La juge du Delaware qui a annulé la rémunération record versée par Elon Musk à Tesla a déclaré aux parties concernées qu'elle avait reçu l'assurance du constructeur de véhicules électriques qu'il n'utiliserait pas le prochain vote des actionnaires pour contester sa décision.

POURQUOI C'EST IMPORTANT

L'équipe d'avocats des actionnaires qui a intenté un procès contre la rémunération de 56 milliards de dollars versée à Elon Musk avait demandé à la chancelière Kathaleen McCormick de rendre des ordonnances afin d'éviter que leur affaire ne soit annulée par un tribunal du Texas.

Le mois prochain, les actionnaires de l'entreprise voteront pour "ratifier" le plan de rémunération que Mme McCormick a annulé et pour réincorporer Tesla au Texas.

CONTEXTE

L'équipe juridique de l'actionnaire a déclaré dans un document déposé au tribunal en avril que Tesla et Musk pourraient tenter d'annuler la décision de McCormick dans une autre juridiction, comme le Texas.

Tesla a qualifié cette hypothèse de "spéculation" dans les documents judiciaires et a déclaré que le Delaware resterait compétent en matière de litige salarial, des commentaires que Mme McCormick a pris comme une assurance que l'entreprise ne tenterait pas de contourner sa décision précédente.

CITATION CLÉ

"Si j'ai mal interprété la position des défendeurs, les avocats de la défense - en tant qu'auxiliaires de justice - ont le devoir de la corriger. En attendant, les déclarations des défendeurs me rassurent beaucoup", a déclaré Mme McCormick dans sa lettre de sept pages.

LA SUITE

Les actionnaires de Tesla voteront le 13 juin pour décider s'ils souhaitent toujours recevoir le salaire de M. Musk et se réincorporer au Texas, où se trouve le siège social de l'entreprise, au lieu du Delaware, où la majorité des grandes sociétés cotées en bourse ont leur siège social.

Mme McCormick doit décider si l'équipe juridique des actionnaires doit recevoir les 6 milliards de dollars qu'elle a demandés à Tesla à titre de frais de justice avant que Musk et Tesla ne puissent faire appel. Elle a prévu une audience pour le 8 juillet sur la question des honoraires d'avocat.

LA RÉPONSE

Greg Varallo, avocat de l'actionnaire Richard Tornetta, s'est refusé à tout commentaire.

Les avocats de la société n'ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaire. (Reportage de Peter Henderson ; Rédaction de Stephen Coates)