Après avoir profité d'une hausse de la demande provoquée par la ruée des Big Tech vers les chatbots, Nvidia s'attend maintenant à ce que de nouveaux modèles d'IA capables de créer des vidéos et de s'engager dans des interactions vocales de type humain stimulent davantage de commandes pour ses processeurs graphiques. "Il y a beaucoup d'informations dans la vie qui doivent être fondées sur la vidéo, fondées sur la physique. C'est donc la prochaine grande nouveauté", estime le CEO du groupe, Jensen Huang. "Vous avez la vidéo en 3D et vous avez tout un tas de choses à partir desquelles vous apprenez. Ces systèmes vont donc être très volumineux".

Puissance de calcul accrue

Le besoin d'une plus grande puissance de calcul pour former et faire fonctionner des systèmes d'IA avancés a stimulé la demande de puces Grace Hopper* de Nvidia, telles que la H200, qui a été utilisée pour la première fois dans le GPT-4o d'OpenAI - un modèle multimodal capable d'une conversation vocale réaliste avec la possibilité d'interagir avec le texte et l'image. D'autres clients de Nvidia, dont Google DeepMind et Meta Platforms, ont également lancé des plateformes de génération d'images ou de vidéos d'IA.

Des bénéfices explosifs

Le fabricant de puces a prévu un chiffre d'affaires trimestriel largement supérieur aux estimations, après avoir multiplié par plus de cinq les ventes de son unité de centres de données au cours du premier trimestre. "La demande est très large et les grands modèles de langage doivent être de plus en plus multimodaux et comprendre non seulement la vidéo, mais aussi le texte, la parole, les images 2D et 3D", a expliqué Derren Nathan, responsable de l'analyse des actions chez Hargreaves Lansdown.

Nvidia

Evolution du CA de Nvidia par trimestre (Zonebourse)

Les modèles d'IA pour la vidéo utilisés dans l'industrie automobile apparaissent également comme un important moteur de la demande de puces Nvidia. Tesla a étendu son groupe de processeurs utilisés dans la formation à l'IA à environ 35 000 H100 dans le cadre de la conduite autonome, a déclaré Colette Kress, responsable des finances de Nvidia, lors d'un appel téléphonique après la publication des résultats mercredi.

Mme Kress a ajouté que l'industrie automobile devrait être la plus grande entreprise verticale dans le secteur des centres de données de Nvidia cette année. "La génération de vidéos est certainement l'un des cas d'utilisation solides et déjà prouvés de l'IA et elle s'étend au-delà de la simple production de contenu", a ajouté M. Nathan.

L'action Nvidia est attendue en hausse de 7% à Wall Street à l'ouverture, sur un nouveau record historique proche de 1016 USD. Sur cette base, sa capitalisation atteindrait 2 500 milliards de dollars, soit le troisième échelon mondial derrière Microsoft (3 200 Mds$) et Apple (2 927 Mds$).

* La puce porte le nom d'une informaticienne américaine.