Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  The Boeing Company    BA

THE BOEING COMPANY

(BA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Avion ukrainien abattu: indignation en Iran, le chef des Gardiens témoigne au

12/01/2020 | 13:08
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Parlement

TÉHÉRAN (awp/afp) - Le chef des Gardiens de la Révolution a témoigné devant le Parlement iranien dimanche, au lendemain de la reconnaissance par l'Iran de sa responsabilité dans le drame du Boeing ukrainien abattu par erreur près de Téhéran, qui suscite l'indignation dans le pays.

Cette comparution intervient au lendemain de la dispersion par la police d'un rassemblement d'étudiants ayant scandé des slogans contre les autorités et de la brève interpellation de l'ambassadeur britannique en Iran, Rob Macaire, peu après qu'il eut quitté les lieux du rassemblement annoncé comme une veillée pour les victimes du crash.

L'Iran a reconnu samedi sa responsabilité dans la catastrophe (176 morts, en majorité des Iraniens et des Canadiens, dont beaucoup de binationaux et d'étudiants) après les dénégations opposées jusque-là par les autorités à la thèse du missile, avancée dès mercredi soir par Ottawa.

Le chef des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'Iran, Hossein Salami, a témoigné devant le Parlement à huis clos et reconnu, comme l'ont fait les forces armées, que l'avion avait été abattu mercredi "par erreur" à l'aide d'un missile.

Les dirigeants de plusieurs pays, notamment le Premier ministre canadien Justin Trudeau, ont salué cette avancée mais appelé à une enquête complète et transparente.

D'après l'agence de presse semi-officielle Isna, le général de division Salami devait aussi parler de l'assassinat du général Qassem Soleimani, chef des opérations extérieures des Gardiens, par un tir de drone américain, le 3 janvier à Bagdad.

L'Iran a riposté mercredi en tirant des missiles sur des bases en Irak où sont stationnées des troupes américaines, peu avant la tragédie du Boeing ukrainien.

Dans ce contexte de tensions accrues entre Téhéran et Washington, ennemis jurés, l'émir du Qatar --allié des Etats-Unis et proche de l'Iran--, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, effectue une visite à Téhéran.

A la suite de l'intervention du général Salami, le chef du Parlement Ali Larijani a demandé aux commissions parlementaires chargées de la sécurité et de la politique étrangère d'examiner ce "grave incident" et d'étudier les manières d'éviter ce genre de catastrophe à l'avenir, selon Isna.

Slogans "antirégime"

Dimanche après-midi, des unités de police antiémeute équipées de canons à eaux et armées de matraques étaient déployées en masse près de trois universités, dans le centre de la capitale, selon des journalistes de l'AFP.

La police s'est aussi déployée autour de la place Azadi, dont l'accès a été bloqué aux piétons, et une cinquantaine de Bassidji (volontaires islamistes) armés de pistolet de paintball ont été vus aux abords de l'Université Amir Kabir, d'où était partie la manifestation dispersée samedi.

Le président américain Donald Trump a mis en garde Téhéran contre "un autre massacre de manifestants pacifiques", en référence au mouvement de contestation en Iran de novembre, violemment réprimé selon l'ONG Amnesty International.

Selon des journalistes de l'AFP, le rassemblement de samedi, initialement une veillée à la mémoire du drame d'Ukraine Airlines, s'est transformé en manifestation de colère. L'ambassadeur britannique en Iran a lui nié avoir pris part à la moindre manifestation contre les autorités comme l'ont rapporté certains médias iraniens.

"Je n'ai pris part à aucune manifestation (...) J'ai quitté les lieux après cinq minutes quand certains ont commencé à lancer des slogans" contre les autorités, a assuré l'ambassadeur sur Twitter.

Des étudiants ont scandé des slogans "antirégime", selon la télévision d'Etat, et la foule a réclamé des poursuites contre les responsables du drame et "les menteurs" qui ont selon eux tenté de le couvrir.

"Démissionnez"

"L'arrestation de notre ambassadeur à Téhéran sans fondement ou explication est une violation flagrante de la législation internationale", a déclaré dans la nuit le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab.

Selon le Daily Mail, quotidien britannique, l'ambassadeur a été arrêté pour avoir prétendument "incité" les manifestants à Téhéran qui exprimaient leur colère à l'égard des autorités. Il a été relâché environ une heure après, selon la même source.

M. Raab a estimé que l'Iran devait choisir entre "sa marche vers un statut de paria" ou "prendre des mesures pour la désescalade et pour s'engager sur le chemin diplomatique".

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a critiqué Téhéran après l'interpellation et appelé à la "désescalade" dans un tweet.

Dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères français a réagi, disant "attendre des autorités iraniennes qu'elles respectent toutes leurs obligations prévues par le droit international".

Dimanche, les journaux iraniens ont rendu hommage aux personnes tuées lors du crash. "Excusez-vous, Démissionnez", a titré le quotidien réformiste Etemad.

"Impardonnable", a écrit Iran, le journal progouvernemental.

L'ultraconservateur Kayhan a lui fait sa une sur l'ordre donné aux forces armées par le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, de remédier à toute "négligence".

"De profondes excuses pour une erreur douloureuse", a écrit Javan, journal proche des Gardiens de la Révolution.

bur-neg-dv/mdz/


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AL KHALIJ COMMERCIAL BANK (AL KHALIJI) P.Q.S.C. -2.84%2.09 Cours en clôture.13.71%
EURO / CANADIAN DOLLAR (EUR/CAD) 0.01%1.54941 Cours en différé.-0.96%
THE BOEING COMPANY -0.76%205.84 Cours en différé.-3.11%
TWITTER 1.99%48.06 Cours en différé.-11.25%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE BOEING COMPANY
00:55CANADA : un Boeing 737 MAX immobilisé en raison d'un voyant lumineux
AW
22/01Boeing promet des avions pouvant voler avec un carburant sans pétrole d'ici 2..
AW
22/01Air France roule avec Michelin pour 10 années supplémentaires
AW
22/01BOEING : signe un contrat de 2,1Mds$ avec l'US Air Force
CF
22/01THE BOEING COMPANY : publication des résultats annuels
22/01RÉMY COINTREAU : les ventes rebondissent au 3e trimestre
AW
21/01Airbus table sur une augmentation prudente de sa production
AW
20/01BOEING CO : Berenberg davantage positif, passe à neutre
ZD
19/01Wall Street finit en hausse après le grand oral de Yellen
AW
19/01BOEING : reçoit six commandes ferme pour le 737-800 CF
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE BOEING COMPANY
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 58 165 M - 47 797 M
Résultat net 2020 -4 266 M - -3 506 M
Dette nette 2020 40 191 M - 33 027 M
PER 2020 -27,6x
Rendement 2020 0,49%
Capitalisation 116 Mrd 116 Mrd 95 491 M
VE / CA 2020 2,69x
VE / CA 2021 2,02x
Nbr Employés 161 100
Flottant 55,7%
Graphique THE BOEING COMPANY
Durée : Période :
The Boeing Company : Graphique analyse technique The Boeing Company | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THE BOEING COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 24
Objectif de cours Moyen 229,96 $
Dernier Cours de Cloture 205,84 $
Ecart / Objectif Haut 48,7%
Ecart / Objectif Moyen 11,7%
Ecart / Objectif Bas -27,1%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
David L. Calhoun President, Chief Executive Officer & Director
Lawrence W. Kellner Non-Executive Chairman
Jenette E. Ramos Senior Vice President-Supply Chain & Operations
Gregory D. Smith CFO & Executive VP-Enterprise Operations
Theodore Colbert Executive Vice President
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
THE BOEING COMPANY-3.11%116 203
AIRBUS SE-1.06%84 694
TEXTRON INC.1.72%11 382
DASSAULT AVIATION-2.51%8 852
AVIC ELECTROMECHANICAL SYSTEMS CO.,LTD.9.78%7 490
AVICHINA INDUSTRY & TECHNOLOGY COMPANY LIMITED35.67%7 301