Les régulateurs antitrust de l'UE ne chercheront probablement pas à obtenir des informations sur les mesures correctives proposées par la Bourse européenne de l'énergie la semaine dernière pour répondre aux préoccupations concernant son accord avec le Nasdaq, signe que ces mesures sont insuffisantes, ont déclaré lundi des sources ayant une connaissance directe de l'affaire.

EEX, qui fait partie de Deutsche Boerse, cherche à acquérir Nasdaq Power, l'entreprise européenne de négoce et de compensation d'électricité de Nasdaq, dont les plates-formes sont d'une importance capitale pour les utilisateurs et les entreprises des pays nordiques.

Elle a présenté des mesures correctives à l'UE le 27 mai.

La Commission européenne, qui agit en tant qu'autorité de concurrence de l'UE, devrait ouvrir une enquête approfondie sur l'opération à l'issue de son examen préliminaire, le 26 juin, à moins qu'EEX ne renforce ses mesures correctives dans les jours à venir, ont déclaré les personnes interrogées. (Reportage de Foo Yun Chee ; Rédaction de Jan Harvey)