Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ROCHE HOLDING AG

(ROG)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Roche : Coronavirus-Un traitement de Merck réduit de 50% le risque d'hospitalisation ou de décès

01/10/2021 | 17:59
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

* Merck soumettra dès que possible une demande d'homologation aux USA

* Ce traitement pourrait être le premier par voie orale contre le COVID-19

* L'action Merck bondit de plus de 10% à Wall Street

* Contrat aux USA pour 1,7 million de traitements à 700 dollars l'unité

par Deena Beasley

1er octobre (Reuters) - Le molnupiravir, traitement expérimental de Merck & Co contre le COVID-19, réduit d'environ 50% la probabilité d'une hospitalisation ou d'un décès chez les patients présentant un risque élevé de développer la maladie, montrent les résultats provisoires d'un essai clinique publiés vendredi.

Merck et son partenaire Ridgeback Biotherapeutics prévoient de soumettre dès que possible ce traitement, qui suscite l'espoir d'une percée dans la lutte contre la pandémie due au coronavirus, aux autorités sanitaires américaines pour une demande d'homologation dite d'urgence. Une demande d'approbation à d'autres agences de santé dans le monde est également prévue.

"Cela va modifier les débats sur la gestion du COVID-19", a déclaré à Reuters Robert Davis, directeur général de Merck.

En cas d'autorisation, le molnupiravir, un traitement qui génère des erreurs dans le code génétique du virus, deviendrait le premier antiviral par voie orale homologué contre le COVID-19.

A la Bourse de New York, l'action a bondi de plus de 10% après l'annonce des résultats de l'essai.

D'autres laboratoires, à l'instar de l'américain Pfizer ou du groupe suisse Roche Holding, cherchent aussi à développer des traitements simples à administrer contre le COVID-19. Mais pour le moment seuls des traitements à base d'anticorps, administrés par voie intraveineuse, ont reçu une homologation.

Une analyse intermédiaire des données du traitement de Merck sur 775 patients a pris en compte hospitalisations et décès. Elle a montré que 7,3% des personnes ayant reçu le molnupiravir avaient été hospitalisées et qu'aucune n'avait succombé à la maladie 29 jours après le traitement, contre 14,1% des patients ayant reçu un placebo. Il y a eu huit décès au sein du groupe sous placebo.

"Les traitements antiviraux qui peuvent être pris à domicile pour éviter aux personnes atteintes de COVID-19 d'être hospitalisées sont absolument nécessaires", commente dans un communiqué Wendy Holman, directrice générale de Ridgeback.

L'antiviral remdesivir, mis au point par Gilead Sciences , et le dexamethasone sont généralement administrés une fois que le patient est hospitalisé.

"Un antiviral oral qui peut avoir un tel impact sur le risque d'hospitalisation changerait la donne", souligne Amesh Adalja, chercheur au Johns Hopkins Center for Health Security.

Les traitements actuels sont "lourds et difficiles à administrer sur le plan logistique. Une simple pilule orale serait le contraire de cela", a-t-il ajouté.

"La disponibilité d'un antiviral oral efficace et bien toléré sera particulièrement utile pour compléter la campagne vaccinale afin de réduire la proportion de patients ayant besoin de soins à l'hôpital", a déclaré pour sa part Penny Ward, professeur en médecine, invitée au King's College de Londres.

UN TRAITEMENT IMPRESSIONNANT, DIT FAUCI

Dans le cadre de l'essai de Merck, portant sur des patients issus du monde entier, le molnupiravir a été pris toutes les 12 heures pendant cinq jours. Les patients étaient atteints de formes légères à modérées de la maladie et présentaient des symptômes depuis cinq jours au maximum. Ils présentaient tous un facteur de risque comme l'obésité ou l'âge.

Selon Merck, son traitement est efficace contre tous les variants du coronavirus, y compris le Delta, considéré comme plus contagieux.

Le laboratoire a ajouté que les effets secondaires chez les patients sous molnupiravir et sous placebo étaient identiques, sans plus de précisions.

Le docteur Anthony Fauci, responsable de la lutte contre l'épidémie de COVID-19 aux Etats-Unis, a jugé que les données sur le traitement de Merck étaient impressionnantes.

Merck prévoit de produire 10 millions de molécules d'ici la fin de l'année. Le groupe pharmaceutique a signé avec l'administration américaine un contrat de fourniture pour 1,7 million de traitements au coût unitaire de 700 dollars (603 euros). Des accords similaires ont également été conclus avec d'autres Etats ou sont en cours.

Sollicité pour un commentaire sur de possibles discussions avec Merck sur son traitement, Eddie Gray, le président du groupe de travail britannique sur les antiviraux, n'a pas souhaité s'exprimer directement sur le sujet. Il a cependant noté que la Grande-Bretagne était intéressée par l'achat de traitements potentiellement révolutionnaires.

Merck a par ailleurs accordé des licences de son traitement à plusieurs producteurs de médicaments génériques en Inde, qui seraient en mesure d'en fabriquer pour les pays à revenus faibles ou intermédiaires. (Reportage Deena Beasley, avec Josephine Mason et Alistair Smout; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
GILEAD SCIENCES, INC. 0.09%69.71 Cours en différé.19.65%
ROCHE HOLDING AG 1.26%372.9 Cours en différé.19.17%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ROCHE HOLDING AG
08/12Roche et Genentech s'associent à Recursion Pharmaceuticals pour faire progresser les mé..
MT
07/12ROCHE : feu vert européen pour le tocilizumab contre le Covid-19
AW
07/12Roche s'offre les services de bioingénierie de Recursion
AW
07/12L'UE autorise le médicament de Roche contre l'arthrite pour le traitement du COVID-19 s..
MT
07/12ROCHE : l'UE approuve Actemra pour le traitement du Covid
CF
07/12ROCHE HOLDINGS AG : Jefferies favorable sur le dossier
ZD
07/12Roche déploie des algorithmes basés sur l'IA pour évaluer les marqueurs du cancer du se..
MT
07/12Fitch maintient la note de Roche en raison de son profil financier solide ; perspective..
MT
07/12Roche conclut l'accord de rachat d'actions avec Novartis et confirme ses perspectives p..
MT
06/12Roche a finalisé le rachat de ses propres actions à Novartis
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ROCHE HOLDING AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 62 197 M 67 540 M 59 585 M
Résultat net 2021 15 305 M 16 619 M 14 662 M
Tréso. nette 2021 3 944 M 4 283 M 3 778 M
PER 2021 20,4x
Rendement 2021 2,51%
Capitalisation 304 Mrd 329 Mrd 291 Mrd
VE / CA 2021 4,82x
VE / CA 2022 4,71x
Nbr Employés 101 465
Flottant 83,5%
Graphique ROCHE HOLDING AG
Durée : Période :
Roche Holding AG : Graphique analyse technique Roche Holding AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ROCHE HOLDING AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 24
Dernier Cours de Cloture 372,90 CHF
Objectif de cours Moyen 388,97 CHF
Ecart / Objectif Moyen 4,31%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Severin Schwan Chief Executive Officer & Executive Director
Alan Hippe Chief Financial & Information Officer
Christoph Franz Chairman
Pascale Schmidt Chief Compliance Officer
André S. Hoffmann Vice Chairman
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ROCHE HOLDING AG19.17%324 115
JOHNSON & JOHNSON3.80%430 061
PFIZER, INC.39.85%290 297
NOVO NORDISK A/S70.26%250 392
ELI LILLY AND COMPANY45.17%222 215
ABBVIE INC.13.40%214 815