(Reuters) - Les ventes de nouvelles voitures électriques à batterie dans l'Union européenne ont chuté de 12% en mai sur un an, tirées par un recul de 30% en Allemagne, ont indiqué jeudi les données de l'organisme européen de l'industrie automobile.

L'Allemagne, le plus grand marché de véhicules électriques (VE) du bloc, a arrêté en décembre les subventions pour l'achat de VE dans le cadre d'un accord sur le budget 2024 conclu à la dernière minute. Depuis le début de l'année, le pays a vu ses ventes de VE chuter de 16%, selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

Les ventes globales de voitures neuves dans l'Union européenne ont baissé de 3% en mai par rapport à la même période en 2023, soit la deuxième baisse de l'année, et de 2,6% dans une région plus large couvrant l'UE, la Grande-Bretagne et l'Association européenne de libre-échange (AELE), a déclaré l'ACEA.

La demande de VE en Europe s'est ralentie au cours des derniers mois, après avoir connu une forte croissance durant plusieurs années, tandis que la concurrence pour produire des modèles plus accessibles s'est accrue.

La Commission européenne a déclaré la semaine dernière qu'elle imposerait des droits de douane provisoires allant jusqu'à 38,1% sur les véhicules électriques fabriqués en Chine à partir de juillet, afin de protéger les constructeurs automobiles nationaux contre l'afflux d'importations de véhicules électriques bon marché.

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a déclaré la semaine dernière s'attendre à augmenter le prix de sa Model 3 fabriquée en Chine lorsque les mesures de l'UE entreront en vigueur. L'entreprise d'Elon Musk a enregistré une baisse de 34,2% de ses ventes en mai dans l'UE.

La stagnation actuelle du marché des VE était attendue depuis des années, les ventes devant toutefois reprendre à partir de 2025, lorsque les prochains objectifs de l'UE en matière d'émissions des voitures entreront en vigueur, a déclaré le groupe de campagne européen Transport & Environment (T&E) lors d'une réunion d'information ce jeudi.

Les véhicules électrifiés, qui comprennent les modèles entièrement électriques, les hybrides rechargeables et les hybrides complets, ont représenté 48,9% de l'ensemble des nouvelles immatriculations de voitures particulières dans l'UE en mai, contre 46,2% l'année précédente.

La part de marché des voitures entièrement électriques est tombée de 13,8% en mai 2023 à 12,5%, tandis que celle des hybrides est passée de 25% à 29,9%. Les immatriculations totales de Volkswagen dans l'UE ont augmenté de 1,6% en mai, tandis que Stellantis et Renault ont vu leurs immatriculations chuter respectivement de 6,9% et de 5,4%.

Les ventes de Toyota ont progressé de 13%, selon les données.

(Reportage Alessandro Parodi et Greta Rosen Fondahn ; version française Dagmarah Mackos)