Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Australie
  4. Australian Stock Exchange
  5. Qantas Airways Limited
  6. Actualités
  7. Synthèse
    QAN   AU000000QAN2

QANTAS AIRWAYS LIMITED

(QAN)
  Rapport
SynthèseGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

Les dégâts du coronavirus sur l'emploi dans le monde

18/08/2020 | 12:24
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - La pandémie de coronavirus fait vaciller des pans entiers de l'économie mondiale, parmi lesquels l'aérien, l'automobile ou encore la distribution, où la chaîne britannique Marks and Spencer a annoncé mardi la suppression de 7.000 emplois.

Les gros plans sociaux ne sont que la partie émergée de la crise, qui affecte également une multitude de petites entreprises et détruit en silence de nombreux emplois précaires.

Turbulences dans l'aérien

Deux grandes compagnies latino-américaines, la chileno-brésilienne LATAM et la colombienne Avianca, se sont placées en mai sous la protection de la loi américaine sur les faillites. Plus petites, les sud-africaines South African Airways et Comair, la britannique Flybe ou les branches autrichienne et française de Level (IAG) ont été emportées.

En dépôt de bilan, le géant australien Virgin Australia a été racheté par une société américaine.

D'autres tiennent au prix de coupes drastiques, comme les américaines American Airlines (plus de 41'000 départs), United Airlines (jusqu'à 36'000) et Delta Air Lines (10'000), l'allemande Lufthansa (22'000), Air Canada (au moins 19'000), les britanniques British Airways (12'000), EasyJet (4500) et Virgin Atlantic (3150), Air France (7500), l'australienne Qantas (6000), la scandinave SAS (5000), l'irlandaise Ryanair (3250) ou encore Icelandair (2000) et Brussel Airlines (1000 postes).

Pour limiter la casse, l'Allemagne a volé au secours de Lufthansa et de Condor, la France et les Pays-Bas ont fait de même avec Air France-KLM. L'Italie et le Portugal ont opté pour une nationalisation d'Alitalia et de la TAP.

Côté constructeurs, Boeing compte supprimer au moins 16'000 emplois, Airbus 15'000, le canadien Bombardier 2500, tandis que les fabricants de moteurs américain General Electric et britannique Rolls-Royce vont sabrer 12'600 et 9000 postes. Dans les services aéroportuaires, le groupe Swissport va supprimer plus de 4000 emplois au Royaume-Uni.

Dans le tourisme, le premier voyagiste mondial TUI va détruire 8000 emplois.

Sorties de route dans l'automobile

L'annonce de 15'000 suppressions de postes chez Renault et la faillite du loueur américain Hertz en Amérique du Nord sont deux révélateurs de la crise dans l'automobile.

Il ne s'agit pas de cas isolés. L'allemand BMW supprime 6000 emplois. Nissan ferme une usine employant 3000 ouvriers à Barcelone. Au Royaume-Uni, plus de 6000 suppressions de postes ont déjà été annoncées, notamment chez Jaguar Land Rover, Aston Martin, Bentley et McLaren.

Le constructeur du poids lourds suédois Volvo Group supprime 4100 emplois dans le monde.

Chez les équipementiers, le français Valeo a annoncé 12'000 destructions de postes.

Faillites dans la distribution

La pandémie a été fatale à de nombreuses enseignes.

Au Royaume-Uni, le groupe Intu, propriétaire d'énormes centres commerciaux, a déposé le bilan, tout comme la chaîne britannique de vêtements Laura Ashley et le spécialiste de la location-vente de produits pour la maison BrightHouse.

La chaîne de distribution Marks and Spencer va supprimer 7000 emplois au cours des trois prochains mois et le groupe de bricolage et matériaux Travis Perkins 2.500 postes, tout comme la chaîne de grands magasins Debenhams.

En France, de nombreuses marques d'habillement (La Halle, André et Naf Naf, Orchestra-Prémaman...) ont été placées en redressement judiciaire, avant d'être rachetées au prix de réductions d'effectifs.

En Allemagne, les grands magasins Karstadt Kaufhof vont supprimer 6.000 emplois.

Aux Etats-Unis, les grands magasins Stage Stores et les chaînes de vêtements J.C. Penney et JCrew sont en faillite.

Idem dans la restauration pour la chaîne allemande Vapiano, tandis que l'enseigne britannique The Restaurant Group ferme 125 restaurants (3000 emplois) et Pizza Express 67 (1100 emplois). Jusqu'à 5000 emplois sont aussi menacés chez SSP (restauration rapide).

L'enseigne britannique d'articles de sport et clubs de gym DW Sports (1700 emplois) s'est déclarée en faillite. Dyson (produits électroménagers) va supprimer 900 emplois dans le monde.

D'autres secteurs fragilisés

L'énergie, confrontée à une baisse de la demande, souffre également. Le géant des services pétroliers Schlumberger, basé à Houston, prévoit la suppression de 21'000 emplois, soit un quart de ses effectifs. Le britannique BP supprime 10'000 postes, les fournisseurs britanniques Centrica et Ovo respectivement 5000 et 2600. Le groupe texan Diamond Offshore (forages) et l'américain Whiting Petroleum Corporation (gisements de schiste) ont déposé le bilan.

Dans le numérique, Uber (réservation de VTC) compte licencier 6700 salariés et son concurrent Lyft près de 1000. Airbnb et TripAdvisor comptent licencier environ 25% de leurs effectifs. Le réseau social professionnel LinkedIn va suprimer un millier de postes. L'équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé la suppression en France de 1233 emplois de sa filiale Alcatel-Lucent.

afp/jh


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AB VOLVO -0.84%193.28 Cours en différé.-0.27%
AIR CANADA 0.21%23.54 Cours en différé.3.16%
AIR FRANCE-KLM 3.09%4.472 Cours en temps réel.-12.66%
AIRBNB, INC. 0.43%175.88 Cours en différé.19.81%
AIRBUS SE -1.10%115.4 Cours en temps réel.28.54%
AMERICAN AIRLINES GROUP INC. 2.34%21.39 Cours en différé.35.64%
ASTON MARTIN LAGONDA GLOBAL HOLDINGS PLC -0.05%1926.5 Cours en différé.-4.11%
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG -3.60%74.7549 Cours en différé.8.73%
BEL 20 -0.80%4138.92 Cours en temps réel.14.29%
BMW AG 0.30%81.59 Cours en différé.12.96%
BP P.L.C. 0.31%26.24 Cours en différé.27.88%
BP PLC 0.77%320.2 Cours en différé.25.67%
CENTRICA PLC -1.24%54.02 Cours en différé.15.92%
DELTA AIR LINES, INC. 2.21%43.53 Cours en différé.8.26%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG 0.52%6.233 Cours en différé.-19.24%
DIAMOND OFFSHORE DRILLING, INC. -2.30%0.1289 Cours en clôture.-25.00%
EASYJET PLC 4.10%680.6 Cours en différé.-2.60%
GENERAL ELECTRIC COMPANY 0.89%103.8 Cours en différé.20.14%
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, S.A. 1.96%175.6 Cours en différé.9.89%
LONDON BRENT OIL 0.94%78.01 Cours en différé.49.38%
LYFT, INC. 0.40%55.86 Cours en différé.13.70%
MARKS AND SPENCER GROUP PLC -0.64%187.15 Cours en différé.37.31%
NISSAN MOTOR CO., LTD. 2.33%558.9 Cours en clôture.-0.20%
NOKIA OYJ 0.08%4.805 Cours en différé.52.49%
OLD COPPER COMPANY -1.31%0.121 Cours en clôture.-17.97%
QANTAS AIRWAYS LIMITED -1.40%5.64 Cours en clôture.16.29%
RENAULT 2.37%30.73 Cours en temps réel.-14.07%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC 4.38%132.5 Cours en différé.19.10%
RYANAIR HOLDINGS PLC 2.20%16.955 Cours en temps réel.4.31%
RYANAIR HOLDINGS PLC 1.59%96 Cours en différé.5.59%
SAS AB (PUBL) 0.35%1.9905 Cours en différé.9.07%
SCHLUMBERGER LIMITED 0.45%29.01 Cours en différé.32.30%
SSP GROUP PLC 3.36%276 Cours en différé.0.93%
THE BOEING COMPANY 0.13%221.39 Cours en différé.3.29%
THE RESTAURANT GROUP PLC 0.93%109 Cours en différé.69.78%
TRAVIS PERKINS PLC -1.37%1722 Cours en différé.14.09%
TRIPADVISOR, INC. 3.56%36.62 Cours en différé.27.24%
TUI AG 1.64%3.84 Cours en différé.21.41%
UBER TECHNOLOGIES, INC. 2.53%46.63 Cours en différé.-8.57%
UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC. 2.78%48.79 Cours en différé.12.81%
VALEO 2.15%23.76 Cours en temps réel.-26.39%
WHITING PETROLEUM CORPORATION -0.73%56.09 Cours en différé.124.36%
WTI 0.93%73.961 Cours en différé.52.07%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur QANTAS AIRWAYS LIMITED
13/09BOURSE DE PARIS : Des marchés en panne de carburant
13/09EN DIRECT DES MARCHES : Orange, Dassault Aviation, Valneva, Alibaba, Disney, Apple, Genera..
13/09Le régulateur australien rejette un accord entre Qantas et Japan Airlines
AW
13/09Le régulateur australien invoque des problèmes de concurrence pour refuser l'accord Qan..
MT
12/09COVID-19 : tour d'horizon de l'obligation vaccinale dans le monde
AW
10/09COVID-19 : tour d'horizon de l'obligation vaccinale dans le monde
AW
26/08PLANÈTE BOURSE : La revue de presse du jeudi 26 août 2021
26/08BOURSE DE PARIS : Powell-on ou Powell-off ?
26/08EN DIRECT DES MARCHES : Vivendi, Bouygues, Eiffage, Spie, Western Digital, Delta Air Lines..
26/08L'Australien Qantas affiche de nouvelles pertes
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur QANTAS AIRWAYS LIMITED
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 9 123 M 6 621 M 5 649 M
Résultat net 2022 -662 M -480 M -410 M
Dette nette 2022 4 825 M 3 502 M 2 988 M
PER 2022 -15,5x
Rendement 2022 0,01%
Capitalisation 10 620 M 7 696 M 6 576 M
VE / CA 2022 1,69x
VE / CA 2023 0,94x
Nbr Employés 22 000
Flottant 97,8%
Graphique QANTAS AIRWAYS LIMITED
Durée : Période :
Qantas Airways Limited : Graphique analyse technique Qantas Airways Limited | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique QANTAS AIRWAYS LIMITED
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 13
Dernier Cours de Cloture 5,64 AUD
Objectif de cours Moyen 5,99 AUD
Ecart / Objectif Moyen 6,16%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Alan Joseph Joyce CEO, Executive Director & Managing Director
Vanessa Hudson Chief Financial Officer
Richard J. B. Goyder Chairman
Robert Marcolina Group Executive-Strategy, People & Technology
Barbara Kay Ward Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence