TOTALENERGIES SE

(TTE)
  Rapport
Temps réel Euronext Paris  -  27/05 14:14:50
54.44 EUR   -1.23%
13:47Le rebond se poursuit avant un indicateur d'inflation aux Etats-Unis
RE
13:16Les Bourses mondiales avancent prudemment face à l'inflation
AW
09:00BOURSE DE PARIS : Fin de série baissière ?
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

En quittant la Birmanie, TotalEnergies se retire une épine du pied à bon compte

22/01/2022 | 07:01

PARIS (awp/afp) - En quittant la Birmanie et le champ gazier de Yadana, le géant français TotalEnergies fait une bonne affaire: il renonce à une part marginale de ses activités tout en soignant son image, estiment plusieurs experts interrogés par l'AFP.

"Dans le business de TotalEnergies, comme dans le business de la plupart des grandes majors occidentales, la Birmanie est de facto un acteur négligeable", explique ainsi Nicolas Mazzucchi, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et spécialiste en énergie.

"Je pense que d'un point de vue économique et de trésorerie, c'est un actif relativement petit dans le périmètre" du groupe, renchérit à propos de la Birmanie, Anish Kapadia, du cabinet de conseil Palissy Advisors.

"Les considérations financières n'ont jamais été déterminantes dans ce dossier" et dans la décision de TotalEnergies de se retirer, a assuré un porte-parole du groupe interrogé par l'AFP.

Il indique cependant que "les opérations en Birmanie représentent 105 millions de dollars en 2021, soit moins de 1% des résultats de l'entreprise".

A en croire plusieurs analystes, le maintien dans le pays des groupes énergétiques devenait compliqué à défendre en termes d'image.

"Il faut noter la concordance des deux annonces du départ de deux sociétés importantes (TotalEnergies et son partenaire Chevron), et d'ailleurs Shell a aussi fait un communiqué pour dire qu'il n'avait pas d'activité en Birmanie", souligne un spécialiste du marché international du gaz.

"Il y a 2, 3, 4, 5 ans, c'était moins une préoccupation pour les investisseurs et donc moins pour les entreprises, alors que maintenant, c'est au premier plan, en termes de décisions d'investissement de certains investisseurs", a commenté M. Kapadia.

Pas un virage stratégique

Si la politique RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) d'un groupe n'est pas à la hauteur, certains investisseurs "n'investiront pas dans l'entreprise, quelle que soit la qualité de l'aspect financier" de cette dernière, insiste M. Kapadia.

De là à y voir un virage stratégique du géant pétrolier français? Sans doute pas, selon la plupart des analystes interrogés par l'AFP.

"Ils sont clairement impliqués, et beaucoup de leurs pairs sont impliqués, dans beaucoup de pays où il y a des problèmes géopolitiques. Cela signifie-t-il que (le groupe) va simplement se retirer dans des pays sûrs de l'OCDE ? Non, je ne pense pas que ce soit le cas", résume M. Kapadia.

Le retrait de TotalEnergies avait d'autant plus de sens que le groupe ne manque pas de projets par ailleurs, avec "des découvertes très importantes, notamment au large du Sénégal/Mauritanie il y a quelques temps", selon M. Mazzucchi.

En revanche, cette décision pourrait renforcer la dépendance géopolitique de la Birmanie vis-à-vis de la Chine : pour cette dernière, elle est "un acteur stratégique", rappelle M. Mazzucchi.

Non pas pour des raisons d'exploitation des hydrocarbures, mais parce qu'elle permet à la Chine, par un réseau d'oléoducs et de gazoducs, d'aller "chercher des hydrocarbures dans la région du golfe arabo-persique et d'en décharger une partie en Birmanie", souligne-t-il.

ngu-im/mhc/alc


© AWP 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CHEVRON CORPORATION 0.67%176.59 Cours en différé.50.48%
TOTALENERGIES SE -1.22%54.44 Cours en temps réel.23.50%
Toute l'actualité sur TOTALENERGIES SE
13:47Le rebond se poursuit avant un indicateur d'inflation aux Etats-Unis
RE
13:16Les Bourses mondiales avancent prudemment face à l'inflation
AW
09:00BOURSE DE PARIS : Fin de série baissière ?
26/05TOTALENERGIES : Jefferies maintient son opinion neutre
ZD
26/05TOTALENERGIES : RBC conserve son opinion neutre
ZD
26/05Les actions européennes montent jeudi ; les actions énergétiques britanniques augmenten..
MT
26/05L'Europe finit dans le vert, la Fed fait moins peur
RE
26/05Point marchés-L'Europe finit dans le vert, la Fed fait moins peur
RE
26/05Les actions poursuivent leur rebond après la Fed
RE
26/05Les investisseurs pétroliers américains soutiennent les plans de transition énergétique..
ZR
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TOTALENERGIES SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 263 Mrd - 245 Mrd
Résultat net 2022 28 002 M - 26 104 M
Dette nette 2022 20 327 M - 18 948 M
PER 2022 5,63x
Rendement 2022 5,10%
Capitalisation 152 Mrd 152 Mrd 142 Mrd
VE / CA 2022 0,66x
VE / CA 2023 0,74x
Nbr Employés 101 309
Flottant 93,5%
Graphique TOTALENERGIES SE
Durée : Période :
TotalEnergies SE : Graphique analyse technique TotalEnergies SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TOTALENERGIES SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 23
Dernier Cours de Clôture 59,13 $
Objectif de cours Moyen 63,69 $
Ecart / Objectif Moyen 7,72%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Patrick Pouyanné Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Pierre Gerard Claude Sbraire Vice President-Crude Acquisitions
Marie-Noëlle Séméria Chief Technology Officer
Marie-Christine Coisne-Roquette Lead Independent Director
Patricia Barbizet-Dussart Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
TOTALENERGIES SE23.50%152 352
SAUDI ARABIAN OIL COMPANY25.06%2 386 106
SHELL PLC45.89%225 439
PETROCHINA COMPANY LIMITED16.43%139 655
EQUINOR ASA49.64%118 645
PJSC GAZPROM-13.81%108 258