Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  London Stock Exchange plc    LSE   GB00B0SWJX34

LONDON STOCK EXCHANGE PLC

(LSE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Toujours attractive, la Bourse de Londres espère capitaliser sur le Brexit

24/01/2021 | 06:46
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

LONDRES (awp/afp) - Loin d'être entravés par la pandémie, les projets d'introduction en Bourse sont légion sur le marché londonien qui reste attractif malgré le Brexit, et entend profiter de règles plus souples afin d'attirer toujours davantage d'entreprises technologiques.

Les chaussures Dr Martens ou le vendeur de cartes de voeux en ligne Moonpig figurent parmi les candidats en vue pour une entrée à la Bourse de Londres. La plateforme de livraisons de repas Deliveroo ou la fintech Transferwise, spécialisée dans le transfert d'argent, devraient leur emboîter le pas.

Tous veulent surfer sur l'essor du commerce en ligne, plébiscité depuis le début de la crise sanitaire, et certains pourraient être valorisés à plusieurs milliards de livres.

"Nous pouvons nous attendre à ce que 2021 soit une très bonne année pour le marché des introductions au Royaume-Uni", anticipe Scott McCubbin du cabinet de conseil EY.

"La confiance revient avec l'accord de Brexit qui éclaircit la relation avec l'Europe et le déploiement des vaccins contre le Covid-19", selon lui.

Outre les entreprises déjà citées, la presse britannique se fait l'écho de nombreux autres projets comme Canopius, société d'assurances du Lloyd's of London, Pod Point, spécialiste des points de charge pour véhicules électriques et dont EDF est actionnaire, ou encore le distributeur en ligne Very.

"Ces dernières années, il y a eu davantage de financement pour les jeunes entreprises" et donc "plus de sociétés prêtes pour entrer en Bourse", explique à l'AFP Marcus Stuttard, responsable du marché primaire au Royaume-Uni au London Stock Exchange.

Dans le même temps, les investisseurs ont beaucoup d'argent à placer, notamment grâce au soutien économique des banques centrales.

Rivaliser avec New York et Hong Kong

La place londonienne voudrait désormais profiter du Brexit pour défendre son rayonnement mondial. En 2020, elle s'est située juste derrière la Chine et les Etats-Unis en termes de fonds levés en Bourse, selon EY.

Et la capitale britannique a capté plus de 40% des montants en Europe. Elle abrite en outre de nombreuses "licornes", jeunes entreprises valorisées plus d'un milliard de dollars qui ne sont pas encore cotées.

Le secteur technologique est très représenté dans les projets d'entrée sur le marché, porté par le contexte sanitaire et le télétravail, qui nécessitent toujours plus de services en ligne.

L'une des opérations les plus importantes à Londres en 2020 a été signée par le distributeur en ligne The Hut Group, spécialiste des cosmétiques et produits nutritifs, dont le cours a bondi, ce qui a pu inspirer d'autres entreprises.

Londres entend surtout mettre à profit le Brexit pour fixer ses propres règles.

Le ministre des Finances Rishi Sunak a confié une mission à l'ancien commissaire européen Jonathan Hill, qui doit rendre ses conclusions début 2021, pour assouplir certaines règles boursières afin d'attirer davantage d'entreprises.

Par exemple, une entreprise doit placer au moins 25% de son capital lors d'une entrée en Bourse. Mais ce seuil pourrait être abaissé pour permettre à de jeunes sociétés d'entrer en douceur et à ses fondateurs de garder plus de contrôle.

La City de Londres, dans une étude publiée vendredi, estime avoir des progrès à faire pour convaincre des entreprises étrangères de se coter sur son marché, regrettant le retard pris sur les Etats-Unis et Hong Kong.

Pour Londres, l'objectif serait également de répondre à la concurrence des voisins européens, alors même que la société polonaise de e-commerce Inpost vient de choisir Amsterdam pour son entrée en Bourse, évoquant l'accès au vaste marché européen sans casse-tête réglementaire.

D'autant que Bruxelles voit d'un mauvais oeil les réformes des règles des marchés londoniens et craint un "dumping" des normes de la part des autorités britanniques pour mieux rivaliser avec les places européennes.

La Commission freine des quatre fers avant d'accorder des équivalences qui donnent accès au marché européen pour les sociétés britanniques.

"Amsterdam, Lisbonne et Dublin deviennent compétitifs et la France cherche à faciliter l'entrée sur le territoire (comme les visas) pour attirer de nouveaux talents", souligne Charlotte Crosswell, directrice générale de l'association de "fintechs" Innovate Finance, dans une lettre adressée en début d'année à Jonathan Hill.

"Dans le contexte du Brexit, nous devons reconnaître que l'intérêt grandit pour des cotations sur les marchés de l'UE", prévient-elle.

jbo/ved/pcm/ybl


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.78%9.908 Cours en temps réel.-23.16%
ENGIE -4.13%12.085 Cours en temps réel.-3.47%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) -0.20%0.86641 Cours en différé.-2.82%
LONDON STOCK EXCHANGE PLC -0.95%9618 Cours en différé.6.77%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LONDON STOCK EXCHANGE PLC
26/02Feu vert de l'UE au rachat de la Bourse de Milan par Euronext
AW
23/02LONDON STOCK EXCHANGE : Thomson Reuters entend adapter son organisation au monde..
RE
22/02LONDON STOCK EXCHANGE : Barclays maintient sa recommandation à l'achat
ZD
12/02LONDON STOCK EXCHANGE : RBC revoit son opinion et passe à l'achat
ZD
05/02LONDON STOCK EXCHANGE : Credit Suisse persiste à l'achat
ZD
05/02LSE : Credit Suisse augmente son objectif de cours
CF
02/02LONDON STOCK EXCHANGE : Barclays optimiste sur le dossier
ZD
01/02CHINE : Le conglomérat HNA cherche des capitaux privés pour survivre
RE
29/01XAVIER NIEL : LSE veut utiliser les SPAC pour maintenir l'attractivité de la Bou..
RE
29/01Dr Martens entre en Bourse, valorisée 3,7 milliards de livres
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 2 421 M 3 373 M 2 793 M
Résultat net 2020 536 M 747 M 619 M
Dette nette 2020 714 M 995 M 824 M
PER 2020 67,3x
Rendement 2020 0,76%
Capitalisation 53 408 M 74 374 M 61 617 M
VE / CA 2020 22,4x
VE / CA 2021 8,59x
Nbr Employés 4 965
Flottant 58,1%
Graphique LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Durée : Période :
London Stock Exchange plc : Graphique analyse technique London Stock Exchange plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LONDON STOCK EXCHANGE PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 9 744,27 GBX
Dernier Cours de Cloture 9 618,00 GBX
Ecart / Objectif Haut 22,7%
Ecart / Objectif Moyen 1,31%
Ecart / Objectif Bas -37,6%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
David Adam Schwimmer Group Chief Executive Officer & Executive Director
Anna Olive Magdelene Manz Chief Financial Officer & Director
Donald Austin Robert Chairman
Anthony McCarthy Chief Information Officer
David Shalders Chief Operating & Integration Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
LONDON STOCK EXCHANGE PLC6.77%74 374
HONG KONG EXCHANGES AND CLEARING LIMITED11.34%77 220
INTERCONTINENTAL EXCHANGE, INC.-4.32%61 962
DEUTSCHE BÖRSE AG-2.66%30 083
NASDAQ4.18%22 685
MARKETAXESS HOLDINGS INC.-3.29%21 123