DARMSTADT (dpa-AFX) - Le groupe pharmaceutique et chimique Merck KGaA a essuyé un sérieux revers sur son produit phare Xevinapant. L'entreprise a annoncé lundi soir l'arrêt de deux études très avancées sur cet anticancéreux. Il s'agit d'une part d'une combinaison de Xevinapant avec une chimiothérapie à base de platine (CRT) comparée à un placebo plus CRT chez des patients atteints de tumeurs localement avancées de la tête et du cou non réséquées dans une étude de phase III (TrilynX). Dans ce cas, il est prévisible que l'étude n'atteindra probablement pas son objectif principal, à savoir l'allongement de la survie sans événement.

En outre, l'étude de phase III X-Ray Vision est terminée. Il s'agit d'une combinaison de xévinapant et de radiothérapie, comparée à un placebo plus radiothérapie, chez des patients ayant subi une résection de tumeurs localement avancées de la tête et du cou.

Les analystes pensaient jusqu'à présent que le Xevinapant deviendrait un succès avec un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de dollars. La réaction des investisseurs a été à la hauteur de cette annonce : L'action Merck a chuté de près de 5 % sur la plateforme Tradegate.