TOTALENERGIES SE

(TTE)
  Rapport
Temps réel Euronext Paris  -  17:36 10/08/2022
50.54 EUR   -0.61%
10/08EXCLUSIF : Freeport LNG se rétracte en cas de force majeure, aggravant les pertes des acheteurs de gaz - sources
ZR
09/08TOTALENERGIES : Credit Suisse reste à l'achat
ZD
09/08Point marchés-La nervosité domine en attendant l'inflation US
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

France-Adoption définitive du budget rectificatif, 2e volet pour le pouvoir d'achat

04/08/2022 | 18:45
FRANCE: ADOPTION DÉFINITIVE DU BUDGET RECTIFICATIF, DEUXIÈME VOLET POUR LE POUVOIR D'ACHAT

PARIS, 4 août (Reuters) - Le Parlement français a adopté définitivement jeudi le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2022, qui complète et finance celui sur le pouvoir d'achat adopté mercredi et acte notamment la suppression de la redevance audiovisuelle, le prolongement du "bouclier tarifaire" sur l'énergie et l'augmentation de la ristourne sur les carburants.

L'Assemblée nationale a adopté le texte en milieu d'après-midi par 292 voix contre 120. Le Rassemblement national s'est abstenu et la coalition de gauche Nupes a voté contre.

Le Sénat a par la suite approuvé le texte par 233 voix pour et 97 contre.

Les deux chambres ont adopté le texte de compromis établi mercredi soir par une commission mixte paritaire (CMP) rassemblant des députés et des sénateurs.

"Texte après texte, avec le Parlement, les compromis se construisent, au service des Français. Continuons à bâtir ensemble", s'est félicitée sur Twitter la Première ministre, Elisabeth Borne.

Au total, le PLFR prévoit plus de 20 milliards d'euros de crédits pour le financement de mesures en faveur du pouvoir d'achat des Français. Il intègre également près de dix milliards d'euros de crédits pour financer la renationalisation d'EDF , dont les modalités ont été précisées en juillet.

"On peut à la fois protéger les Français et éviter que les comptes dérapent, on a rajouté 500 millions de dépenses sur les 20 milliards prévus initialement donc nous avons été responsables", a souligné jeudi matin sur RTL le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Ce budget rectificatif devrait donc maintenir les comptes publics sur la trajectoire fixée par le gouvernement d'un déficit public à 5% du produit intérieur brut (PIB) en fin d'année 2022.

Voici les principales mesures inscrites dans ce texte:

* DÉGEL DU POINT D'INDICE DE LA FONCTION PUBLIQUE

Revalorisation de 3,5% du point d'indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires.

* AIDES FACE À LA HAUSSE DES PRIX DE L'ÉNERGIE

Prolongation du bouclier tarifaire énergétique jusqu'à la fin de l'année.

Hausse en septembre de la remise sur l'achat de carburants, de 18 à 30 centimes d'euros par litre de carburant.

L'opposition de gauche - soutenue par les centristes au Sénat - qui a tenté en vain de faire voter une taxe sur les superprofits exceptionnels des multinationales comme TotalEnergies ou CMA CGM, a prévenu que cette question serait remise sur la table lors des discussions budgétaires de l'automne, avec une "mission flash sur la taxation des superprofits" à la rentrée.

Le gouvernement, opposé à toute augmentation d'impôt, a préféré compter sur la responsabilité des entreprises et salué les gestes consentis fin juillet par le groupe pétrolier et le transporteur maritime.

* AIDE EXCEPTIONNELLE DE RENTRÉE POUR LES MÉNAGES MODESTES ET LES ÉTUDIANTS

Versement automatique courant septembre d'une aide destinée aux allocataires des minima sociaux, de la prime d'activité, de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et aux étudiants boursiers.

Le Sénat, où la droite est majoritaire, avait auparavant supprimé cette prime initialement réservée aux seuls bénéficiaires des minima sociaux et étudiants boursiers pour augmenter le montant versé aux seuls bénéficiaires de la prime d'activité et de l'AAH.

* SUPPRESSION DE LA CONTRIBUTION À L'AUDIOVISUEL PUBLIC

Suppression à compter de 2022 de la "redevance audiovisuelle" et fléchage, jusqu'à fin 2024, d'une fraction de la TVA à déterminer chaque année pour financer l'audiovisuel public.

* RELÈVEMENT PÉRENNE DU PLAFOND DE DÉFISCALISATION DES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

Hausse à 7.500 euros (contre 5.000 euros) du plafond en deçà duquel les heures supplémentaires effectuées à compter du 1er janvier 2022 sont exonérées d'impôt sur le revenu, sans limite de temps.

Cette exonération - de même que la réduction forfaitaire des cotisations patronales sur les heures supplémentaires dans les PME prévue dans le texte sur le pouvoir d'achat adopté mercredi - a été dénoncée par la gauche et les syndicats, qui ont mis en avant la perte nette pour les comptes de la Sécurité sociale.

* MONÉTISATION DES RTT

Possibilité de rachat par l'employeur de RTT acquises depuis le 1er janvier 2022 et non prises, pour les salariés du privé ne disposant pas d'un "compte épargne temps" (CET), jusqu'à fin 2025.

Opposition de gauche et représentants syndicaux ont condamné cette mesure qui, à leurs yeux, constitue une remise en cause des 35 heures et entre dans une stratégie visant à éviter de relever les salaires minimaux.

* COMPENSATION DE LA HAUSSE DES DÉPENSES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Enveloppe de près de 600 millions d'euros pour les collectivités territoriales, notamment destinée à aider les départements à financer la revalorisation du revenu de solidarité active (RSA) et à soutenir les communes dont les dépenses de fonctionnement flambent avec l'inflation.

* CARTE VITALE BIOMÉTRIQUE

Financement de 20 millions d'euros pour lancer à l'automne le chantier de la carte vitale biométrique, à la demande du Sénat, dans l'objectif de renforcer la lutte contre la fraude aux prestations sociales, dont le montant fait toujours l'objet de vifs débats.

(Rédigé par Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.17%11.88 Cours en temps réel.20.49%
TOTALENERGIES SE -0.61%50.54 Cours en temps réel.13.94%
Toute l'actualité sur TOTALENERGIES SE
10/08EXCLUSIF : Freeport LNG se rétracte en cas de force majeure, aggravant les pertes des ache..
ZR
09/08TOTALENERGIES : Credit Suisse reste à l'achat
ZD
09/08Point marchés-La nervosité domine en attendant l'inflation US
RE
09/08La vente d'actifs d'Exxon Mobil au Nigeria se heurte à un obstacle réglementaire
ZR
09/08La vente d'actifs d'Exxon Mobil au Nigeria se heurte à un obstacle réglementaire
ZR
09/08EXXON QUITTE LE NIGER, NOVAVAX SOUFF : Planète Bourse du mardi 9 août
ZB
09/08Quelle valeur pour les majors du pétrole ?
ZB
08/08TOTALENERGIES : Acquisition ou cession des actions de l'émetteur / Transactions sur action..
PU
08/08TOTALENERGIES : Déclaration des Transactions sur Actions Propres
BU
08/08NG Energy International gagne du terrain en commençant à expédier le gaz de l'usine Mar..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TOTALENERGIES SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 255 Mrd - 246 Mrd
Résultat net 2022 28 520 M - 27 553 M
Dette nette 2022 16 283 M - 15 731 M
PER 2022 4,67x
Rendement 2022 5,61%
Capitalisation 134 Mrd 134 Mrd 129 Mrd
VE / CA 2022 0,59x
VE / CA 2023 0,64x
Nbr Employés 101 309
Flottant 92,8%
Graphique TOTALENERGIES SE
Durée : Période :
TotalEnergies SE : Graphique analyse technique TotalEnergies SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TOTALENERGIES SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 24
Dernier Cours de Clôture 52,31 $
Objectif de cours Moyen 63,58 $
Ecart / Objectif Moyen 21,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Patrick Pouyanné Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Pierre Gerard Claude Sbraire Vice President-Crude Acquisitions
Marie-Noëlle Séméria Chief Technology Officer
Marie-Christine Coisne-Roquette Lead Independent Director
Patricia Barbizet-Dussart Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
TOTALENERGIES SE13.94%133 028
SAUDI ARABIAN OIL COMPANY22.44%2 327 819
SHELL PLC34.70%193 357
PETROCHINA COMPANY LIMITED-0.58%131 565
EQUINOR ASA54.05%119 597
PETROBRAS30.86%98 348