Ce dispositif, qui permet de mesurer la pression oculaire avec précision, rapidité et sans douleur, a conféré à l'entreprise une avance considérable dans son secteur. Cette position a été renforcée par une habile stratégie de distribution auprès des professionnels. Il convient de noter que Revenio a une structure légère : l'entreprise développe et conçoit, mais la production est sous-traitée.

iCare HOME pour l'automesure de la pression oculaire

iCare HOME pour l'automesure de la pression oculaire (Source Société)

Jadis plus étoffé, sans doute trop d'ailleurs, le périmètre a été progressivement recentré sur les tonomètres. Mais pour éviter de s'y sentir trop à l'étroit, le Finlandais a pris le parti de se diversifier dans d'autres domaines de l'ophtalmologie. Pour ce faire, il a d'abord racheté le fabricant de matériel d'imagerie du fond de l'œil italien CenterVue en 2019, puis le spécialiste des logiciels d'ophtalmologie australien Oculo en 2021. L'offre de Revenio s'est donc élargie, ce qui lui permet de répondre à des appels d'offres plus conséquents, notamment lorsqu'il faut équiper des praticiens ou des centres de soin avec du matériel neuf. A terme, le management aspire à faire du groupe un leader incontournable dans le domaine de l'équipement ophtalmologique de pointe, ainsi que dans la partie logicielle qui l'accompagne.

La dynamique de croissance récente illustre très bien les atouts de l'entreprise : son chiffre d'affaires a bondi en moyenne de 27% par an sur les cinq dernières années, alors que la progression de son marché de référence est traditionnellement située entre 5 et 6%. Cette ascension ne s'est pas faite au détriment de la rentabilité, qui est extrêmement élevée. Elle est même aux meilleurs standards sectoriels, en dépit de la petite taille de Revenio. La marge opérationnelle atteint environ 30% et la marge nette oscille entre 25 et 30%. Il n'y a pas de dette et la génération de trésorerie est solide. La valorisation est un peu élevée, comme pour toute société de croissance, mais elle est revenue sur des niveaux corrects après la flambée post-covid. Le chiffre d'affaires devrait passer de 97 M€ en 2022 à plus de 140 M€ en 2025. Si les marges restent dans les bornes actuelles, ce qui constitue une hypothèse raisonnable, la hausse des résultats va mécaniquement améliorer les ratios financiers et contribuer à soutenir le parcours de l'action.

Période Fiscale : Décembre 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025 2026
Chiffre d'affaires 1 49,5 61,1 78,8 97 96,6 105,1 119 135,8
EBITDA 1 14,6 21,7 26,4 33,1 31,3 32,82 40,09 46,84
Résultat d'exploitation (EBIT) 1 12,6 17,1 23,4 29,7 27,3 28,92 35,83 42,24
Marge d'exploitation 25,45 % 27,99 % 29,7 % 30,62 % 28,26 % 27,52 % 30,11 % 31,11 %
Résultat Avt. Impôt (EBT) 1 12,3 16,7 22,1 29,1 25,4 28,2 35,44 42,08
Résultat net 1 9,3 13,4 17,3 21,8 19,1 21,52 27,14 32,36
Marge nette 18,79 % 21,93 % 21,95 % 22,47 % 19,77 % 20,47 % 22,81 % 23,84 %
BNA 2 0,1825 0,5040 0,6520 0,8180 0,7190 0,8083 1,020 1,212
Free Cash Flow 1 -55,8 12,8 8 21,08 4,9 24,5 28,15 31,9
Marge FCF -112,73 % 20,95 % 10,15 % 21,74 % 5,07 % 23,31 % 23,66 % 23,5 %
FCF Conversion (EBITDA) - 58,99 % 30,3 % 63,7 % 15,65 % 74,64 % 70,21 % 68,11 %
FCF Conversion (Résultat net) - 95,52 % 46,24 % 96,72 % 25,65 % 113,86 % 103,71 % 98,57 %
Dividende / Action 2 0,3000 0,3200 0,3400 0,3600 0,3800 0,4000 0,4760 0,5725
Date de publication 20/02/20 11/02/21 10/02/22 09/02/23 15/02/24 - - -
1EUR en Millions2EUR
Données Estimées

Pour compléter ce tableau financier plutôt flatteur, il est important de prendre en compte les défis potentiels. Nous en identifions deux principaux. Premièrement, la propriété intellectuelle de Revenio concernant la technologie RBT devrait s'affaiblir cette année. Toutefois, cela n'est pas nécessairement préoccupant, car l'entreprise peut s'appuyer sur sa réputation, son expertise et les autres brevets dont elle dispose pour maintenir la concurrence à distance. Elle compte aussi sur sa nouvelle brique logicielle pour continuer à se démarquer. Deuxièmement, le changement de taille en cours présente des défis opérationnels et concurrentiels classiques. En passant d'un acteur de niche à un acteur plus global, l'entreprise finlandaise doit franchir un cap et faire face à des rivaux plus puissants.

Ces deux bémols n'enlèvent rien à la qualité intrinsèque de l'entreprise, florissante et bien gérée. Elle compte d'ailleurs quelques fidèles, comme le danois William Demant Invest, premier actionnaire avec 16% du capital, qui l'accompagne depuis 2018. Plusieurs fonds européens réputés sont aussi positionnés. Pour conclure, il nous faut ajouter que Revenio se drape d'un petit parfum spéculatif. En effet, un actif de cette qualité valorisé 1 Md€ en bourse a de quoi intéresser un acteur bien établi qui chercherait à étoffer ou diversifier sa gamme.

Pour compléter cette présentation succincte, les abonnés peuvent retrouver :