Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK

(SNBN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

La BNS gagne en confiance pour l'économie helvétique en 2021

17/06/2021 | 11:58
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - Sans retoquer d'un iota sa politique monétaire, la Banque nationale suisse (BNS) a relevé jeudi sa projection de croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2021 à environ 3,5%, contre 2,5% à 3,0% au dernier pointage en mars. La seconde vague pandémique a certes contrarié la reprise économique en Suisse comme dans de nombreux pays sur les trois premiers mois de l'année, mais ce repli est demeuré nettement moins marqué que durant la première vague au printemps 2020.

"Les indicateurs conjoncturels se sont sensiblement améliorés ces derniers temps. Pour le deuxième trimestre, on peut donc s'attendre en Suisse à une croissance du PIB soutenue et reposant sur une large assise", assure le président de la direction générale Thomas Jordan selon la transcription de son discours prononcé à Berne.

Le PIB helvétique devrait ainsi retrouver son niveau d'avant-crise dès la mi-parcours en 2021. Les capacités de production par contre risquent de demeurer sous-exploitées pendant encore un certain temps.

Ces perspectives pour la Suisse, comme celles pour le reste du monde, demeurent entachées d'incertitudes élevées du fait de la pandémie.

Le garant de la stabilité monétaire a par ailleurs retravaillé ses prévisions d'inflation pour l'année en cours et les deux suivantes.

Modeste accélération de l'inflation

Le renchérissement doit désormais atteindre 0,4% (0,2% en mars) sur l'exercice en cours, 0,6% (0,4%) en 2022 et 0,6% (0,5%) à nouveau en 2023, détaille le rapport trimestriel de stabilité monétaire. L'évolution prévue des prix est mue principalement par l'augmentation attendue dans les hydrocarbures et dans les services liés au tourisme, ainsi que des biens concernés par les déficiences observées dans les chaînes d'approvisionnement, explique Thomas Jordan.

"Dans certains pays, dont la Suisse ne fait pas partie, les anticipations d'inflation à long terme se sont accrues ces derniers mois", a noté l'économiste, soulignant que l'institution ne prévoyait pour sa part pas d'accélération marquée du phénomène à l'échelle mondiale sur le moyen terme.

Sur le plan monétaire, la BNS a maintenu à -0,75% le taux d'intérêt négatif appliqué aux avoirs à vue et a répété rester "disposée à intervenir au besoin sur le marché des changes" en tenant compte de l'ensemble des monnaies. Le niveau du franc en comparaison internationale demeure jugé "élevé".

Même le ton reste monocorde

Si la Réserve fédérale (Fed) aux Etats-Unis avait mercredi au moins modulé le ton de son discours, les observateurs anticipant un alignement de la BNS aujourd'hui auront été pris à contre-pied, illustre l'économiste en chef de VP Bank, Thomas Gitzel, dans un commentaire.

Sans s'attarder sur les nuances sémantiques, Philipp Burckhardt pour Lombard Odier juge peu surprenant que la BNS conserve sa ligne de conduite, à l'instar de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Fed ces derniers jours. L'analyste souligne aussi que si les prévisions de croissance ont pris l'ascenseur, le degré d'incertitude auxquelles elles sont conditionnées également.

Son confrère chez Bantléon, Jörg Angelé, souligne de son côté que la BNS est l'unique banque centrale au sein des pays développés à n'avoir presque rien entrepris en dehors de ses interventions sur le marché des devises pour atténuer l'impact économique des conséquences de la pandémie.

jh/lk/ck


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
15:31Le président de la BNS Thomas Jordan de retour aux affaires
AW
11:13Les responsables de la Banque centrale suisse mettent en garde contre une bulle immobil..
MT
10:41Le président de la Banque nationale suisse se porte suffisamment bien pour participer à..
MT
19/09Le franc n'est plus surévalué selon des experts, plus besoin de taux négatifs
AW
13/09Le vice-président de la Banque nationale suisse estime que la hausse de l'inflation est..
MT
08/09Le franc toujours surévalué (Zurbrügg)
AW
08/09Le Conseil fédéral nomme Cornelia Stamm Hurter au conseil de la BNS
AW
07/09Les dépenses touristiques toujours loin de leur niveau d'avant-crise (Maechler)
AW
07/09Les réserves en devises suisses atteignent 1,3 trillion de dollars en août
MT
06/09Le président de la Banque nationale suisse devrait manquer la réunion de politique moné..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 21 249 M 23 005 M 19 609 M
Résultat net 2020 20 870 M 22 594 M 19 258 M
Tréso. nette 2020 22 318 M 24 162 M 20 595 M
PER 2020 0,02x
Rendement 2020 0,32%
Capitalisation 514 M 556 M 474 M
VE / CA 2019 -0,40x
VE / CA 2020 -1,03x
Nbr Employés 871
Flottant 76,7%
Graphique SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
Durée : Période :
Schweizerische Nationalbank : Graphique analyse technique Schweizerische Nationalbank | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Dirigeants et Administrateurs
Thomas Jakob Ulrich Jordan Chairman-Governing Board
Barbara Janom Steiner President-Bank Council
Philippe Landucci Director-Information Technology
Sébastien Kraenzlin Director-Banking Operations
Sabine Wey Assistant Director-Compliance
Secteur et Concurrence