Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

TWITTER, INC.

(TWTR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Iran: nouvel accident, "terroriste", au centre nucléaire de Natanz

11/04/2021 | 21:30
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

ajoute commentaires de Netanyahu

TÉHÉRAN (awp/afp) - Le complexe nucléaire de Natanz, dans le centre de l'Iran, a subi dimanche un nouvel "accident", qualifié d'acte de "terrorisme" par Téhéran, qui promet de poursuivre sur la voie d'un "développement éclatant" de l'énergie atomique.

L'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) a d'abord annoncé dans la matinée une "panne de courant" --vite qualifiée de suspecte par un député conservateur-- dans son usine d'enrichissement d'uranium du complexe Chahid Ahmadi-Rochan de Natanz, l'un des centres névralgiques du programme nucléaire de la République islamique.

C'est dans cette même usine qu'avaient été mises en service la veille de nouvelles cascades de centrifugeuses interdites par l'accord sur le nucléaire iranien de 2015.

Un communiqué du chef de l'OIEA Ali-Akbar Saléhi, diffusé par la télévision d'Etat, annonce en début de soirée que l'"accident" est en fait un acte de "terrorisme antinucléaire" mais sans fournir le moindre détail sur la nature exacte de cette attaque ni sur ses conséquences.

Les médias iraniens n'ont diffusé aucune photo ni vidéo du centre de Natanz après ce sabotage pour lequel le communiqué de M. Saléhi, qui qualifie l'attaque de "futile", n'incrimine aucun groupe ni Etat directement.

Faisant référence aux discussions en cours à Vienne pour tenter de faire revenir les Etats-Unis dans l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien et de lever les sanctions imposées par Washington contre Téhéran depuis que les Etats-Unis sont sortis de ce pacte en 2018, M. Saléhi estime que l'action contre Natanz "reflète (...) l'échec des opposants (à ces) négociations".

Selon lui, elle relève aussi de "la défaite des opposants (à un) développement éclatant de l'industrie nucléaire" en Iran qui, promet-il, continuera de "poursuivre sérieusement (son) expansion" dans ce domaine.

Plus tôt, le porte-parole de l'OIEA avait déclaré à la télévision d'Etat qu'un "accident" d'origine inconnue "dans une partie du circuit électrique de l'usine d'enrichissement à Chahid-Ahmadi-Rochan" avait provoqué "une panne de courant".

"Heureusement, nous n'avons eu ni mort, ni blessé, ni pollution. Il n'y a pas de problèmes particuliers", avait-il ajouté.

Rapidement, le député Malek Chariati, porte-parole de la Commission parlementaire de l'énergie, avait évoqué sur Twitter un incident "très suspect de sabotage ou d'infiltration".

"Cyber-opération israélienne"

"On estime que le défaut dans le circuit électrique de Natanz (est) le résultat d'une cyber-opération israélienne", a tweeté Amichai Stein, un journaliste de la radiotélévision publique israélienne.

Début juillet 2020, une usine d'assemblage de centrifugeuses perfectionnées à Natanz avait été gravement endommagée par une mystérieuse explosion. Les autorités ont conclu à un "sabotage" d'origine "terroriste" mais n'ont pas encore fait connaître les résultats de leur enquête.

L'agence officielle Irna avait alors mis en garde Israël et les Etats-Unis contre toute action hostile.

Le président Hassan Rohani a inauguré à distance samedi la nouvelle usine d'assemblage de centrifugeuses de Natanz, en même temps qu'il donnait l'ordre de mettre en service ou de tester trois nouvelles cascades de centrifugeuses.

Ces nouvelles centrifugeuses offrent à l'Iran la possibilité d'enrichir plus vite et en plus grande quantité de l'uranium, dans des volumes et à un degré de raffinement interdits par l'accord conclu en 2015 à Vienne entre la République islamique et la communauté internationale.

Les Etats-Unis ont dénoncé cet accord unilatéralement en 2018, sous la présidence de Donald Trump, rétablissant dans la foulée les sanctions américaines qui avaient été levées en vertu de ce pacte.

Discussions à Vienne

En riposte, l'Iran s'est affranchi depuis 2019 de la plupart des engagements clés pris à Vienne pour restreindre ses activités nucléaires.

Téhéran a toujours nié vouloir se doter de la bombe atomique et M. Rohani a répété samedi que toutes les activités nucléaires de son pays étaient purement "pacifiques".

Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui voit dans la République islamique une menace existentielle contre son pays, accuse Téhéran de chercher à se doter en secret de l'arme atomique.

"Un accord avec l'Iran qui ouvrirait la voie aux armes nucléaires (...) ne serait d'aucune façon contraignant pour nous", a affirmé mercredi M. Netanyahu à propos des discussions de Vienne.

Lors d'un événement organisé dimanche soir pour célébrer le 73ème anniversaire de la création de l'Etat hébreu avec notamment le Mossad (services de renseignement) et l'armée, il a affirmé, sans élaborer: "La lutte contre l'Iran et ses supplétifs et les efforts d'armement iraniens sont une mission énorme. La situation d'aujourd'hui ne sera pas nécessairement la situation de demain".

Le Premier ministre israélien est un ennemi de la première heure de l'accord de Vienne, dont il a toujours affirmé qu'il n'offrait pas de garanties de sécurité suffisantes pour Israël, où le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin est arrivé dimanche pour discuter du dossier nucléaire iranien.

Un éminent physicien nucléaire iranien et vice-ministre de la Défense, Mohsen Fakhrizadeh, a été assassiné mi-novembre près de Téhéran. L'Iran a attribué cette attaque à Israël.

mj-ap/elm/hj


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER, INC.
10/05Le dogecoin, la cryptommonnaie parodique vantée par Elon Musk, flambe
AW
09/05VIRUS  : l'UE sceptique sur la levée des brevets, nouveau record de morts en Ind..
AW
09/05FUSÉE CHINOISE : retour incontrôlé sur Terre prévu ce week-end
AW
08/05Perturbations sur le réseau ferroviaire britannique à cause de contrôles sur
AW
08/05VACCINS : nouveau contrat de l'UE avec BioNTech-Pfizer pour 1,8 milliard de dose..
AW
08/05VACCINS : l'UE a conclu un nouveau contrat avec BioNTech/Pfizer pour 1,8
AW
08/05VIRUS : record de plus de 4.000 morts par jour en Inde, le pape pour une levée
AW
08/05VIRUS : l'Inde, avec plus de 4.000 morts par jour, toujours confrontée à la plus
AW
08/05VIRUS : l'Inde toujours confrontée à la plus forte flambée dans le monde
AW
07/05USA : une rédaction en grève après la tribune anti-télétravail de leur patronne
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER, INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 4 788 M - 3 940 M
Résultat net 2021 152 M - 125 M
Tréso. nette 2021 4 989 M - 4 105 M
PER 2021 291x
Rendement 2021 -
Capitalisation 41 248 M 41 248 M 33 939 M
VE / CA 2021 7,57x
VE / CA 2022 6,04x
Nbr Employés 5 500
Flottant 97,4%
Graphique TWITTER, INC.
Durée : Période :
Twitter, Inc. : Graphique analyse technique Twitter, Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TWITTER, INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 41
Objectif de cours Moyen 64,51 $
Dernier Cours de Cloture 51,81 $
Ecart / Objectif Haut 83,4%
Ecart / Objectif Moyen 24,5%
Ecart / Objectif Bas -42,1%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Patrick Pichette Chairman
Parag Agrawal Chief Technology Officer
Dantley Davis Head-Research & Design
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER, INC.-4.32%41 248
FACEBOOK INC12.01%867 567
KUAISHOU TECHNOLOGY0.00%128 435
MATCH GROUP, INC.-6.20%38 310
BUMBLE INC.0.00%6 126
NEW WORK SE-8.57%1 750