FRANCFORT (dpa-AFX) - Une nouvelle vague de prises de bénéfices s'est abattue vendredi sur les actions de Rheinmetall et d'autres valeurs allemandes de la défense. L'évolution du cours de Rheinmetall a ressemblé, avec une chute brutale, à celle du 9 avril, lorsque l'action s'était effondrée pour la première fois depuis son record de près de 572 euros.

Le cours de Rheinmetall a perdu jusqu'à 9% et est passé vendredi nettement en dessous de la barre des 500 euros, qui avait toujours constitué un soutien depuis le recul par rapport au record. La perte de cours s'est certes relativisée récemment pour atteindre près de quatre pour cent. Mais à 486,70 euros, les actions Rheinmetall sont restées sous ce seuil. La ligne des 100 jours, qui est un indicateur apprécié de la tendance à moyen terme, a été temporairement dépassée vers le bas - dernièrement, le titre a pu s'en éloigner légèrement vers le haut.

Vendredi, la faiblesse s'est également étendue à d'autres actions allemandes du secteur de la défense, qui avaient déjà récemment quitté leurs niveaux records plus nettement que Rheinmetall. Hensoldt a poursuivi sa récente correction en perdant jusqu'à 4 %, mais la baisse s'est quelque peu relativisée pour atteindre 2,3 %. Le cours du groupe MDax s'est stabilisé sur la ligne des 200 jours, par rapport à laquelle Rheinmetall dispose encore d'une marge importante.

Pour Renk, la baisse du vendredi s'élevait à 6,8 pour cent après une perte journalière maximale de 9 pour cent. Depuis son record de début avril, le cours du spécialiste des transmissions de chars a déjà chuté de plus de 40%. Par rapport à son prix d'émission lors de l'introduction en bourse en février, qui était de 15 euros, il reste toutefois confortablement en hausse à 23,14 euros.