Musk a demandé aux juges d'entendre son appel de la décision d'un tribunal inférieur en mai qui a confirmé le décret, qui découle de son message d'août 2018 sur la plate-forme de médias sociaux alors appelée Twitter, maintenant appelée X, selon lequel il avait "un financement sécurisé" pour privatiser sa société de voitures électriques Tesla.