(Alliance News) - Les principaux marchés boursiers européens ont clôturé la séance en hausse jeudi, suite à la décision largement anticipée de la Banque d'Angleterre de confirmer ses taux de référence.

Le Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre a voté à une majorité de 72 pour maintenir le taux d'escompte à 5,25 pour cent. Deux membres ont voté en faveur d'une réduction du taux de 0,25 point de pourcentage, à 5 %.

"Le FTSE 100 a progressé après la décision de la BoE. L'affaiblissement de la livre a été positif pour le grand nombre d'investisseurs étrangers dans l'indice. Les obligations à dix ans ont chuté après la décision sur les taux, mais ont rapidement regagné du terrain", explique Dan Coatsworth, analyste d'investissement chez AJ Bell.

"La confiance grandit dans le fait que la Banque pourrait réduire ses taux en août ou en septembre, ce qui représenterait un changement majeur dans la politique monétaire et mettrait un terme à une ère dictée par une inflation galopante et des hausses de taux rapides".

"Les investisseurs sont à la recherche d'un avenir où l'inflation redeviendra maîtrisée et où les taux commenceront à baisser, et le moment magique semble être à portée de main", conclut l'analyste.

Ainsi, le FTSE Mib a clôturé dans le vert de 1,4 % à 33 675,15, le Mid-Cap a terminé dans le vert de 1,6 % à 47 591,28, le Small-Cap s'est redressé de 1,5 % à 29 100,09, tandis que l'Italie Growth a gagné 0,3 % à 8 136,71.

En Europe, le FTSE 100 de Londres a augmenté de 0,8 %, le CAC 40 de Paris a gagné 1,4 % et le DAX 40 de Francfort a terminé en hausse de 1,0 %.

Parmi les macros du jour dans l'après-midi, le Département américain du travail a rapporté que le nombre de personnes demandant des allocations de chômage aux États-Unis a diminué de 5 000 à 238 000 au cours de la deuxième semaine de juin, au-dessus des attentes du marché de 235 000, marquant la deuxième lecture la plus élevée depuis août 2023, juste après le chiffre révisé à la hausse de la semaine précédente.

Ces résultats sont une nouvelle preuve de l'affaiblissement du marché du travail américain, renforçant les arguments en faveur de multiples réductions de taux par la Réserve fédérale plus tard cette année, si l'inflation converge vers son objectif.

En outre, la confiance des consommateurs de la zone euro s'est améliorée en juin, selon l'estimation rapide de la Commission européenne publiée jeudi, s'établissant à moins 14,0 points, une amélioration par rapport aux 14,3 points de mai.

Sur la Piazza Affari, la liste des valeurs sûres était presque entièrement teintée de vert, Iveco Group étant le seul titre à terminer en baisse de 0,1 pour cent.

Stellantis - dans le vert de 0,5 % - a annoncé une baisse des ventes européennes en mai, conformément à la tendance négative de la performance du marché européen, où les immatriculations ont chuté de 3,0 % d'une année sur l'autre à 912 000 unités, un renversement brutal par rapport à l'augmentation de 13,7 % du mois précédent.

Leonardo - dans le vert de 0,9% - a annoncé la signature d'un accord pour la vente définitive de sa participation dans Industria Italiana Autobus à Seri Industrial. En vertu de cet accord, Seri Industrial reprendra 98 % du capital social, tandis que les 2 % restants continueront d'être détenus par Invitalia, déjà actionnaire avec Leonardo d'Industria Italiana Autobus.

Eni - en hausse de 1,7 % - a annoncé jeudi que Greenpeace et ReCommon avaient demandé la suspension du procès sur le climat intenté l'année dernière. Les associations ont demandé la suspension suite au dépôt d'un appel pour un règlement juridictionnel.

"La juridiction avait déjà été écartée dans le célèbre procès Giudizio Universale, intenté par le monde associatif contre l'État italien, toujours sur des questions climatiques", a précisé la société dans une note.

Intesa Sanpaolo a clôturé dans le vert de 1,0%. ODDO BHF a relevé son objectif de cours à 4,40 euros avec une note de 'surperformance'.

Du côté des valeurs moyennes, Arnoldo Mondadori Editore a clôturé en tête avec une hausse de plus de 8,5% après qu'Equita a relevé sa recommandation à 'acheter' de 'conserver' et a augmenté son objectif de cours à 3,20 euros.

Sesa suit avec un gain de 8,2% après avoir annoncé jeudi qu'elle a clôturé l'année au 30 avril avec des revenus consolidés et d'autres revenus de 3,21 milliards d'euros contre 2,90 milliards d'euros en 2023, marquant une croissance de 10%.

Maire Tecnimont - dans le vert de 1,5% - a annoncé jeudi que NextChem, par le biais de sa filiale NextChem Tech, agira en tant qu'intégrateur de conception technologique pour développer l'ensemble de conception de processus pour l'unité de récupération d'hydrogène et de dioxyde de carbone du projet de développement Hail et Ghasha.

Sur le marché des petites capitalisations, le groupe italien Exhibitoin Group a réalisé la meilleure performance avec une hausse de 16%, suivi par Eems Italia à 9,0%, Monrif à 8,0% et doValue, dans le vert à 7,3%.

La société a annoncé jeudi que, suite à l'annonce de l'accord contraignant pour l'acquisition de Gardant, S&P Global Ratings et Fitch Ratings ont confirmé la note de crédit de l'émetteur et la note de défaut de l'émetteur de la société à 'BB', avec une perspective stable.

La confirmation de la notation et des perspectives reflète l'attente que l'intégration de Gardant permettra à doValue de réduire l'effet de levier, selon la note publiée.

Parmi les PME, FOS, dans le vert de 0,8%, a annoncé jeudi l'attribution du projet 'ITACA - Lighter-than-air Mobile Telecommunications Infrastructure for the Alpine Context' dans le cadre du programme de recherche et d'innovation 'iNEST-Interconnected North-East Innovation Ecosystem', financé par le Ministère de l'Université et de la Recherche.

Le projet de 15 mois, en partenariat avec le chef de file MAVTech, prévoit un investissement total d'environ 250 000 euros, dans lequel FOS investira environ 150 000 euros, dont environ 100 000 euros proviendront du fonds européen Next Generation pour le plan national de relance et de résilience.

SolidWorld Group - dans le rouge de 0,9 pour cent - a annoncé qu'il avait fixé le ratio d'option pour l'augmentation de capital, qui prévoit l'émission d'un maximum de 811 250 nouvelles actions ordinaires au prix de souscription de 2,80 EUR et pour une valeur d'offre maximale de 2,3 millions d'EUR.

Pour chaque action ordinaire détenue, un droit d'option sera attribué avec l'émission d'un total de 15,4 droits d'option, en tenant compte des 119 425 actions propres actuellement détenues dans le portefeuille de la société et sous réserve de la renonciation par les actionnaires Prime et Al.ca de 97 940 et 48 970 respectivement pour un total de 146 910 droits d'option, nécessaire pour équilibrer la transaction.

Dxor Investments, l'actionnaire de contrôle d'Altea Green Power - dans le rouge de 0,7 % -, a achevé jeudi avec succès la vente de 750 000 actions ordinaires, soit 4,33 % du capital social, afin de permettre à Altea Green Power d'avoir le flottant minimum pour accéder à Euronext STAR Milan à la suite du processus de transcription actuellement en cours.

Les actions ont été placées sur le marché par le biais d'une procédure accélérée de construction de livre d'ordres réservée aux investisseurs qualifiés en Italie et aux investisseurs institutionnels à l'étranger.

Parmi les devises, l'euro a changé de mains à 1,0718 USD contre 1,0748 USD à la clôture des marchés boursiers européens mercredi, tandis que la livre sterling valait 1,2675 USD contre 1,2728 USD mercredi soir.

Parmi les matières premières, le Brent s'échange à 85,40 USD le baril contre 85,61 USD le baril à la clôture de mercredi. L'or, quant à lui, s'échange à 2 369,60 USD l'once contre 2 327,10 USD la nuit dernière.

À New York, le Dow Jones a gagné 0,1 %, tout comme le Nasdaq et le S&P 500.

Le calendrier macroéconomique de vendredi s'ouvre au Royaume-Uni avec l'indice GfK de la confiance des consommateurs britanniques à 0101 CEST et, au même moment, l'indice PMI de l'industrie manufacturière et des services en Australie.

Au Japon, l'inflation de base est attendue à 0130 CEST et, à 0230 CEST, l'indice PMI manufacturier et des services.

Les ventes au détail britanniques sont attendues à 0800 CEST et, entre 0915 CEST et 1030 CEST, les indices PMI composite, manufacturier et des services en France, en Allemagne, dans la zone euro et au Royaume-Uni.

À 1300 CEST, l'indice de confiance des consommateurs espagnols est attendu et à 1430 CEST, les ventes au détail et l'indice des prix des matières premières du Canada seront publiés.

Les PMI des États-Unis arriveront également à 1545 CEST, pour les secteurs de la fabrication et des services, ainsi que pour l'indice composite.

Sur la Piazza Affari, aucun événement particulier n'est attendu.

Par Chiara Bruschi, journaliste à Alliance News

Commentaires et questions à redazione@alliancenews.com

Copyright 2024 Alliance News IS Italian Service Ltd. Tous droits réservés.