Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Twitter    TWTR

TWITTER

(TWTR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Brexit: appel décisif entre von der Leyen et Johnson pour débloquer la

05/12/2020 | 11:27
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

négociation

LONDRES (awp/afp) - La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le Premier ministre britannique Boris Johnson doivent s'entretenir samedi pour tenter de débloquer les négociations post-Brexit, à moins d'un mois de l'échéance pour trouver un accord sur leurs futures relations commerciales.

Depuis la date officielle du Brexit, le 31 janvier, Londres continue d'appliquer les règles européennes, ce n'est qu'à la fin de la période de transition qui s'achève le 31 décembre qu'interviendront les véritables bouleversements, sortie du marché commun et de l'union douanière.

A l'issue d'une nouvelle intense semaine de discussions à Londres pour tenter de nouer un accord de libre-échange, les négociateurs européen Michel Barnier et britannique David Frost ont conclu vendredi soir que "les conditions d'un accord ne son pas réunies, en raison de divergences importantes".

"Nous sommes convenus de suspendre les discussions", ont-ils ajouté sur Twitter. "La présidente von der Leyen et le Premier ministre Johnson discuteront de l'état des lieux demain après-midi."

"Nous gardons notre calme, comme toujours. S'il y a toujours une voie, nous verrons", a déclaré samedi matin à des journalistes Michel Barnier avant de prendre son train pour Bruxelles, où il doit s'entretenir avec la présidente de la Commission avant l'appel avec Boris Johnson, selon une source européenne. "Et après, nous verrons", a ajouté cette source.

Les trois mêmes pierres d'achoppement demeurent: les garanties réclamées à Londres en matière de concurrence, la manière de régler les différends dans le futur accord et l'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques.

Une source européenne a évoqué de "sérieuses difficultés", refusant de se prononcer sur les chances de déblocage de la situation avec l'entretien attendu entre les deux dirigeants européen et britannique.

Possible véto français

Les Européens ont pour objectif de conclure un accord de libre-échange avant la fin du week-end, condition pour qu'il puisse être ratifié à temps par le Parlement européen afin d'entrer en vigueur le 31 décembre.

Si les anciens partenaires échouent à s'accorder, leurs échanges se feront dès le 1er janvier selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane ou de quotas, faisant courir le risque d'un nouveau choc économique s'ajoutant à celui de la pandémie de coronavirus.

Malgré son faible poids d'un point de vue économique, la pêche fait figure de totem pour les deux camps. Les Britanniques invoquent le respect de leur souveraineté en tant qu'Etat côtier. La France a averti vendredi qu'elle n'hésiterait pas à mettre son véto si l'accord qui serait trouvé ne lui convenait pas.

"S'il y avait un accord qui n'était pas bon (...) nous nous y opposerions", a dit le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur la radio française Europe 1. Avec un veto ? "Oui. Chaque pays a le droit de veto", a-t-il averti, répétant que le risque d'un non-accord "existe" et qu'il "faut s'y préparer".

Le Premier ministre français Jean Castex a rappelé jeudi que la pêche française ne pouvait pas être "sacrifiée comme variable d'ajustement" dans les négociations.

Après ce week-end sous haute tension, un texte hautement controversé fait son retour lundi devant les députés britanniques: le projet de loi sur le marché intérieur britannique.

Malgré la fureur que ce texte avait créé chez les Européens, le gouvernement britannique va réintroduire ses dispositions controversées - expurgées par la chambre haute du Parlement, celle des Lords - lui réservant la possibilité de passer outre certaines dispositions du traité de divorce avec l'UE conclu il y a tout juste un an.

Le gouvernement Johnson martèle qu'il s'agit d'un "filet de sécurité", qui de toute façon n'aurait plus lieu d'être en cas d'accord.

Côté européen, on y voit une difficilté supplémentaire ajoutée par les Britanniques, qui sape la confiance dans le respect de tout accord conclu avec Londres.

bur-spe/fb/jhd


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) -0.03%0.88881 Cours en différé.-0.48%
TWITTER -1.33%45.18 Cours en différé.-16.57%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER
17/01NEIGE EN ALSACE : plus aucun foyer privé d'électricité (Enedis)
AW
17/01Naufrage d'un navire ukrainien en mer Noire, deux morts
AW
17/01S'il se réforme, le réseau social conservateur "Parler" pourra revenir sur
AW
16/01NEIGE EN ALSACE : "un peu moins" de 2.000 foyers toujours privés d'électricité
AW
15/01PARTAGE DES DONNÉES : WhatsApp fait marche arrière face au tollé
AW
14/01Le groupe Aldi se lance dans l'esport avec trois partenariats majeurs
AW
14/01L'inflation revient au centre du jeu
14/01EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Peugeot, Carrefour, Marie Brizard, Intel, Baidu..
14/01Bannir Trump de Twitter crée un précédent "dangereux" selon le patron du rése..
AW
13/01Ubisoft s'associe à Lucasfilm pour un nouveau jeu Star Wars en monde ouvert
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 3 623 M - 2 996 M
Résultat net 2020 -1 085 M - -897 M
Tréso. nette 2020 4 804 M - 3 971 M
PER 2020 -33,0x
Rendement 2020 -
Capitalisation 35 844 M 35 844 M 29 634 M
VE / CA 2020 8,57x
VE / CA 2021 7,22x
Nbr Employés 4 900
Flottant 97,7%
Graphique TWITTER
Durée : Période :
Twitter : Graphique analyse technique Twitter | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TWITTER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 38
Objectif de cours Moyen 48,18 $
Dernier Cours de Cloture 45,18 $
Ecart / Objectif Haut 48,3%
Ecart / Objectif Moyen 6,64%
Ecart / Objectif Bas -57,9%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Patrick Pichette Chairman
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Parag Agrawal Chief Technology Officer
Dantley Davis Head-Research & Design
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER-16.57%35 844
FACEBOOK INC-7.98%715 947
MATCH GROUP, INC.-0.22%40 124
LINE CORPORATION0.00%12 518
SINA CORPORATION-1.51%2 493
NEW WORK SE-10.36%1 726