattès, Woody Allen chez Stock, Bernard-Henri Lévy et Amanda Sthers chez Grasset, etc.). Les Jeux de plateau et les Jeux sur mobiles ont été moins touchés que les activités d'édition et affichent une croissance dynamique de respectivement + 7,0 % et + 21,4 %.

Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires est en léger recul (- 2,9 %) malgré la fermeture de nombreux points de vente et la fermeture de toutes les écoles du pays consécutivement à la mise en place de mesures de confinement semblables à celles en vigueur en France. Cette remarquable performance est due notamment au nombre important de best-sellers au 1ersemestre, dont The Witcher, Where the Crawdads Sing, The Silent Patientet Queenie. La forte croissance des formats digitaux (e-books et livres audio) se confirme sur le semestre. Le programme de publication n'a été que faiblement impacté par la crise.

Aux États-Unis, le chiffre d'affaires est quasiment stable à fin juin (- 1,0 %). La bonne tenue de l'activité sur le semestre est attribuable au succès de The Witcherau premier trimestre, mais aussi de plusieurs best-sellers d'auteurs récurrents (James Patterson, Michael Connelly, David Baldacci, Harlan Coben). Cette performance a également été soutenue par lesuccès de titres liés aux thématiques du racisme en lien avec l'actualité du pays depuis fin mai, ainsi que par la forte croissance des formats digitaux sur l'ensemble du semestre.

En Espagne/Amérique latine, le chiffre d'affaires est en baisse (- 5,2 %), en particulier sur le segment Tradedurement touché par la fermeture des points de vente au deuxième trimestre : cet effet se trouve atténué par une campagne scolaire qui a démarré plus tôt que l'an dernier en Espagne.

Enfin, le chiffre d'affaires des Fasciculesest en baisse de - 15,2 %, du fait d'une réduction du nombre de lancements sur le semestre (treize de moins que l'an dernier), de forts succès au 1ersemestre 2019 sans équivalent cette année et d'une érosion des ventes sur les anciennes collections. L'impact de la crise a touché la quasi-totalité des pays dans lesquels la branche opère. En outre, les difficultés de Presstalis ont affecté l'activité en France avant même le début de la crise sanitaire.

Au 1ersemestre 2020, le poids du livre numériquedans le chiffre d'affaires total de Lagardère Publishing s'établit à 10,6 % contre 8,2 % au 1ersemestre 2019, et celui du livre audio numériqueà 5,3 % contre 3,4 % au 1ersemestre 2019.

Résop

Le Résop de Lagardère Publishing s'établit à27 M€, en repli de- 9 M€ par rapport à celui du 1ersemestre 2019.

Le flow through du premier semestre s'établit à 29 % en retraitant l'activité des fascicules, celle-ci ayant repoussé la plus grand partie de ses lancements sur le deuxième semestre(2). Ce flow through est inférieur à la tendance précédemment communiquée (de l'ordre de 35 à 40 %) grâce à un mix de revenus plus favorable, lié à la croissance des ventes de backlist, et à une forte croissance des ventes de e-books et de livres audio. Il résulte également de la mise en œuvre rapide de mesures d'économies dans toutes les activités et toutes les géographies.

Dès le début de la crise, Lagardère Publishing a réagi très rapidement pour préserver la santé de ses salariés, tout en maintenant une continuité de ses activités : mise en place du télétravail généralisé pour toutes les fonctions qui le permettaient, poursuite de l'activité de distribution avec les aménagements nécessaires pour assurer la sécurité des équipes. Par ailleurs, des mesures de protection du résultat et de la trésorerie ont été prises, tout en assurant l'accompagnement d'une filière fragilisée par la crise : baisse des charges de personnel, baisse des dépenses de marketing et de publicité ainsi que des frais généraux.

* Lagardère Travel Retail Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires au 30 juin 2020 s'établit à 947 M€, soit - 52,5 % en données consolidées et - 54,5 % en données comparables. L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de périmètre positif de + 38 M€ relatif principalement à l'acquisition d'International Duty Free (IDF) en Belgique, et par un effet de change positif de + 2 M€, lié essentiellement à la hausse du dollar américain.

Après un premier trimestre 2020 à - 18 % en données comparables (avec + 1,3 % pour janvier et février et - 53,9 % sur le mois de mars), le deuxième trimestre affiche un retard de - 86 % (soit - 90,6 % en avril, - 86,8 % en mai et - 81,9 % en juin).

Pour le premier semestre 2020, les chiffres ci-dessous sont en données comparables.

En France,la branche enregistre une baisse de l'activité (- 59,8 %), induite à la fois par les grèves qui se sont prolongées sur le premier mois de l'année 2020, puis par les effets de la pandémie de la Covid-19 dont les mesures de confinement instaurées par le gouvernement ont entraîné la fermeture rapide de la quasi-totalité du réseau.

La zone EMEA (hors France)est en retrait (- 53 %) sous l'effet des mesures de restriction de circulation et de fermeture des frontières imposées à partir du mois de mars, dans tous les pays de la zone pour lutter contre la Covid-19.

L'Amérique du Nordenregistre également un chiffre d'affaires en baisse (- 53,2 %) à la suite des répercussions sur le sol nord-américain de la pandémie de la Covid-19 et des mesures de confinement dans plusieurs états fédéraux.

L'Asie-Pacifique, épicentre de la pandémie et zone touchée le plus tôt au cours du semestre est en recul de - 52 %. Cette baisse est tout de même limitée par une meilleure résistance de la Chine continentale qui enregistre un chiffre d'affaires à - 0,7 % au deuxième trimestre 2020 vs 2019, du fait des nouvelles ouvertures réalisées en 2019, de la dynamique des ventes sur Internet et sur les réseaux sociaux, et d'une reprise progressive du trafic domestique.

Résop

Le Résop de Lagardère Travel Retail s'établit à- 209 M€, en repli de- 255 M€, par rapport à celui du 1ersemestre 2019, soit un flow through de 24 % en données consolidées.

Les mesures systématiques de protection du résultat permettent de limiter l'impact négatif de la baisse du chiffre d'affaires sur le résultat opérationnel à 24 %, contre une tendance communiquée fin avril entre 20 % et 25 % pour l'ensemble de l'année. Les principales mesures engagées s'articulent autour de la réduction des frais fixes pour environ 220 M€ :

* la renégociation des conditions financières (annulation des loyers fixes, baisse des taux de redevances variables, report d'échéances) ;

* la réduction du nombre de points de vente ouverts et l'adaptation des heures d'ouvertures en lien avec les concédants ;

* l'adaptation des coûts de personnels à tous les niveaux, avec la mise en place d'activité partielle lorsque cette dernière pouvait ouvrir droit à financement par les autorités locales. Lorsque cela n'était pas possible, des licenciements ou encore des baisses de salaires ont été mis en œuvre ;

* enfin, l'essentiel des coûts non nécessaires au fonctionnement vital de l'entreprise ont été fortement réduits ou largement renégociés à la baisse (déplacements, frais de consulting, coûts de maintenance et nettoyage, royalties payées).

* Autres activités Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires au 30 juin 2020 s'établit à 107 M€, soit - 26,2 % en données consolidées et - 26,1 % en données comparables.

Malgré la reprise progressive de l'activité, le chiffre d'affaires de Lagardère News(3)est en retrait à fin juin (- 20,4 % vs 2019). De plus, les effets sur le deuxième trimestre de la pandémie de la Covid-19 ont fortement pesé sur les revenus des radios (- 37 % vs Q2 2019), des titres de presse (- 28 %) ainsi que des licences (- 40 %). Au global, à fin juin, le chiffre d'affaires publicitaire est en repli de - 27 % vs S1 2019. Enfin, Lagardère Live Entertainment enregistre une baisse de chiffre d'affaires de - 75 % vs S1 2019 du fait de la fermeture des salles de spectacles depuis mi-mars 2020.

Résop

Le Résop des Autres activités s'établit à- 35 M€, en repli de- 35 M€, par rapport à celui du 1ersemestre 2019. Cette évolution est principalement attribuable à Lagardère News, qui, en dépit de fortes mesures d'économies mises en place dès le début de la crise sanitaire, subit la baisse significative de l'activité et l'impact d'éléments défavorables non récurrents dont Presstalis (- 4 M€) et les locaux temporairement non occupés à la suite des cessions (- 3 M€).

Ainsi, le flow through des Autres activités retraité des éléments non récurrents et des effets liés au Corporate Groupe (baisse des redevances de - 8 M€) ressort à environ 50 %.

* Activités non conservées Au 1ersemestre 2020, le chiffre d'affaires des activités non conservées s'établit à 63 M€, soit - 55 % en données consolidées et - 29 % en données comparables.

L'écart entre données consolidées et comparables correspond à un effet de périmètre négatif (- 50 M€) lié aux cessions en 2019 des Chaînes TV et des autres actifs numériques. L'activité de Lagardère Studios sur le

1ersemestre est en recul, en raison de l'arrêt de la plupart des tournages qui ont pu reprendre, en France, le 8 juin. Le Résop s'établit à - 1 M€, le recul de - 7 M€ par rapport à fin juin 2019 provenant d'une part de l'impact de la baisse d'activité sur le résultat de Lagardère Studios et d'autre part, des différentes cessions intervenues en cours d'année.

II. PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT

(M€)                                      1er semestre 2019  1er semestre 2020 

Chiffre d'affaires                        3 324              2 088             

Résop Groupe                              88                 (218)             

Résultat des sociétés mises en            0                  (25)              
équivalence*                                                                   

Éléments non récurrents / non             (19)               (139)             
opérationnels                                                                  

Impacts IFRS 16 sur les contrats de       29                 (94)              
concession**                                                                   

Résultat avant charges financières et     98                 (476)             
impôts                                                                         

Charges d'intérêts sur dettes de location (41)               (38)              
                                                                               

Charges financières nettes                (24)               (41)              

Résultat avant impôts                     33                 (555)             

Impôts                                    (12)               65                

Résultat net des activités abandonnées    51                 (8)               

Résultat net                              72                 (498)             

Intérêts minoritaires                     20                 (17)              

Résultat net - part du Groupe             52                 (481)             

* Avant pertes de valeur.

** Y compris + 2 M€ de gains et pertes sur modifications de contrats au premier semestre 2020 contre + 1 M€ au premier semestre 2019.

* Contribution des sociétés mises en équivalence Le résultat des sociétés mises en équivalence (avant pertes de valeur) est de - 25 M€ au 30 juin 2020, contre 0 M€ au 1ersemestre 2019. Il est fortement impacté par la crise sanitaire touchant les entités en partenariat chez Lagardère Travel Retail, principalement en France du fait de la fermeture des aéroports parisiens ainsi que de l'arrêt de l'activité sur le réseau ferroviaire. Par ailleurs, Air France a notifié à la filiale Dutyfly l'arrêt définitif des ventes à bord entraînant la comptabilisation des coûts de fermeture de cette activité.

* Éléments non récurrents / non opérationnels Les éléments non récurrents / non opérationnels s'établissent à - 139 M€ contre - 19 M€ en 2019.Ils comprennent principalement :

* l'amortissement des actifs incorporels et les charges relatives aux acquisitions et cessions pour - 56 M€, dont - 51 M€ chez Lagardère Travel Retail (principalement en Amérique du Nord avec les acquisitions de Paradies, HBF et Vino Volo, en Italie avec l'acquisition des opérations Duty Free dans l'aéroport de Rome et des activités de Foodservice d'Airest, en Belgique avec l'acquisition d'IDF, et aux Pays-Bas du fait des acquisitions de Gerzon et de Smullers) et - 4 M€ chez Lagardère Publishing ;

* des charges de restructuration pour - 12 M€, dont - 9 M€ chez Lagardère Travel Retail (liées en grande partie à des restructurations / licenciements intervenus à la suite de la fermeture des points de vente dans les zones affectées par les restrictions sanitaires et à la fin des activités de vente à bord d'avions) et - 3 M€ chez Lagardère Publishing ;

* des pertes de valeur sur immobilisations corporelles et incorporelles pour - 63 M€, liées, chez Lagardère Travel Retail à la dépréciation du contrat de concession de Rome pour - 34 M€ et à des fermetures de points de vente, dans les Autres activités, à la dépréciation de l'écart d'acquisition du Bataclan pour - 6 M€ et, dans les Activités non conservées, à la dépréciation de l'écart d'acquisition des actifs de production audiovisuelle (Lagardère Studios) pour - 19 M€ pour ramener leur valeur comptable à la valeur estimée de cession ;

* des plus et moins-values de cession pour un montant net de - 8 M€.

* Impact de la norme IFRS 16 sur les contrats de concession L'impact de l'application de la norme IFRS 16 sur les contrats de concessions est de - 94 M€ chez Lagardère Travel Retail. Cet impact exclut l'économie des loyers fixes négociée sur le premier semestre (131 M€) constatée au niveau du Résop. Cette économie est comptabilisée en contrepartie d'une réduction du droit d'utilisation, dans l'attente d'une évolution de la norme IFRS 16 qui sera applicable d'ici la fin d'année 2020 et qui permettra la reconnaissance en produit dans les comptes.

* Charges financières nettes Les charges financières nettes s'établissent à - 41 M€ au 30 juin 2020, en augmentation par rapport au 1er semestre 2019, avec notamment une hausse du niveau global de l'endettement et l'impact des émissions du Schuldschein réalisée fin juin 2019. Par ailleurs, le premier semestre enregistre une perte de valeur de - 11 M€ d'actifs financiers dans le Travel Retail, principalement aux États-Unis et au Moyen-Orient.

* Charges d'intérêts sur les dettes de location Les charges d'intérêt sur dettes de location s'établissent à - 38 M€ au 30 juin 2020, globalement stable par rapport au 30 juin 2019.

* Charge d'impôts Au 30 juin 2020 la charge d'impôt comptabilisée s'établit à + 65 M€. L'amélioration de + 77 M€ par rapport à 2019, provient essentiellement de produits d'impôts différés liés aux pertes fiscales de la période, et aux amortissements des contrats de concession et droits d'utilisation.

* Résultat net des Activités abandonnées Le résultat net des Activités abandonnées de - 8 M€ (contre + 51 M€ en 2019), intègre le résultat généré par l'activité de Lagardère Sports jusqu'à la cession en avril 2020.

* Résultat net Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, le résultat net total s'élève à - 498 M€, dont - 481 M€ pour la part du Groupe.

La part des profits attribuable aux intérêts minoritaires s'établit à - 17 M€ au 30 juin 2020, contre + 20 M€ au 30 juin 2019, la variation s'explique principalement par la forte baisse des résultats générés par Lagardère Travel Retail en Amérique du Nord sur le 1ersemestre 2020, et par l'effet de la cession, en avril 2020, de Lagardère Sports Asia qui était détenue à 81 %.

RÉSULTAT NET AJUSTÉ - PART DU GROUPE

Le résultat net ajusté - part du Groupe (qui exclut les éléments non récurrents / non opérationnels)s'élève à

- 278 M€,contre + 6 M€au 1er semestre 2019.

(M€)                                      1er semestre 2019  1er semestre 2020 

Résultat net                              72                 (498)             

Charges de restructuration                + 8                + 12              

Plus et moins-values de cession           - 37               + 8               

Pertes de valeur sur écarts               + 6                + 63              
d'acquisition, immobilisations                                                 
corporelles et incorporelles et mises en                                       
équivalence                                                                    

Amortissements des actifs incorporels et  + 42               + 56              
autres éléments liés aux acquisitions                                          

Impact IFRS 16 sur les contrats de        + 2                + 122             
concession                                                                     

Effets d'impôt relatif aux transactions   - 12               - 57              
ci-dessus                                                                      

Résultat net des activités abandonnées    - 51               + 8               

Résultat net ajusté                       30                 (286)             

Part des minoritaires                     - 24               + 8               

Résultat net ajusté - part du Groupe*     6                  (278)             

* Indicateur alternatif de performance, voir définition en fin de communiqué.

III. AUTRES ÉLÉMENTS FINANCIERS

SOMME DES FLUX GÉNÉRÉS PAR LES OPÉRATIONS ET D'INVESTISSEMENTS

(M€)                                      1er semestre 2019  1er semestre 2020 

Flux générés par les opérations avant     139                (138)             
variation de BFR et avant impôts payés                                         
(MBA)                                                                          

Variation du BFR (Besoin en Fonds de      (80)               (269)             
Roulement)                                                                     

Impôts payés                              (16)               (15)              

Flux générés par les opérations           43                 (422)             

Acquisitions/cessions d'actifs corporels  (77)               (89)              
et incorporels                                                                 

Free cash-flow*                           (34)               (511)             

Dont free cash-flow avant variation du    46                 (242)             
BFR*                                                                           

Investissements financiers                (50)               (14)              

Cessions d'actifs financiers              91                 30                

Somme des flux générés par les opérations 7                  (495)             
et d'investissements                                                           

* Indicateur alternatif de performance, voir définition en fin de communiqué

* Flux générés par les opérations La marge brute d'autofinancement ressort à - 138 M€, contre + 139 M€ en 2019. Cette évolution résulte essentiellement de l'impact de la crise sanitaire sur l'activité de Lagardère Travel Retail (- 239 M€) et sur les Autres activités (- 26 M€). Lagardère Publishing est stable avec - 4 M€.

La variation du besoin en fonds de roulement s'établit à - 269 M€,contre - 80 M€en 2019. Cette dégradation provient principalement de Lagardère Travel Retail (- 194 M€), sous l'effet de l'arrêt de l'activité qui conduit à un apurement des dettes fournisseurs, malgré les reports négociés, tandis que les stocks restaient globalement stables.

Chez Lagardère Publishing, la variation de BFR du 1er semestre est habituellement défavorable du fait de la saisonnalité de l'activité et s'élève à - 114 M€ contre - 100 M€ à fin juin 2019. Cette légère dégradation s'explique par une hausse des avances auteurs versées, mais est partiellement compensée par de moindres créances clients du fait de la baisse d'activité en France. Enfin, Lagardère Studios connait une variation du BFR très favorable avec une diminution de ses stocks et créances clients à la suite de l'arrêt des tournages durant la période de confinement.

Les impôts payés sont stables à - 15 M€ contre - 16 M€ en 2019.

* Acquisitions/cessions d'actifs corporels et incorporels Les acquisitions et cessions d'actifs corporels et incorporels s'élèvent à - 89 M€,en légère économie de + 2 M€ par rapport au 30 juin 2019, après retraitement des impacts immobiliers favorables de 15 M€ sur le 1ersemestre 2019. Ces investissements se rapportent en grande partie à Lagardère Travel Retail (- 71 M€) reflétant essentiellement les engagements contractuels de travaux réalisés en 2019 et au début de l'année correspondant aux renouvellements de contrats existants et aux gains de nouveaux contrats. Le solde provient principalement de Lagardère Publishing pour - 14 M€ liés en partie à des projets IT en France et au Royaume-Uni.

* Free cash-flow Au 30 juin 2020, le free cash-flow du Groupe s'établit à - 511 M€ contre - 34 M€ au 1er semestre 2019. La forte baisse provient essentiellement de l'impact de la crise sanitaire sur l'activité.

* Flux nets d'investissements financiers Les investissements financiers s'élèvent à- 14 M€à fin juin 2020 avec principalement l'acquisition de Le Livre Scolaire chez Lagardère Publishing.

Les cessions d'actifs financiers s'élèvent à + 30 M€sur le 1ersemestre 2020, provenant essentiellement de la cession de Lagardère Sports en avril 2020.

* Somme des flux générés par les opérations et d'investissements Au total, la somme des flux générés par les opérations et d'investissements représente sur le semestre un décaissement net de- 495 M€,quand l'encaissement net au 1ersemestre 2019 était de + 7 M€.

SITUATION FINANCIÈRE

L'endettement net augmente à 2 048 M€ au 1ersemestre 2020 contre 1 610 M€ au 1ersemestre 2019.

La situation de liquidité du Groupe continue d'être solide, avec 1 471 M€ de liquidités disponibles (dont trésorerie et placements financiers au bilan de 1 021 M€ et 450 M€ de montant non tiré sur la ligne de crédit syndiqué). Comme indiqué le 30 avril 2020, Lagardère a obtenu la suspension des covenants sur la ligne de 1 250 M€ pour l'année 2020, assurant ainsi sa liquidité.

IV. FAITS MARQUANTS DEPUIS LE 30 AVRIL 2020

* Assemblée Générale mixte ordinaire annuelle et extraordinaire 2020 de Lagardère SCA L'Assemblée Générale mixte de la Société s'est tenue le 5 mai 2020 à huis-clos. Les actionnaires, qui représentaient un quorum supérieur à 79 % ont approuvé toutes les résolutions proposées par la Gérance et le Conseil de Surveillance à l'exception du renouvellement de Madame Martine Chêne en qualité de membre du Conseil et ont rejeté toutes les résolutions soumises par le fonds activiste Amber Capital, qui visaient le remplacement quasi-intégral du Conseil de Surveillance de la Société. La Gérance, avec le soutien du Conseil de Surveillance, a indiqué sa détermination à poursuivre le développement du Groupe autour de ses deux activités leaders, Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail, afin de continuer à créer de la valeur à long terme pour l'ensemble de ses parties prenantes.

* Cession de Lagardère Studios à Mediawan Le 19 juin 2020, Lagardère a franchi une nouvelle étape décisive dans son recentrage stratégique avec l'offre d'achat ferme et définitive de Mediawan pour 100 % du capital de Lagardère Studios. Ce projet de cession, qui valorise Lagardère Studios à une valeur d'entreprise à 100 millions d'euros(4), a reçu un avis favorable le 29 juillet des instances représentatives du personnel concernées pour la reprise des activités par Mediawan, et reste cependant dans l'attente de l'agrément des autorités de concurrence.

* Lagardère Travel Retail et ETRC La branche Lagardère Travel Retail participe activement avec l'ETRC (European Travel Retail Confederation)

à un projet d'introduction des ventes en Duty Free à l'arrivée en Europe. Cette modification réglementaire permettrait de favoriser l'emploi, le développement des revenus à la fois pour les aéroports ainsi que pour les producteurs locaux des pays européens concernés.

V. COVID-19 : PERSPECTIVES ET LIQUIDITÉ

L'environnement dans lequel opère le Groupe demeure incertain pour le second semestre 2020, dans un contexte de poursuite de la contagion de la pandémie de la COVID-19.

* Lagardère Publishing Lagardère Publishing a enregistré une reprise significative de son activité au mois de juin dans le contexte de levée des mesures de confinement, confirmant ainsi la résilience de son business model. Au second semestre 2020, l'environnement de consommation reste néanmoins incertain. De surcroît, l'activité connaîtra un effet de base défavorable par rapport au second semestre 2019, du fait de l'absence de sortie d'un album Astérix et d'un seul niveau de réforme du Lycée en France en 2020 contre 2 en 2019.

Tenant compte des actions correctrices mises en œuvre et poursuivies au second semestre, Lagardère Publishing anticipe pour 2020 que l'impact négatif sur son résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) sera de l'ordre de 25 % à 30 % de la baisse de son chiffre d'affaires, traduisant une amélioration par rapport aux estimations précédentes liée principalement à un mix favorable de revenus (backlist et digital).

* Lagardère Travel Retail Lagardère Travel Retail continue d'observer une reprise graduelle et modeste de son activité. Le chiffre d'affaires sur le mois de juillet est attendu en baisse de l'ordre de - 65 % par rapport à 2019 et à fin juillet, la grande majorité des aéroports et gares clés dans lesquels Lagardère Travel Retail opère sont ouverts. La branche continue de mettre en œuvre une stratégie de réouverture agile de ses points de vente en fonction de la reprise du trafic et des contraintes opérationnelles et contractuelles, tout en visant l'équilibre financier des points de vente ouverts. Dans ce contexte, une poursuite de cette tendance d'amélioration graduelle et modeste est attendue au second semestre avec toutefois un risque de confinements localisés et une incertitude sur les plateformes aux États-Unis qui demeurent.

La branche continue de mettre en œuvre des actions correctrices majeures, avec des impacts significatifs notamment sur les loyers et les frais de personnel. Ces initiatives combinées au lancement d'un plan de transformation global (LEAP), permettent à la branche de maintenir l'hypothèse d'un impact négatif sur son résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) de l'ordre de 20 % à 25 % de la baisse de son chiffre d'affaires.

LIQUIDITÉ

Au 30 juin 2020, le Groupe bénéficie d'une liquidité de 1 471 M€, composée d'une trésorerie de 1 021 M€ et du solde non tiré de 450 M€ de la ligne de crédit renouvelable d'un montant de 1 250 M€ consentie par un pool de banques relationnelles du Groupe. Afin de consolider sa liquidité, le groupe Lagardère a trouvé un accord avec le pool de banques de cette ligne afin de suspendre le " covenant " (ratio de levier) pour juin 2020 et décembre 2020.

Le Groupe estime que cette liquidité est suffisante pour couvrir ses besoins pour les 12 prochains mois, y compris dans un scénario prudent qui est fondé sur les hypothèses principales suivantes :

* Lagardère Travel Retail : prolongation sur les 12 prochains mois des tendances constatées sur le mois de juillet 2020 ;

* Lagardère Publishing et Autres activités : retour à une activité en ligne avec 2019 de manière graduelle jusqu'à fin 2020 pour Lagardère Publishing et jusqu'à juin 2021 pour les Autres activités ;

* Remboursement sans refinancement des dettes financières venant à échéance dans les 12 prochains mois et représentant 570 M€ au 30 juin 2020 dont 60 % de billets de trésorerie. VI. CALENDRIER(5)

* Chiffre d'affaires 3e trimestre 2020. Jeudi 5 novembre 2020 : communiqué de presse à 8h00 et conférence téléphonique à 10h00.

***

VII. ANNEXES

CHIFFRE D'AFFAIRES DU 2e TRIMESTRE 2020

                    Chiffre d'affaires (M€)    Variation                           

                    T2 2019           T2 2020  en données       en données        
                                               consolidées      comparables       

Lagardère           584               514      - 12,0 %         - 12,2 %          
Publishing                                                                        

Lagardère Travel    1 065             143      - 86,5 %         - 86,4 %          
Retail                                                                            

Autres activités*   80                47       - 41,3 %         - 42,2 %          

Périmètre           1 729             704      - 59,3 %         - 59,3 %          
d'activités cible                                                                 

Activités non       75                23       - 69,3 %         - 52,3 %          
conservées**                                                                      

LAGARDÈRE           1 804             727      - 59,7 %         - 59,1 %          

* Lagardère News (Paris Match, Le Journal du Dimanche, Europe 1, Virgin Radio, RFM, la licence Elle), les activités d'Entertainment, le Corporate Groupe et le Corporate de Lagardère Active dont les coûts seront éteints d'ici fin 2020.

** Actifs cédés / en cours de cession de Lagardère Active, hors Lagardère Sports qui est traitée en tant qu'activité abandonnée selon IFRS 5.

                  Chiffre d'affaires consolidé (M€)                                     

                  avril 2020                 mai 2020            juin 2020        Total 

                  CA             Variation*  CA      Variation*  CA   Variation*  

Lagardère         109            - 39,2 %    162     - 21,3 %    243  + 20,6 %    514   
Publishing                                                                              

Lagardère Travel  30             - 90,6 %    48      - 86,8 %    65   - 81,9 %    143   
Retail                                                                                  

Autres            11             - 50,7 %    14      - 42,4 %    22   - 36,2 %    47    
activités**                                                                             

Périmètre         150            - 72,1 %    224     - 62,2 %    330  - 44,9 %    704   
d'activités cible                                                                       
                                                                                        

Activités non     10             - 60,7 %    3       - 65,7 %    10   - 34,6 %    23    
conservées***                                                                           

LAGARDÈRE         160            - 71,6 %    227     - 62,3 %    340  - 44,7 %    727   

* En données comparables.

** Lagardère News (Paris Match, Le Journal du Dimanche, Europe 1, Virgin Radio, RFM, la licence Elle), les activités d'Entertainment, le Corporate Groupe et le Corporate de Lagardère Active dont les coûts seront éteints d'ici fin 2020.

*** Actifs cédés / en cours de cession de Lagardère Active, hors Lagardère Sports qui est traitée en tant qu'activité abandonnée selon IFRS 5.

***

CHANGEMENT DE PÉRIMÈTRE ET CHANGE

Au 1ersemestre 2020 :

L'écart de chiffre d'affaires entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de change favorable de + 10 M€, lié notamment à l'évolution du dollar US et du dollar australien, et par un effet périmètre négatif de - 7 M€, qui se décompose de la manière suivante :

* incidence des cessions, soit - 50 M€ relatifs principalement aux cessions des chaînes TV et des activités digitales dans le cadre du recentrage stratégique du Groupe ;

* opérations de croissance externe, soit + 43 M€, en particulier chez Lagardère Travel Retail avec notamment les acquisitions de IDF pour + 34 M€, de Smullers pour + 2 M€ et des activités Foodservice d'Autogrill en République tchèque pour + 1 M€, et chez Lagardère Publishing avec notamment les acquisitions de BlackRock Games pour + 2 M€ et de Short Books pour + 2 M€. VIII. GLOSSAIRE

Lagardère utilise des indicateurs alternatifs de performance qui constituent les indicateurs clés de la mesure de la performance opérationnelle et financière du Groupe. Ils sont suivis par le Comité Exécutif pour évaluer la performance et conduire les activités, ainsi que par les investisseurs pour suivre la performance opérationnelle, en complément des agrégats financiers définis par l'IASB. Ces indicateurs sont calculés à partir d'éléments issus des états financiers consolidés en IFRS et sont réconciliés soit dans le présent document, soit dans le document de présentation des résultats semestriels 2020, soit dans l'annexe aux comptes consolidés.

* Chiffre d'affaires à données comparables Le chiffre d'affaires à données comparables est utilisé par le Groupe pour analyser la variation du chiffre d'affaires hors effets périmètre et change.

La variation du chiffre d'affaires à périmètre et change comparables est calculée par comparaison entre :

- le chiffre d'affaires de la période retraité des entrées du périmètre de consolidation et le chiffre d'affaires de la période précédente retraité des sorties du périmètre de consolidation intervenues pendant la période ;

- le chiffre d'affaires de la période précédente et le chiffre d'affaires de la période, retraités sur la base des taux de change applicables la période précédente.

Le périmètre de consolidation s'entend comme étant l'ensemble des sociétés consolidées par intégration globale. Les entrées de périmètre correspondent aux regroupements d'entreprises (titres de participation ou activités acquises), et les sorties de périmètre correspondent aux pertes de contrôle (cessions de titres de participation ou d'activités entraînant l'arrêt de la consolidation par intégration globale).

L'écart entre les données consolidées et les données comparables est expliqué en partie VII - Annexes du présent communiqué.

* Résop (Résop Groupe) Le Groupe utilise comme indicateur de performance le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) qui se calcule de la façon suivante à partir du résultat avant charges financières et impôts :

Résultat avant charges financières et impôts

Éléments à exclure :

* Contribution des sociétés mises en équivalence avant pertes de valeur

* Plus ou moins-values de cession d'actifs

* Pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles, incorporelles et titres mis en équivalence

* Charges nettes de restructuration

* Éléments liés aux regroupements d'entreprises :

* Frais liés aux acquisitions

* Profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle

* Amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions

* Litiges majeurs spécifiques non liés à la performance opérationnelle

* Éléments liés aux contrats de location et de sous-location financement :

* Annulation des charges fixes de location* pour les contrats de concession

* Amortissement des droits d'utilisation pour les contrats de concession

* Gains et pertes sur modifications de contrat * L'annulation des charges fixes de location équivaut au remboursement des dettes de location, ainsi que l'impact sur le besoin en fonds de roulement et les intérêts payés associés dans le tableau des flux de trésorerie.

Le rapprochement entre le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées et le résultat avant charges financières et impôts est présenté dans le document de présentation des résultats semestriels 2020 en page 18.

* Flow through Le flow through est calculé en divisant la variation du résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) par la variation du chiffre d'affaires. Cet indicateur permet au Groupe d'évaluer, dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, l'impact de la baisse du chiffre d'affaires sur le Résop.

* Marge opérationnelle La marge opérationnelle est calculée en divisant le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe) par le chiffre d'affaires.

* EBITDA récurrent sur 12 mois glissants L'EBITDA récurrent se calcule en ajoutant au résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe) les dividendes reçus des sociétés consolidées par mise en équivalence, en déduisant les amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles, les amortissements de coûts d'obtention de contrats, et l'annulation des charges fixes de location** des contrats immobiliers et autres, et en ajoutant l'EBITDA récurrent des activités abandonnées.

** L'annulation des charges fixes de location équivaut au remboursement des dettes de location, ainsi que l'impact sur le besoin en fonds de roulement et les intérêts payés associés dans le tableau des flux de trésorerie.

* Résultat net ajusté - part du Groupe Le résultat net ajusté - part du Groupe est calculé à partir du résultat net en excluant les éléments non récurrents et non opérationnels, l'effet d'impôt associé, puis en déduisant la part des intérêts minoritaires, de la façon suivante :

Résultat net

Éléments à exclure :

* Plus ou moins-values de cession d'actifs

* Pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles, incorporelles et titres mis en équivalence

* Charges nettes de restructuration

* Éléments liés aux regroupements d'entreprises :

* Frais liés aux acquisitions

* Profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle

* Amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions

* Litiges majeurs spécifiques non liés à la performance opérationnelle

* Impact fiscal des éléments ci-dessus

* Mouvements non récurrents des impôts différés

* Éléments liés aux contrats de location et de sous-location financement :

* Annulation des charges fixes de location* pour les contrats de concession

* Amortissement des droits d'utilisation pour les contrats de concession

* Charges d'intérêts sur dettes de location pour les contrats de concession

* Gains et pertes sur modifications de contrat

* Résultat net ajusté attribuable aux intérêts minoritaires : résultat net attribuable aux intérêts minoritaires et part des intérêts minoritaires des éléments ci-dessus = Résultat net ajusté - part du Groupe

* L'annulation des charges fixes de location équivaut au remboursement des dettes de location, ainsi que l'impact sur le besoin en fonds de roulement et les intérêts payés associés dans le tableau des flux de trésorerie.

Le rapprochement entre le résultat net et le résultat net ajusté - part du Groupe est présenté partie II - Principaux éléments du compte de résultat du présent communiqué.

* Free cash-flow Le free cash-flow est calculé en ajoutant aux flux générés par l'activité avant variation de BFR, les flux de remboursement des dettes de location et intérêts associés, les flux de variation de BFR et d'impôts payés ainsi que les flux nets de trésorerie liés aux acquisitions et cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles.

Le rapprochement entre les flux de trésorerie opérationnels et le free cash-flow est présenté partie III - Autres éléments financiers du présent communiqué.

* Endettement net (Dette nette) L'endettement net est calculé en additionnant les éléments suivants :

* Placements financiers et trésorerie et équivalents de trésorerie

* Instruments de couverture affectés à la dette

* Dettes financières non courantes

* Dettes financières courantes = Endettement net

Le rapprochement entre les positions au bilan et l'endettement net est présenté dans le document de présentation des résultats semestriels 2020 en page 35.

***

La présentation des résultats semestriels 2020 du groupe Lagardère sera retransmise en direct, ce jour à 18h (heure de Paris), sur le site Lagardère (www.lagardere.com).

Les slides de présentation seront disponibles dès le début du webcast.

Une version différée de ce webcast sera ensuite mise en ligne dans le courant de la soirée.

***

Créé en 1992, Lagardère est un groupe de dimension mondiale présent dans plus de 40 pays, comptant plus de 30 000 collaborateurs et ayant dégagé un chiffre d'affaires de 7 211 M€ en 2019.

Depuis 2018, le Groupe a opéré un recentrage stratégique sur deux branches prioritaires : Lagardère Publishing (Livre, Livre numérique, Jeux sur mobiles et Jeux de société) et Lagardère Travel Retail (Travel Essentials, Duty Free et Mode, Restauration).

Dans le périmètre du Groupe figurent également les actifs de Lagardère News et de Lagardère Live Entertainment.

Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

www.lagardere.com

Avertissement :

Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.

Nous vous invitons à vous référer au Document d'enregistrement universel de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.

Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations.

1 En données comparables.

2 Sans cet ajustement, le flow through est de 13% au premier semestre.

3 Paris Match, Le Journal du Dimanche,Europe 1, Virgin Radio, RFM et la licence Elle.

4La valeur d'entreprise se décompose en 85 millions d'euros payés au closing (dont une part pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros payée en titres Mediawan) et 15 millions d'euros de complément de prix payable en 2023.

5 Ces dates sont susceptibles d'être modifiées.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200730005705/fr/

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LAGARDÈRE SCA
25/09EUROPE : Les marchés européens toujours convalescents
AW
25/09LAGARDERE, plus forte hausse du SRD à la clôture du vendredi 25 septembre 202..
AO
25/09LAGARDERE, plus forte hausse du SBF 120 à la clôture du vendredi 25 septembre..
AO
25/09LAGARDÈRE : Groupe Arnault détient 5,51% du capital de Lagardère et 4,18% des dr..
DJ
25/09BOURSE DE PARIS : Paris creuse ses pertes à la mi-séance
AW
25/09LAGARDÈRE : entrée du Groupe Arnault, envol du titre
CF
25/09LAGARDERE, plus forte hausse du SBF 120 à la mi-séance du vendredi 25 septemb..
AO
25/09LAGARDERE, plus forte hausse du SRD à la mi-séance du vendredi 25 septembre 2..
AO
25/09ARNAUD LAGARDÈRE : La valeur du jour à Paris LAGARDERE bénéficie du soutien de B..
AO
25/09Bernard Arnault (LVMH) s'implique dans Lagardère, qui s'envole
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LAGARDÈRE SCA
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 4 812 M 5 650 M -
Résultat net 2020 -417 M -490 M -
Dette nette 2020 1 938 M 2 276 M -
PER 2020 -5,46x
Rendement 2020 0,67%
Capitalisation 2 661 M 3 124 M -
VE / CA 2020 0,96x
VE / CA 2021 0,85x
Nbr Employés 30 000
Flottant 62,3%
Graphique LAGARDÈRE SCA
Durée : Période :
Lagardère SCA : Graphique analyse technique Lagardère SCA | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LAGARDÈRE SCA
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 11
Objectif de cours Moyen 15,82 €
Dernier Cours de Cloture 20,60 €
Ecart / Objectif Haut -2,91%
Ecart / Objectif Moyen -23,2%
Ecart / Objectif Bas -39,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Arnaud Lagardère Chairman-Management Board & CEO
Patrick Valroff Chairman-Supervisory Board
Thierry Funck-Brentano Co-Chief Operating Officer & Co-Managing Partner
Gérard Adsuar Chief Financial Officer
Susan M. Tolson Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LAGARDÈRE SCA4.27%3 050
SCHIBSTED ASA54.88%9 611
INFORMA PLC-55.97%7 281
PEARSON PLC-12.50%5 371
CHINA SOUTH PUBLISHING & MEDIA GROUP CO., LTD-9.05%2 858
JIANGSU PHOENIX PUBLISHING & MEDIA CORPORATION LIMITED-3.68%2 713