Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

THYSSENKRUPP AG

(TKA)
  Rapport
Temps réel estimé Tradegate  -  10:40 09/12/2022
5.828 EUR   -0.34%
06/12Thyssenkrupp AG (XTRA:TKA) a acquis Westphalia DataLab GmbH.
CI
02/12Les exportations allemandes chutent en raison du refroidissement de la demande en Europe et aux États-Unis
ZR
01/12Les actions de Thyssenkrupp gagnent en raison de la révision à la hausse de Moody's
MT
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Energie, Ukraine, Chine: l'acier craque

06/09/2022 | 19:41

Paris (awp/afp) - Hausse des prix de l'énergie, incertitudes liées à la guerre en Ukraine, et surtout ralentissement des investissements chinois ont nettement freiné la production d'acier dans le monde cette année, mettant en pause l'ambitieuse transition énergétique lancée par la sidérurgie européenne.

Au premier semestre, la production mondiale d'acier brut a chuté de 5,4% par rapport aux six premiers mois de 2021, à 1,1 milliard de tonnes, selon l'association World Steel qui regroupe 64 pays producteurs.

Le recul est violent en Russie, dans ses satellites (Biélorussie, Kazakhstan, Moldavie, Ouzbékistan) et en Ukraine: la production totale d'acier y accuse une chute de 18,8% à 50,5 millions de tonnes au premier semestre, selon World Steel.

Symbole de cet effondrement, l'usine sidérurgique d'Azovstal à Marioupol, utilisée comme camp retranché par l'armée ukrainienne, a été réduite à l'état de ruine dans les combats acharnés contre les Russes. ArcelorMittal, deuxième sidérurgiste mondial, a par ailleurs annoncé dès le début de la guerre en mars l'arrêt de la principale usine du pays, à Kryvy Rig.

En Europe (27 pays), le recul s'est élevé à 5,6% pour 86 millions de tonnes (Mt) de janvier à juin.

Le recul le plus conséquent est perceptible dans le premier continent producteur, l'Asie, avec -4,8% à 812,6 Mt. Seul le Moyen-Orient tire son épingle du jeu, avec une production en hausse de 4,4% à 25,3 Mt.

Usines arrêtées

"Ce sont les marchés qui baissent, c'est d'abord la demande de nos clients qui baisse, l'industrie automobile par exemple. Et la flambée des prix de l'énergie en Europe est un facteur aggravant", dit ArcelorMittal.

Aux Etats-Unis, la baisse de la demande en acier a commencé au troisième trimestre 2021, mais après une envolée exceptionnelle due à la reprise post-covid, note Rystad Energy dans une analyse diffusée mardi. "Le marché américain continue de s'affaiblir alors que la peur de la récession s'intensifie" ajoute le cabinet, qui envisage un avenir "sombre" à court terme pour l'acier aux Etats-Unis.

En Europe, Arcelor Mittal a annoncé le week-end dernier qu'il mettrait à l'arrêt deux de ses haut-fourneaux, à Brême (Allemagne) à partir de fin septembre, ainsi qu'à Gijon dans les Asturies (Espagne).

"Les coûts élevés du gaz et de l'électricité pèsent fortement sur notre compétitivité", a expliqué Reiner Blaschek, le patron d'ArcelorMittal Allemagne.

En France, un des trois hauts fourneaux de Dunkerque (nord) est à l'arrêt depuis juillet dans le cadre de la décarbonation du site, et un deuxième le sera pour maintenance pendant au moins six semaines.

"La Chine qui a été pendant plus de 20 ans le moteur de la croissance de la sidérurgie mondiale en construisant infrastructures, routes, et usines, a annoncé qu'elle allait stabiliser voire décroître sa consommation d'acier", rappelle à l'AFP Marcel Genet, expert en sidérurgie et fondateur de la société Laplace Conseil. Or, la consommation chinoise représentait 90% de la croissance de l'acier des 20 dernières années.

Ce qui place l'acier européen, en pleine transition énergétique, en position particulièrement précaire.

Besoin de renouvelables et de nucléaire

"Jusqu'à l'an dernier tous les sidérurgistes présents en Europe, l'allemand ThyssenKrupp, l'indien Tatasteel ou ArcelorMittal notamment étaient d'accord pour une transition ordonnée du secteur", rappelle M. Genet.

C'est-à-dire en remplaçant progressivement les vieux hauts fourneaux utilisateurs de charbon, qui émettent de l'ordre de deux tonnes de CO2 par tonne d'acier produite, par un principe dit "de réduction directe" alimenté par du gaz. Ce qui permettrait de diviser par deux les émissions de CO2 de la sidérurgie d'ici à 2040, rappelle M. Genet.

L'étape suivante de la transition énergétique était le passage à l'hydrogène dit "vert" (produit lui-même avec de l'électricité d'origine renouvelable) à la place du gaz, dans l'espoir de ne plus générer du tout de CO2 en produisant de l'acier.

Le plan a été validé par la Commission européenne, qui a fait entrer le gaz dans la taxonomie des énergies jugées acceptables pour la transition. Mais la guerre en Ukraine a interrompu tous ces scénarios, car le prix du gaz naturel a été multiplié par 10 depuis un an.

"Aujourd'hui, tous les projets de développement de l'acier européen sont en standby", dit M. Genet.

Selon lui, "il faudrait accélérer l'arrivée des énergies renouvelables et du nucléaire" si on veut continuer à faire de l'acier en Europe.

afp/rp


© AWP 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL -0.60%25.635 Cours en temps réel.-8.33%
S&P GSCI NATURAL GAS INDEX -0.98%273.771 Cours en temps réel.45.92%
THYSSENKRUPP AG 0.34%5.856 Cours en différé.-39.61%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.11%62.322 Cours en différé.-16.54%
Toute l'actualité sur THYSSENKRUPP AG
06/12Thyssenkrupp AG (XTRA:TKA) a acquis Westphalia DataLab GmbH.
CI
02/12Les exportations allemandes chutent en raison du refroidissement de la demande en Europ..
ZR
01/12Les actions de Thyssenkrupp gagnent en raison de la révision à la hausse de Moody's
MT
28/11THYSSENKRUPP : DZ Bank est neutre sur le titre
ZD
28/11THYSSENKRUPP : Deutsche Bank est neutre
ZD
28/11THYSSENKRUPP : Barclays pas convaincu
ZD
25/11THYSSENKRUPP : JP Morgan toujours vendeur
ZD
25/11Le bénéfice d'exploitation de Thyssenkrupp Nucera pour 2021/22 diminue de deux tiers
ZR
25/11Transcript : Thyssenkrupp AG - Analyst/Investor Day
CI
25/11A fond la forme
ZB
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur THYSSENKRUPP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2023 35 479 M 37 418 M -
Résultat net 2023 406 M 428 M -
Tréso. nette 2023 3 536 M 3 729 M -
PER 2023 8,97x
Rendement 2023 2,57%
Capitalisation 3 641 M 3 839 M -
VE / CA 2023 0,00x
VE / CA 2024 0,00x
Nbr Employés 96 494
Flottant 78,2%
Graphique THYSSENKRUPP AG
Durée : Période :
thyssenkrupp AG : Graphique analyse technique thyssenkrupp AG | Zonebourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique THYSSENKRUPP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 10
Dernier Cours de Clôture 5,85 €
Objectif de cours Moyen 8,80 €
Ecart / Objectif Moyen 50,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Martina Merz Chief Executive Officer
Klaus Keysberg Chief Financial Officer
Siegfried Russwurm Chairman-Supervisory Board
Peter Remmler Member-Supervisory Board
Isolde Würz Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
THYSSENKRUPP AG-39.61%3 839
NUCOR CORPORATION31.23%38 700
ARCELORMITTAL-8.33%22 203
STEEL DYNAMICS, INC.73.35%19 320
TATA STEEL LIMITED0.63%16 622
POSCO HOLDINGS INC.4.37%16 500