Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE

(MC)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Luxe mondial: consommation plus locale faute de voyages, toujours en expansion

30/07/2021 | 13:48
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - La pandémie a rendu plus "locale" la consommation des produits de luxe dans le monde, mais sans pénaliser les bénéfices des géants du secteur, qui dépassent leurs niveaux la crise, grâce notamment aux États-Unis.

Le géant du luxe LVMH a annoncé lundi avoir dépassé ses ventes semestrielles d'avant-pandémie de 11% à 28,7 milliards d'euros pour un bénéfice net de 5,3 milliards (+64% par rapport à 2019).

Dans la foulée, son concurrent historique Kering a lui aussi communiqué un niveau record de ventes à 8 milliards d'euros pour la première moitié de l'année (+8,4% comparé à l'avant-Covid 19) alors que le troisième grand groupe français, Hermès dépasse les 4 milliards d'euros (+29%). Tous deux réalisent plus d'un milliard d'euros de bénéfices, dépassant les attentes.

Les Français ne sont pas les seuls: le suisse Richemont (Cartier, Piaget, Montblanc...) connaît le même succès avec un vif rebond pour son premier trimestre décalé à 4,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+18% par rapport à 2019), tandis que l'italien Prada a dépassé ses ventes semestrielles de 8% par rapport à 2019.

Ce sont les classes "moyennes supérieures, riches et ultra-riches, préservées par la crise" qui, comme au premier trimestre, ont continué de dépenser leurs économies dans les produits de luxe, faute de pouvoir voyager ou fréquenter des restaurants, dit à l'AFP Arnaud Cadart, gérant de portefeuilles chez Flornoy.

La clientèle chinoise, "qui représente 35 à 40%" de la clientèle du secteur, "est toujours un moteur important", souligne-t-il. L'impossibilité de voyager, comme partout ailleurs, a cependant recentré cette clientèle sur son marché local aux dépens du marché européen.

Rebond "violent" aux États-Unis

"Ce qui a surpris, ce n'est pas tellement la reprise en Chine, mais la violence du rebond aux Etats-Unis", explique à l'AFP Erwan Rambourg, analyste et auteur de "Future Luxe: what's ahead for the business of luxury".

Par rapport aux rebonds des crises précédentes, 11-Septembre ou crise financière de 2008, "le sentiment de culpabilité, cette idée qu'il est inapproprié d'acheter du luxe, s'est évanoui", note-t-il. "Il y a une jeune génération aux États-Unis plus décomplexée par rapport à l'achat du luxe" en particulier au sein des minorités afro-américaine, hispanique et asiatique, explique-t-il.

"On voit aux États-Unis une reprise très forte de l'activité de nos clients fidèles et à la fois une nouvelle clientèle qui vient grâce au digital", a confirmé le gérant de Hermès Axel Dumas, lors d'une conférence téléphonique. Par rapport à 2019, les ventes du groupe aux États-Unis ont bondi de 25%.

Pour Thomas Chauvet, analyste de Citigroup, "l'impact psychologique" des mesures de soutien du gouvernement américain avec les aides financières et des "effets de richesse avec la hausse des indices boursiers", ces derniers mois, n'est pas étranger à ce rebond.

Quant à l'Europe, certes pénalisée par l'absence de touristes, surtout asiatiques, qui généraient la moitié du chiffre d'affaires du secteur, elle subit une baisse d'activité moindre qu'attendu, grâce à un retour de la clientèle locale. "Les Européens avaient en bonne partie déserté ce marché", mais cette année, cette tendance a été inversée, selon Arnaud Cadart.

"A la surprise générale, les marques se rendent compte qu'en stimulant la clientèle locale", en la séduisant notamment via les réseaux sociaux, "les Françaises, les Italiennes, les Espagnoles sont plus présentes qu'espéré" selon Erwan Rambourg.

"Il y a une très forte croissance de la clientèle locale, même si ces marchés restent tributaires du tourisme", analyse-t-il.

Selon Thomas Chauvet, "le rebond de la demande locale ne compense cependant pas la perte des touristes".

Mais le secteur du luxe, assure Erwan Rambourg, devrait "rester dominé par les achats locaux pendant encore au moins un an".

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
COMPAGNIE FINANCIÈRE RICHEMONT SA 3.40%101 Cours en différé.21.98%
HERMÈS INTERNATIONAL 2.53%1317.5 Cours en temps réel.49.78%
KERING 1.63%653.3 Cours en temps réel.9.91%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE 1.68%654.1 Cours en temps réel.28.03%
THE SWATCH GROUP AG 1.61%50.4 Cours en différé.6.07%
THE SWATCH GROUP SA 1.22%256.7 Cours en différé.5.01%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE
23/09LVMH : dans le vert après l'analyse favorable d'un broker
CF
23/09LVMH : Stifel confirme sa note 'achat' sur le titre
CF
23/09LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON : Mode & Maroquinerie · 23 septembre 2021 La Fondation Lo..
PU
23/09LVMH : Credit Suisse réduit son objectif de cours
CF
23/09LVMH : Opinion positive de Credit Suisse
ZD
23/09BOURSE DE PARIS : Paris maintient sa progression après la Fed
AW
23/09LVMH : Goldman Sachs toujours positif
ZD
23/09AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Lufthansa, Entain, Alten, Trigano, Robertet, WDP, SKF, Covivio...
23/09LVMH ajoutera 25 000 jeunes collaborateurs d'ici à la fin 2022
MT
22/09Bourse Zurich: les indices finissent dans le vert en attendant la Fed
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 61 337 M 72 048 M -
Résultat net 2021 10 483 M 12 314 M -
Dette nette 2021 12 717 M 14 937 M -
PER 2021 31,4x
Rendement 2021 1,21%
Capitalisation 330 Mrd 387 Mrd -
VE / CA 2021 5,58x
VE / CA 2022 4,97x
Nbr Employés 148 343
Flottant 52,2%
Graphique LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE
Durée : Période :
LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SE : Graphique analyse technique LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 29
Dernier Cours de Cloture 654,10 €
Objectif de cours Moyen 727,27 €
Ecart / Objectif Moyen 11,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Bernard Arnault Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Jacques Guiony Chief Financial Officer
Charles de Croisset Independent Director
Diego della Valle Independent Director
Yves-Thibault de Silguy Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE28.03%380 426
LULULEMON ATHLETICA INC.23.89%55 973
LI NING COMPANY LIMITED75.98%30 887
V.F. CORPORATION-22.67%25 934
MONCLER S.P.A.10.17%17 202
LEVI STRAUSS & CO.23.31%9 948