Les gestionnaires de fonds spéculatifs qui parient sur les fusions et acquisitions ont surpassé ceux qui déploient d'autres stratégies avec un rendement de 7,7 % au cours des cinq premiers mois de 2024, a déclaré Goldman Sachs dans une note à ses clients, alors que les transactions ont rebondi.

Bien que Goldman n'ait pas fourni de chiffres comparatifs pour l'année précédente, Barclays prime brokerage a noté à l'époque que ces gestionnaires de fonds avaient obtenu un rendement négatif de 0,8 % sur leurs investissements de janvier à mai 2023, les taux d'intérêt élevés ayant freiné la conclusion de transactions.

Bien qu'il y ait eu une reprise cette année, les entreprises ayant repris confiance grâce à la baisse des taux d'intérêt et à la stabilisation de l'économie, les transactions mondiales n'ont pas encore atteint les niveaux records de 2021.

Les fusions-acquisitions mondiales ont représenté 1 300 milliards de dollars au cours des cinq premiers mois de 2024, soit une augmentation de 23 % par rapport à la même période de 2023, mais moins que les 1 800 milliards de dollars enregistrés entre janvier et mai 2022, selon les données du LSEG.

Selon LSEG, les fusions-acquisitions ciblées sur les États-Unis ont représenté 56 % de l'ensemble des fusions-acquisitions mondiales cette année, soit la part la plus élevée depuis 1998.

Parmi les opérations réalisées, citons l'offre d'achat de 35,3 milliards de dollars de la banque de consommation Capital One sur l'émetteur de cartes de crédit Discover Financial Services en février et l'offre d'achat de 22,5 milliards de dollars de ConocoPhillips sur Marathon Oil en mai.

D'après Goldman Sachs, les fonds spéculatifs ont généralement obtenu un rendement moyen d'environ 7 % jusqu'à la fin du mois de mai. Les hedge funds spécialisés dans la négociation d'actions ont enregistré un rendement de 7,4 %, ce qui a contribué à relever la moyenne du groupe.

Les fonds spéculatifs qui parient sur le prix relatif de deux actifs ont été les moins performants, avec un rendement d'environ 5 % pour l'année, a indiqué la banque.