Sanofi (+0,85% à 89,92 euros) a signé avec l'Américain OpenAI (à l'origine de ChatGPT) pour construire des logiciels alimentés par l’IA afin d’accélérer le développement de médicaments. Un troisième larron, Formation Bio, développeur de médicaments axé sur l'IA qui possède son propre portefeuille d'actifs dans ce domaine, fournira des ressources d'ingénierie ainsi que sa plateforme de développement. L’ambition de Sanofi est de devenir le premier laboratoire pharmaceutique "optimisé par l’IA à grande échelle".

Paul Hudson, PDG, Sanofi, souligne que "les personnalisations de modèles d'IA de nouvelle génération", sont "inédites" et qu'elles serviront à  "façonner l'avenir du développement de médicaments".

Formation Bio a été fondée en 2016 sous le nom de TrialSpark, et a mis en place des plateformes et des processus visant à accélérer tous les aspects du développement de médicaments et des essais cliniques.

Son objectif à l'origine était de remédier au "goulot d'étranglement  que constituent le coût élevé et la durée des essais cliniques, risquant à terme de limiter le nombre de nouveaux médicaments parvenant aux patients.

Sanofi s'est déjà allié une première fois à Formation Bio (alors Trialspark) en octobre 2022. De son côté OpenAI a déjà noué un partenariat avec le laboratoire Moderna fin  avril 2024, mais hors du champ du développement de médicaments.