1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Russie
  4. Moscow Micex - RTS
  5. PJSC Gazprom
  6. Actualités
  7. Synthèse
    GAZP   RU0007661625

PJSC GAZPROM

(GAZP)
  Rapport
Cours en clôture Moscow Micex - RTS  -  06/07/2022
195.42 RUB   -0.95%
06/07L'Allemagne adopte une loi permettant à l'État d'acquérir plus facilement des participations dans des sociétés de tutelle du secteur de l'énergie
MT
06/07L'Autriche commence à réattribuer les capacités de stockage de gaz de Gazprom
MT
06/07BOURSE DE PARIS : Paris se reprend et gagne 2,05%
AW
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Moscou intensifie son offensive dans le Donbass ukrainien, coupe le gaz à la Finlande

21/05/2022 | 22:49

* Intensification de l'offensive russe à Louhansk

* Moscou dit contrôler l'usine Azovstal de Marioupol

* La Russie suspend ses livraisons de gaz à la Finlande

* L'armée russe dit avoir détruit des armes occidentales dans la région de Jitomir

par Pavel Polityuk, Terje Solsvik et Tom Balmforth

KYIV/OSLO, 21 mai (Reuters) - La Russie a intensifié samedi son offensive dans la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, et décidé de suspendre ses livraisons de gaz à la Finlande, au risque d'aggraver les tensions avec l'Occident concernant le litige sur le règlement des factures de l'énergie.

Moscou, qui a mis fin à des semaines de résistance des derniers combattants ukrainiens dans la ville stratégique de Marioupol, dans le sud-est du pays, semble désormais mener une importante attaque à Louhansk, l'une des deux provinces du Donbass.

Avant même l'invasion russe du 24 février en Ukraine, les séparatistes prorusses contrôlaient déjà une importante partie de Louhansk et de la province voisine de Donetsk.

La fin des combats à Marioupol, la plus grande ville conquise pour le moment par la Russie, pourrait accélérer la stratégie de Moscou d'un contrôle du Donbass et permettre au président russe, Vladimir Poutine, d'afficher une rare victoire après une série de revers près de trois mois après le début de l'offensive russe.

S'exprimant à la télévision ukrainienne, le président Volodimir Zelensky a déclaré que la fin de la guerre ne passerait que par la diplomatie.

"Pour eux, toutes ces victoires - l'occupation de la Crimée ou du Donbass - sont très provisoires. Et tout cela nous reviendra, puisque c'est notre territoire", a-t-il dit.

CONTRÔLE TOTAL

La prise de Louhansk et de Donetsk permettrait à Moscou de revendiquer le contrôle total de la province et de la placer sous l'autorité de la "république populaire de Louhansk", proclamée par les séparatistes prorusses en 2014 et dont Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance juste avant le début de son "opération spéciale" en Ukraine.

Le contrôle total de Marioupol donnerait également à la Russie un accès à la route reliant la péninsule de Crimée, dont Moscou s'est emparé en 2014, à la Russie continentale et aux régions de l'est de l'Ukraine détenues par des séparatistes pro-russes.

Le gouverneur ukrainien de Louhansk, Serhiy Gaïdaï, a déclaré samedi dans un message publié sur les réseaux sociaux que la Russie cherchait à détruire la ville de Sievierodonetsk, un des derniers bastions tenu par les forces ukrainiennes dans cette province.

"Les bombardements se poursuivent du matin au soir et également tout au long de la nuit", raconte-t-il dans une vidéo diffusée sur Telegram.

La Russie tente, depuis qu'elle a acté l'échec de son offensive contre Kyiv, mi-avril, de s'emparer de Sievierodonetsk et de sa soeur jumelle, Lychtchansk, sur l'autre rive de la rivière Siverskiy Donets.

LITIGE SUR LE GAZ

Le géant russe de l'énergie Gazprom a déclaré samedi avoir interrompu ses exportations de gaz vers la Finlande, le pays ayant refusé d'accéder à la demande de Moscou d'un règlement en roubles en représailles aux sanctions occidentales imposées à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

Gazprom avait prévenu dès vendredi la Finlande qu'il allait cesser de lui fournir du gaz naturel à compter de samedi matin, mais Gasum, la société publique finlandaise chargée de l'importation et de la vente de gaz, le gouvernement d'Helsinki et les entreprises du pays avaient répondu être prêts à se passer des hydrocarbures russes.

Moscou a également coupé le gaz à la Bulgarie et à la Pologne le mois dernier, deux pays ayant également refusé de se conformer aux nouvelles conditions de paiement de la Russie alors que la plupart des contrats d'approvisionnement européens sont libellés en euros ou en dollars.

La décision de Moscou sur le gaz intervient alors que Finlande et la Suède ont demandé d'adhérer à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan), une demande motivée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février.

Outre les sanctions économiques à l'encontre de la Russie, les pays occidentaux ont également intensifié leurs livraisons d'armes à l'Ukraine.

Le président américain Joe Biden a par ailleurs promulgué samedi une loi visant à fournir une aide de près de 40 milliards de dollars des Etats-Unis à l'Ukraine.

DES ARMES OCCIDENTALES DÉTRUITES?

Depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, des milliers de personnes ont été tuées, des villes détruites, et près d'un tiers des Ukrainiens ont quitté leur domicile, dont plus de six millions à l'étranger.

L'armée russe a déclaré samedi avoir détruit une importante cargaison d'armes occidentales dans la région ukrainienne de Jitomir, à l'ouest de Kiev, à l'aide de missiles de croisière Kalibr lancés depuis la mer. Reuters n'a pas pu vérifier de manière indépendante cette affirmation.

Le ministère russe de la Défense a par ailleurs affirmé vendredi que ses forces contrôlaient totalement l'usine Azovstal de Marioupol après la reddition des derniers combattants ukrainiens, évalués par Moscou à 2.439.

Samedi, le président Volodimir Zelensky a déclaré que l'armée ukrainienne avait autorisé ces combattants à s'enfuir et à sauver leur vie. Les chiffres du ministère russe n'ont pas pu être confirmés dans l'immédiat et on ignore le sort réservé aux derniers combattants. (Reportage Natalia Zinets, Max Hunder, Tom Balmforth à Kyiv et bureaux de Reuters, rédigé par Madeline Chambers, Patricia Zengerle et Richard Pullin; version française Claude Chendjou)


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
PJSC GAZPROM -0.95%195.42 Cours en clôture.-43.07%
PUBLIC JOINT STOCK COMPANY GAZPROM NEFT 0.09%397.35 Cours en clôture.-27.06%
S&P GSCI NATURAL GAS INDEX 0.74%259.9026 Cours en temps réel.53.62%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.56%63.1589 Cours en différé.-17.60%
Toute l'actualité sur PJSC GAZPROM
06/07L'Allemagne adopte une loi permettant à l'État d'acquérir plus facilement des participa..
MT
06/07L'Autriche commence à réattribuer les capacités de stockage de gaz de Gazprom
MT
06/07BOURSE DE PARIS : Paris se reprend et gagne 2,05%
AW
06/07Les détenteurs de billets de Gazprom attendent le paiement du coupon dans un contexte d..
MT
05/07BOURSE DE PARIS : Paris au plus bas depuis mars 2021
AW
05/07L'Allemagne approuve un amendement pour aider les sociétés énergétiques en difficulté
04/07Gazprom envisage d'étendre le système de paiement en roubles aux livraisons de GNL
MT
04/07Exclusif-L'Allemagne se prépare à venir en aide à Uniper-sources
RE
04/07La production du géant russe du gaz Gazprom chute de 9% au premier semestre
MT
04/07PJSC GAZPROM : Infos Business
CO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur PJSC GAZPROM
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 163 Mrd - 160 Mrd
Résultat net 2022 56 293 M - 55 297 M
Dette nette 2022 39 823 M - 39 119 M
PER 2022 1,60x
Rendement 2022 15,8%
Capitalisation 74 227 M 74 227 M 72 913 M
VE / CA 2022 0,70x
VE / CA 2023 0,94x
Nbr Employés 468
Flottant 50,5%
Graphique PJSC GAZPROM
Durée : Période :
PJSC Gazprom : Graphique analyse technique PJSC Gazprom | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique PJSC GAZPROM
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 4
Dernier Cours de Clôture 3,14 $
Objectif de cours Moyen 5,30 $
Ecart / Objectif Moyen 68,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Alexei Borisovich Miller Deputy Chairman & Chairman-Management Board
Viktor Alexeevich Zubkov Chairman
Denis Vladimirovich Fedorov Head-Marketing & Administration Department
Yuri Stanislavovich Nosov Head-Administration Department
Timur Askarovich Kulibayev Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
PJSC GAZPROM-43.07%74 227
SAUDI ARABIAN OIL COMPANY16.61%2 243 429
SHELL PLC21.73%176 293
PETROCHINA COMPANY LIMITED6.92%140 110
TOTALENERGIES SE6.74%128 396
EQUINOR ASA43.05%106 948