Pfizer a annoncé vendredi qu'une étude clinique de phase 2 avait montré que son immunothérapie Elrexfio avait permis de prolonger de plus de deux ans l'espérance de vie des patients atteints d'un myélome multiple récurrent ou réfractaire.

D'après le laboratoire, les 123 participants de l'essai ont bénéficié d'une survie globale médiane de 24,6 mois, tandis que la survie sans progression de la maladie a atteint 17,2 mois.

La FDA avait accordé l'an dernier à Elrexfio une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du myélome multiple récurrent ou réfractaire (MMRR) chez les adultes ayant reçu au moins trois lignes de traitement antérieures.

La Commission européenne l'avait suivie en accordant une autorisation conditionnelle pour le produit dans la même indication.

Le myélome multiple, communément appelé myélome, est un type de cancer agressif du sang actuellement incurable qui touche les cellules plasmatiques produites par la moelle osseuse.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.