Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

THE CLOROX COMPANY

(CLX)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

The Clorox Company : Activité défensive, momentum porteur

02/07/2020 | 11:18
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Clorox, dont la performance financière dépasse celle de ses pairs — même dans un contexte de croissance plateau — reste l'un des groupes les plus performants dans l'industrie des biens de consommation courante.

En plus de sa célèbre marque éponyme de désinfectants, détergents et autres produits d'entretien, le groupe exploite des dizaines de marques-blockbusters comme Hidden Valley, Brita, Fresh Step ou Formula 409. La crise du Covid-19 lui a plutôt réussi puisque toutes ses prévisions de ventes ont été relevées, transformant son action — qui évoluait déjà sur des multiples élevés — en un pur instrument de trading "momentum".

zb_graphique_de_cours

Les deux principales caractéristiques du groupe sont son portefeuille de marques concentrées sur les Etats-Unis — les marchés internationaux ne comptent que pour 16% du chiffre d'affaires consolidé — et sur les gammes entretien et nettoyage, là où des pairs de plus grande taille comme P&G, Kimberly-Clark ou Unilever se sont diversifiés sur les segments lifestyle, nutrition, beauté et santé, entre autres.

Tirant parti de sa taille plus réduite, Clorox a concentré ses efforts sur les catégories dites intermédiaires — entre les catégories de niche et les catégories à très gros volumes — et su capturer des parts de marché majoritaires sur des marchés aussi exotiques que le charbon de bois, les détergents, les serviettes hygiéniques ou les sacs poubelles haut-de-gamme.

Le groupe a poursuivi une stratégie d'expansion très agressive durant la "période dorée" de l'industrie des biens de consommation courante — c'est-à-dire entre 1970 et 2000 — avant de se replier sur un agenda plus conservateur, orienté vers une gestion défensive et un strict contrôle des coûts.

Astucieux, ce choix lui a permis d'augmenter ses profits à rythme plus soutenu que la majorité de ses pairs. Cette réussite est d'autant plus remarquable que de nombreux vents contraires se sont levés entre temps : concurrence des marques propres de la grande distribution, essor du "hard discount", inflation des matières premières et des coûts logistiques, etc.

L'activité, mature, a cependant atteint un plateau en termes de perspectives de croissance. L'allocation du capital reste donc résolument orientée vers la rémunération des actionnaires, avec des dividendes en hausse continue — $490 millions l'an passé contre $292 millions en 2010 — et des rachats d'actions toujours très soutenus — $660 millions l'en passé — malgré un titre qui s'échangeait déjà au-delà de x25 ses profits.

Bien sûr, comme disait Warren Buffett, lorsque des entreprises matures voient leur titres sous-évalués par le marché, rien ne peut créer davantage de valeur pour les actionnaires que des rachats massifs. Dans le cas présent, vu les niveaux élevés, les profits de Clorox devront augmenter nettement sur la prochaine décennie pour que l'opération se révèle relutive.

A défaut de nouvelles acquisitions, on voit mal comme le management pourrait parvenir à ce résultat, car les coûts sont déjà compressés à l'extrême et les marchés saturés, même dans les pays émergents. La bonne nouvelle, c'est qu'une opération de croissance externe serait financée sans problème : le levier est très raisonnable — la charge d'intérêt est couverte plus de treize fois par l'EBITDA — tandis qu'une émission de nouvelles actions serait sans doute bien accueillie par les investisseurs.

La moins bonne nouvelle, c'est que les valorisations sur le marché privé sont très élevées, en particulier dans ce contexte de taux au plancher, où les activités récurrentes et défensives bénéficient de premiums généreux. La chance de Clorox, c'est que sa taille moindre — $6 milliards de chiffre d'affaires contre $70 milliards pour P&G — lui permet de réaliser des deals authentiquement transformateurs, là où ses rivaux ne peuvent que "chasser des éléphants", ce qui bien sûr restreint les opportunités.

En réalité, au-delà de la valorisation déjà survoltée, le principal risque d'un investissement — ou d'une opération de trading — à ce cours réside dans la concurrence toujours plus agressive des grandes enseignes de distribution, qui promeuvent leurs marques propres à des prix très inférieurs à ceux pratiqués par les marques spécialisées. Dans ces conditions, il sera difficile pour ces dernières d'augmenter — sinon de maintenir — leurs prix sans perdre des parts de marché.

Ceci étant dit, les analystes qui suivent Clorox parient sur une poursuite du rallye — le titre a bondi de $150 à $220 en l'espace de quelques mois — même si la panique causée par la crise du Covid s'estompe. Les communications du management vont naturellement en ce sens, spectaculaires hausses de revenus sur les catégories désinfection et nettoyage à l'appui.

Signalons que la taille de Clorox, la nature défensive de ses activités et la qualité de son portefeuille de marques en font aussi une cible d'acquisition idéale. Dans un tel scénario, la valorisation du moment — x20 l'EBITDA si on la rapporte à la valeur d'entreprise — serait sans doute la borne basse d'une offre d'approche.

Des pairs moins profitables ont été acquis à des multiples à peu près comparables, or il ne fait aucun doute que Clorox mérite un premium. C'est à ce titre que l'action rejoint le portefeuille USA de Zonebourse


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur THE CLOROX COMPANY
16/11La société Clorox déclare un dividende trimestriel, payable le 11 février 2022.
CI
02/11THE CLOROX COMPANY : JPMorgan Chase n'est plus neutre mais vendeur
ZM
01/11CLOROX : baisse du bénéfice ajusté et des ventes au premier trimestre de l'exercice ; main..
MT
01/11Earnings Flash (CLX) THE CLOROX COMPANY annonce un chiffre d'affaires de 1,81 milliard ..
MT
01/11The Clorox Company confirme ses prévisions de résultats pour l'exercice 2022
CI
01/11HISTORIQUE DES RÉACTIONS AUX BÉNÉFIC : Clorox Co, 44.4% d'indicateur de suivi, 4.0% de sen..
MT
01/11OPTIONS : Prix des straddle pour les actions qui devraient présenter des résultats trimest..
MT
26/10THE CLOROX COMPANY : Détachement de dividende
FA
22/09The Clorox Company déclare un dividende trimestriel régulier, payable le 10 novembre 20..
CI
03/09THE CLOROX COMPANY : Argus moins optimiste
ZM
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THE CLOROX COMPANY
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 7 105 M - 6 302 M
Résultat net 2022 645 M - 572 M
Dette nette 2022 2 782 M - 2 467 M
PER 2022 32,4x
Rendement 2022 2,80%
Capitalisation 20 304 M 20 304 M 18 008 M
VE / CA 2022 3,25x
VE / CA 2023 3,13x
Nbr Employés 9 000
Flottant 93,2%
Prochain événement sur THE CLOROX COMPANY
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 18
Dernier Cours de Cloture 165,26 $
Objectif de cours Moyen 161,97 $
Ecart / Objectif Moyen -1,99%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Linda Rendle President, Chief Executive Officer & Director
Kevin Jacobsen Chief Financial Officer & Executive Vice President
Matthew J. Shattock Independent Non-Executive Chairman
Chau Banks Chief Information Officer & Senior Vice President
Eric Reynolds Chief Operating Officer & Executive VP
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
THE CLOROX COMPANY-18.16%20 731
CHURCH & DWIGHT CO., INC.5.85%22 987
PT UNILEVER INDONESIA TBK-41.90%11 093
LION CORPORATION-35.07%4 077
WD-40 COMPANY-15.48%3 251
EARTH CORPORATION10.48%1 205