Le gouvernement français a annoncé lundi qu'il mettait fin, pour le reste de l'année, à un programme visant à subventionner la location d'une voiture électrique par les personnes à faible revenu, la demande ayant largement dépassé les prévisions initiales.

Dans le cadre de ce programme, les personnes dont le revenu annuel est inférieur à 15 400 euros (16 600 dollars) pouvaient, depuis le début de l'année 2024, louer un véhicule électrique pour 100 à 150 euros par mois.

Le gouvernement a lancé ce programme pour stimuler la demande de voitures électriques parmi les personnes qui ne pourraient pas se les offrir autrement.

Il devait initialement entrer en vigueur plus tôt, mais il a été repoussé au début de cette année parce que les constructeurs automobiles français n'étaient pas prêts à fournir un nombre suffisant de véhicules éligibles.

Le gouvernement avait prévu un budget de 1,5 milliard d'euros (1,6 milliard de dollars) pour offrir 20 000 contrats de location dans le cadre du programme cette année, mais face à la forte demande, il a déclaré lundi qu'il augmentait ce chiffre à 50 000 cette année, avant de le reprendre l'année prochaine.

Le gouvernement offre également aux acheteurs de voitures une incitation financière de 5 000 à 7 000 euros afin d'augmenter le nombre de véhicules électriques sur les routes, pour un coût total d'un milliard d'euros par an.

Pour être éligibles aux deux programmes, les véhicules doivent respecter des limites concernant la quantité de carbone produite lors de leur fabrication et de leur transport - une mesure conçue pour s'assurer que les véhicules bon marché fabriqués en Chine ne sont pas éligibles.

La liste des modèles éligibles comprend 24 véhicules produits par le groupe franco-italien Stellantis et cinq par le constructeur automobile français Renault. La Tesla Model Y d'Elon Musk est éligible, mais pas sa Model 3.

Dacia, le low-cost de Renault, a vu son modèle Spring importé de Chine exclu de la liste.

(1 $ = 0,9281 euros) (Reportage de Leigh Thomas, édition de Dominique Vidalon et Mark Potter)