Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

THE BOEING COMPANY

(BA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Transition énergétique: voler plus vert, ce sera plus cher

22/10/2021 | 07:33
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Le transport aérien va-t-il redevenir la chasse gardée des plus riches ? Les investissements colossaux nécessaires à la décarbonation risquent en tout cas de faire augmenter le prix des billets.

Engagement des compagnies aériennes du monde entier à "zéro émission nette" en 2050, plan européen de réduction des émissions carbone de 55% d'ici à 2030, taxation du kérosène à la clé: le secteur de l'aviation commerciale se retrouve sous une pression sans précédent.

Inédit sera également le coût de cette transformation. L'Association internationale du transport aérien (Iata), qui fédère 82% du trafic avec ses 290 compagnies membres, estime que la transition, "un défi technologique énorme", leur coûtera "environ 1.550 milliards de dollars" d'ici à 2050.

Il s'agit d'investir dans des appareils dernier cri, plus économes que les flottes actuelles, ou fonctionnant avec des énergies nouvelles comme l'hydrogène qu'Airbus espère voir aboutir en série en 2035. Et aussi de créer de quasiment zéro une filière de carburants durables pour l'aviation (sustainable aviation fuels, SAF), dont l'UE va rendre l'utilisation obligatoire dans des proportions croissantes.

Le carburant représente actuellement entre 20% et 30% des coûts des compagnies aériennes. Or, les SAF sont "en l'état, trois fois plus chers pour (ceux utilisant) les huiles usagées, cinq fois pour la biomasse, cinq à dix fois pour les carburants de synthèse", a expliqué à l'AFP le ministre français délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, pour qui il faut avant tout "massifier la production pour faire baisser les prix".

Engagé dans les SAF, le patron de TotalEnergies Patrick Pouyanné avait prévenu avant l'été: croire que "cette énergie sera au même coût, c'est un Graal, on en est loin". Pour lui, "il faudra bien que la transition énergétique et écologique soit financée pas seulement par les compagnies aériennes ou les énergéticiens, mais aussi par l'ensemble de la chaîne, y compris les clients".

"A court terme, il n'est pas impossible que nous observions une hausse de prix des billets d'avion" vu cette nouvelle donne, a estimé M. Djebbari. Il souhaite aussi davantage de "régulation sociale" face aux low-cost et à leurs "prix d'appel objectivement trop bas", et prévient que la crise sanitaire pourrait faire disparaître nombre d'acteurs et réduire la pression concurrentielle.

Noyées sous la dette

Des prix tendanciellement en hausse? Il s'agirait d'un changement de paradigme pour un mode de transport autrefois réservé à un carré de privilégiés (la "jet set") et graduellement démocratisé, même s'il exclut encore de 90% à 95% de la population mondiale.

En 1970, 310 millions de voyages par avion ont été effectués, selon la Banque mondiale. En 2019, 4,4 milliards. Et malgré la crise actuelle, l'Iata table sur 10 milliards en 2050.

Selon l'Iata, le coût du transport aérien a chuté de 96% depuis 1950, résultat de l'entrée en service d'avions à réaction dans les années 1960 mais aussi de la libéralisation du secteur aux Etats-Unis en 1978. Et la tendance à la baisse "se poursuit grâce aux avancées technologiques et d'efficacité, ainsi qu'à une forte concurrence", a souligné l'organisation.

Dans l'immédiat, les compagnies peinent à reconstituer leur trésorerie après le choc du Covid-19 qui les a noyées dans les dettes. Et leurs capacités, hormis aux Etats-Unis, restent supérieures à la demande, ce qui pousse les prix des billets vers le bas.

Mais c'est maintenant qu'il faut entamer le "verdissement". Et "la capacité de notre secteur à atteindre ces objectifs représente notre plus gros défi", notamment "comment financer" la transition, a reconnu Pauls Calitis, directeur général de la low-cost lettone AirBaltic, au cours d'un récent symposium à Bruxelles.

Avec "des opérateurs qui sont financièrement fragiles, il va bien falloir que l'argent vienne de quelqu'un", a résumé Bertrand Mouly-Aigrot, directeur général du cabinet spécialisé Archery Strategy Consulting, lors d'un événement du Centre d'étude et de prospective stratégique, un groupe de réflexion: faire payer "le client, ce n'est peut-être pas une mauvaise idée".

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE -11.49%99.36 Cours en temps réel.10.67%
THE BOEING COMPANY -5.41%199.21 Cours en différé.-1.62%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE BOEING COMPANY
26/11Wall Street déstabilisée par le variant, forte chute pour le Dow Jones
AW
26/11Wall Street ouvre en forte baisse, sauve qui peut face au variant
AW
26/11Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Vendredi 26 novembre 2021
AO
26/11BOEING : le Canada ne veut pas de ses avions de chasse
AO
26/11BOEING : nouveau revers, l'avionneur est sorti de l'appel d'offre canadien
26/11PLANÈTE BOURSE : La revue de presse du vendredi 26 novembre 2021
26/11Le gouvernement canadien rejette l'offre de Boeing pour le contrat de 15 milliards de d..
MT
25/11BOEING : l'armée US commande 6 Chinook pour 246 M$
CF
22/11BOEING CO : JP Morgan persiste à l'achat
ZD
22/11Boeing obtient le feu vert de la Corée du Sud pour la reprise des vols du 737 Max
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE BOEING COMPANY
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 65 375 M - 57 808 M
Résultat net 2021 91,7 M - 81,1 M
Dette nette 2021 43 609 M - 38 561 M
PER 2021 3 736x
Rendement 2021 -
Capitalisation 117 Mrd 117 Mrd 104 Mrd
VE / CA 2021 2,46x
VE / CA 2022 1,77x
Nbr Employés 141 000
Flottant 58,0%
Graphique THE BOEING COMPANY
Durée : Période :
The Boeing Company : Graphique analyse technique The Boeing Company | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THE BOEING COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 199,21 $
Objectif de cours Moyen 263,47 $
Ecart / Objectif Moyen 32,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
David L. Calhoun President, Chief Executive Officer & Director
Brian J. West Chief Financial Officer & Executive Vice President
Lawrence W. Kellner Non-Executive Chairman
Gregory L. Hyslop Chief Engineer, EVP-Engineering, Test & Technology
Susan Doniz Chief Information Officer & SVP-Data Analytics
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
THE BOEING COMPANY-1.62%117 076
AIRBUS SE10.67%88 351
TEXTRON INC.55.82%16 032
AVIC ELECTROMECHANICAL SYSTEMS CO.,LTD.37.12%9 487
DASSAULT AVIATION SA-5.57%7 972
AVICOPTER PLC12.95%6 532