Zurich (awp) - Novartis a décidé de retirer son médicament Adakveo (Crizanlizumab) pour le traitement de la drépanocytose en Grande-Bretagne. Cette décision a été prise mercredi après une décision de l'autorité de santé britannique MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency) a précisé à AWP un porte-parole du géant bâlois.

Auparavant, l'agence Reuters avait annoncé que l'autorité britannique avait retiré une homologation provisoire accordée le 10 janvier dernier. Elle s'appuyait sur les résultats d'une étude de phase III STAND, qui ne montrait aucune différence significative entre crizanlizumab et un placebo et ne confirmait donc pas l'utilité clinique du produit.

En mai dernier, le comité des médicaments à usage humain CHMP de l'Union européenne avait aussi recommandé de retirer l'homologation provisoire du médicament, pour les mêmes raisons que celles invoquées par les autorités britanniques.

Le médicament reste homologué par la FDA américaine. Novartis discute actuellement des résultats de l'étude STAND avec des autorités de santé dans le monde entier.

jb/ys/rp