Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

THE BOEING COMPANY

(BA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

La cascade de problèmes chez Boeing, vrai trou d'air ou effet loupe?

25/07/2021 | 06:46
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

NEW YORK (awp/afp) - Défauts électriques dans le cockpit des MAX, anomalies de fuselage sur le 787, retards sur le 777X: Boeing semble accumuler les soucis techniques ces derniers mois mais les annonces en rafale sont surtout la conséquence, selon plusieurs observateurs, d'une surveillance accrue.

"Boeing, malheureusement pour le groupe, est actuellement passé à la loupe, et c'est justifié", résume Ken Herbert, spécialiste aéronautique pour Canaccord Genuity.

Après les deux accidents rapprochés de son nouvel avion vedette, le 737 MAX, qui ont fait 346 morts en 2018 et 2019, le géant de Seattle a fait l'objet de nombreuses enquêtes.

Son patron Dave Calhoun est arrivé en janvier 2020 avec la lourde tâche de restaurer la confiance dans Boeing. Il devra s'expliquer mercredi, lors de la publication des résultats trimestriels du groupe, sur les derniers déboires en date.

Boeing a annoncé mi-juillet avoir découvert de nouveaux défauts sur son long-courrier 787 Dreamliner, suffisamment importants pour réduire les cadences de production et repousser les livraisons. Le groupe avait déjà découvert plusieurs vices de fabrication à l'été dernier, notamment sur le raccord d'une portion du fuselage.

L'agence américaine de l'aviation, la FAA, a par ailleurs prévenu en mai Boeing qu'elle pourrait exiger davantage de vols d'essais avant de certifier le futur gros porteur 777X en raison d'un manque de données techniques.

Des problèmes électriques dans les cockpits de certains 737 MAX ont conduit en avril à l'immobilisation temporaire d'une centaine d'exemplaires déjà livrés.

Le groupe a également pris du retard sur les deux nouveaux exemplaires de l'avion présidentiel Air Force One, tandis que l'avion-ravitailleur KC46 multiplie les déconvenues.

Culture d'entreprise

Les raisons à ces problèmes sont multiples. Ils ont pu être accentués par la pandémie, le groupe et ses fournisseurs faisant face aux mêmes problèmes de personnel et d'approvisionnement que le reste de l'économie.

La décision de transférer la production du 787 sur un seul site, en Caroline du Sud, a aussi pu créer des perturbations.

Autre piste, un rapport parlementaire publié en septembre dernier sur les crashs du MAX avait mis en avant une évolution de la culture d'entreprise après la fusion avec McDonnell Douglas en 1997, avec plus d'attention portée aux profits financiers et moins à la résolution de problèmes d'ingénierie.

Ce rapport avait surtout accablé la "culture de dissimulation" qui prévalait chez le constructeur ainsi que le manque de supervision de la FAA.

"Les enquêtes ont montré que les deux organismes avaient failli, l'un dans son rôle de fabricant, l'autre dans son rôle de surveillant", analyse Bertrand Vilmer, patron du cabinet d'expertise aéronautique Icare.

"Ils essaient de remonter la pente, la FAA en se montrant intransigeante, et trouvent forcément des manquements", ajoute-t-il.

Même constat chez Hassan Shahidi, à la tête de la Fondation pour la sécurité du transport aérien.

Les recommandations émises après les crashs du MAX sont en train d'être mises en place, avec de nouveaux systèmes de gestion du risque qui se traduisent par "plus de supervision et de transparence", explique-t-il.

Communication défaillante

Boeing, de son côté, dit avoir "méthodiquement" agi ces deux dernières années pour améliorer la sécurité.

Dans le cas du 787 par exemple, "la décision de ralentir la cadence de production pour mener des inspections supplémentaires et effectuer éventuellement des travaux de retouche était celle à prendre, même si cela peut parfois affecter les opérations".

La FAA insiste quant à elle sur sa volonté de couvrir tous les aspects liés à la sécurité.

Quand, en mai, Boeing a proposé un algorithme comme méthode d'inspection des 787, la FAA a demandé la suspension des livraisons le temps de pouvoir examiner les données motivant cette proposition.

L'agence ne veut plus prendre la parole du groupe pour argent comptant, elle veut voir les données, a expliqué à l'AFP une source au sein de la FAA.

Pour Ken Herbert de Canaccord Genuity, les derniers déboires sur le 787 mettent en avant des problèmes de communication en interne, Dave Calhoun ayant à plusieurs reprises assuré que le problème serait rapidement résolu.

Ils relèvent de "la capacité à faire remonter les mauvaises nouvelles et à les régler en temps voulu", avance-t-il. "Cela donne l'impression que l'entreprise ne gère pas complètement la situation."

jum/alb/els/cn


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE BOEING COMPANY
02:17AIRBUS : La Chine veut afficher attractivité et puissance lors de son salon de l'aéronauti..
RE
24/09EN DIRECT DES MARCHES : Stellantis, TotalEnergies, Lagardère, Neoen, Nike, Thermo Fisher, ..
24/09BOURSE DE PARIS : Evergrande, un crépuscule sans fin
23/09Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street - Jeudi 23 septembre 2021
AO
23/09BOEING : prévoit une demande de 8 700 avions en Chine d’ici 2040
AO
23/09BOEING : table sur l'essor du trafic aérien chinois
CF
23/09BOEING : table sur l'essor du trafic aérien chinois
CF
23/09Boeing prédit un marché de 8700 avions en Chine d'ici 2040
AW
23/09BOURSE DE PARIS : Il paraît que la Fed a parlé
23/09EN DIRECT DES MARCHES : Capgemini, Trigano, Valneva, GTT, Nicox, GSK, Facebook, Boeing, Ch..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE BOEING COMPANY
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 74 242 M - 63 325 M
Résultat net 2021 1 236 M - 1 055 M
Dette nette 2021 41 897 M - 35 736 M
PER 2021 116x
Rendement 2021 -
Capitalisation 130 Mrd 130 Mrd 111 Mrd
VE / CA 2021 2,31x
VE / CA 2022 1,79x
Nbr Employés 141 000
Flottant 57,8%
Graphique THE BOEING COMPANY
Durée : Période :
The Boeing Company : Graphique analyse technique The Boeing Company | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THE BOEING COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 221,39 $
Objectif de cours Moyen 270,84 $
Ecart / Objectif Moyen 22,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
David L. Calhoun President, Chief Executive Officer & Director
Brian J. West Chief Financial Officer & Executive Vice President
Lawrence W. Kellner Non-Executive Chairman
Gregory L. Hyslop Chief Engineer, EVP-Engineering, Test & Technology
Susan Doniz Chief Information Officer & SVP-Data Analytics
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
THE BOEING COMPANY3.42%129 768
AIRBUS SE28.54%106 182
TEXTRON INC.47.07%15 932
DASSAULT AVIATION4.18%9 102
AVIC ELECTROMECHANICAL SYSTEMS CO.,LTD.23.49%8 446
AVICOPTER PLC-5.96%5 376