LUXEMBOURG (dpa-AFX) - L'UE va débloquer environ 1,4 milliard d'euros d'aide militaire pour l'Ukraine, contre l'avis du gouvernement hongrois. Lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères à Luxembourg, la procédure prévue à cet effet a été approuvée lundi, ont confirmé plusieurs diplomates à l'agence de presse allemande. Selon cette procédure, la Hongrie ne peut pas opposer son veto à la décision, car elle est considérée comme une décision pouvant être prise à la majorité.

La Hongrie bloque depuis des mois le versement des fonds européens destinés à l'aide militaire à l'Ukraine. Le gouvernement de Budapest justifie cette décision par des doutes sur l'efficacité de l'aide apportée au pays agressé et par des craintes d'une nouvelle escalade du conflit. A Bruxelles, on suppose toutefois qu'il s'agit également de débloquer des fonds européens pour la Hongrie, gelés en raison de préoccupations liées à l'Etat de droit.

Les quelque 1,4 milliard d'euros dont il est question aujourd'hui sont les intérêts générés par les avoirs gelés de la Banque centrale de Russie dans l'UE. Le principe d'une utilisation de ces fonds pour l'Ukraine avait déjà été décidé par l'UE il y a plusieurs semaines. Cependant, en raison du veto hongrois, il n'était pas clair à quel moment ils pourraient être utilisés.

La procédure choisie prévoit que l'argent soit versé à des pays comme l'Allemagne ou la République tchèque, qui l'utiliseront ensuite pour fournir à l'Ukraine des équipements de défense aérienne ou des obus d'artillerie.

Selon la Commission, environ 210 milliards d'euros de la banque centrale russe sont gelés dans l'UE. L'institution financière Euroclear, basée à Bruxelles, a récemment indiqué avoir perçu environ 4,4 milliards d'euros d'intérêts en 2023.

La proposition d'utilisation indirecte des fonds russes pour l'Ukraine avait été transmise en mars aux gouvernements des Etats membres de l'UE par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le représentant de l'UE pour les affaires étrangères Josep Borrell. Il prévoit que 90% des intérêts utilisables issus de la conservation des fonds de la banque centrale russe soient dirigés vers le fonds de l'UE pour le financement de l'équipement et de la formation militaires. Les dix pour cent restants seront utilisés pour une aide financière directe à l'Ukraine.