Les indices boursiers mondiaux ont pour la plupart augmenté lundi, alors que l'inflation américaine est attendue plus tard dans la semaine, tandis que le dollar s'est légèrement replié par rapport au yen, après avoir atteint des niveaux qui ont mis les investisseurs en état d'alerte quant à une intervention japonaise.

Le dollar s'est approché plus tôt de la barrière des 160 yens. Masato Kanda, le plus haut responsable de la monnaie japonaise, a déclaré que les autorités prendraient les mesures appropriées en cas de mouvement excessif des devises étrangères, et que l'ajout du Japon à la liste de surveillance du Trésor américain ne limiterait pas leurs actions.

Face au yen japonais, le dollar s'est affaibli de 0,16% à 159,54. L'indice du dollar, qui mesure le billet vert par rapport à un panier de devises, a baissé de 0,39 % à 105,47, l'euro ayant progressé de 0,4 % à 1,0734 dollar.

L'indice des prix des dépenses personnelles de consommation (PCE) aux États-Unis est attendu vendredi. La croissance annuelle de l'indice de base devrait ralentir en mai. "La plus grande inquiétude pour le marché est tout soupçon de stagflation. En d'autres termes, une économie qui se refroidit et une inflation qui augmente", a déclaré Quincy Krosby, stratège mondial en chef chez LPL Financial à Charlotte, en Caroline du Nord.

Les acteurs du marché s'attendent toujours à environ deux baisses de taux cette année et évaluent à plus de 60 % la probabilité d'une baisse de 25 points de base en septembre, selon FedWatch de LSEG.

Le Dow Jones Industrial Average a gagné 363,50 points, soit 0,93 %, à 39 513,83, le S&P 500 a gagné 15,37 points, soit 0,29 %, à 5 480,51 et le Nasdaq Composite a perdu 41,96 points, soit 0,23 %, à 17 647,87.

Les actions du fabricant de puces Nvidia étaient en baisse, prolongeant les pertes récentes.

"Chaque fois que nous avons assisté à des prises de bénéfices significatives, nous avons vu des acheteurs de titres en baisse intervenir et les pousser à nouveau à la hausse", a déclaré M. Krosby.

L'indice MSCI des actions mondiales a augmenté de 3,22 points, soit 0,40 %, pour atteindre 804,47, et l'indice STOXX 600 a gagné 0,77 %. L'indice japonais Nikkei a clôturé en hausse de 0,5 %.

Les investisseurs seront également attentifs au premier débat présidentiel américain, jeudi, et au premier tour des élections françaises, ce week-end.

Le président américain Joe Biden aborde le débat avec son rival Donald Trump armé de nouvelles politiques en matière d'immigration et de frontières qui, espèrent ses partisans, renforceront sa position auprès des électeurs sceptiques.

Le parti d'extrême droite français, le Rassemblement national (RN), et ses alliés sont arrivés en tête du premier tour des élections françaises avec 35,5 % des voix, selon un sondage publié dimanche.

En ce qui concerne les bons du Trésor, le rendement des obligations américaines de référence à 10 ans a augmenté de 0,8 point de base à 4,265 %, contre 4,257 % vendredi dernier.

Le brut américain a gagné 0,81% à 81,38 dollars le baril et le Brent a atteint 85,8 dollars le baril, en hausse de 0,66% sur la journée.