Le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance, Salesforce, a présenté des résultats meilleurs que prévu et des prévisions de revenus décevantes. Au quatrième trimestre, clos fin janvier, de l'exercice 2024, la firme américaine a généré un bénéfice net de 1,45 milliard de dollars, soit 1,47 dollar par action, contre une perte nette de 98 millions de dollars un an plus tôt à la même époque, soit 10 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 2,29 dollars, dépassant de 2 cents le consensus.

Les revenus de Salesforce ont progressé de 11% à 9,29 milliards de dollars contre 9,22 milliards attendus. Ils ont augmenté de 10% hors impact des changes.

Bonne nouvelle pour les actionnaires, la société commencera à verser un dividende trimestriel de 40 cents par action.

Sur l'exercice 2025, le groupe cible des revenus entre 37,7 et 38 milliards de dollars, en progression de 8% à 9%. Le bénéfice par action ajusté est anticipé entre 9,68 dollars et 9,76 dollars. Le consensus Bloomberg s'élève à respectivement 38,6 milliards de dollars, et 9,63 dollars.