Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Suisse
  4. Swiss Exchange
  5. UBS Group AG
  6. Actualités
  7. Synthèse
    UBSG   CH0244767585

UBS GROUP AG

(UBSG)
  Rapport
Temps Différé Swiss Exchange  -  17:30 02/12/2022
17.30 CHF   -0.52%
02/12UBS atteint une part de 6% dans la société norvégienne PGS
MT
01/12UBS : pas d'acquisition mais un développement confirmé aux Etats-Unis
ZB
01/12Guerre contre Apple, départ chez Salesforce, ambitions d'Eni : Planète Bourse du jeudi 1er décembre
ZB
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

UBS: le Tribunal fédéral autorise la livraison des données à la France

26/07/2019 | 15:28

Lausanne (awp/ats) - L'Administration fédérale des contributions (AFC) peut transmettre aux autorités fiscales françaises les données personnelles des détenteurs de 40'000 comptes détenus auprès d'UBS. Le Tribunal fédéral a accepté vendredi par trois voix contre deux un recours de l'AFC.

Contrairement à l'avis du juge rapporteur, la 2e Cour de droit public a estimé que la demande d'entraide administrative n'était pas une "Fishing Expedition" de Paris visant à recueillir au hasard des informations fiscales. Ou à incriminer UBS dans le cadre de la procédure pénale qui est toujours en cours.

La majorité des juges ont estimé que la Direction générale des affaires financières (DGFA) a livré des données suffisantes pour établir qu'une bonne partie des titulaires des comptes pouvaient être raisonnablement soupçonnés de fraude fiscale.

Vent nouveau

Les magistrats ont rappelé que, depuis la révision de la Convention de double imposition liant les deux pays, les demandes d'entraide administrative reposant sur les seuls numéros de compte doivent être admises si elles comportent assez de détails par ailleurs. L'un des juges a souligné qu'un vent nouveau souffle sur la coopération fiscale et que les interprétations restrictives pratiquées longtemps par la Suisse appartiennent au passé.

Le Tribunal fédéral a cependant estimé que les assurances données par Paris d'utiliser les données des titulaires de comptes uniquement à des fins fiscales n'étaient pas sans ambiguïtés. La décision de l'AFC précisera donc que la France devra se conformer au principe de spécialité consacré par la Convention de double imposition.

UBS craint en effet que ces informations ne soient utilisées dans le cadre du procès qui l'oppose à la justice française. En première instance, la banque a été condamnée en février dernier à une amende de 3,7 milliards d'euros et 800 millions de frais de justice.

Qualité pour agir

La question de la qualité d'une banque pour agir en justice afin de s'opposer à la livraison de données de clients a été aussi évoquée. La cour a conclu que le Tribunal administratif fédéral (TAF) aurait dû refuser d'entrer en matière sur le recours d'UBS. En 2018, les juges de Saint-Gall avaient considéré que la DGFA n'avait pas suffisamment établi que les contribuables visés étaient en délicatesse avec le fisc.

Comme le TAF, les deux juges minoritaires estimaient que l'entraide administrative ne devait pas être accordée dans un tel cas car les indices de fraude fiscale n'étaient pas substantiels. En, outre, ils soulignaient que la DGFA a transmis de nombreux éléments au Parquet de Paris en vue du procès contre UBS. On ne peut donc pas exclure qu'en dépit de toutes les assurances, il en aille de même des informations réclamées à UBS.

Après la proclamation du dispositif, la prudence est de mise chez UBS. "Nous prenons acte de la décision et étudierons le verdict avec soin", réagit la grande banque.

"Il est important de noter que l'AFC devra s'assurer qu'aucune donnée ne pourra être utilisée dans la procédure en cours contre UBS en France. C'est l'exigence que le Tribunal fédéral a aussi clairement exprimé", souligne UBS.

Le Département fédéral des finances prend acte de l'arrêt (DFF). Celui-ci fera l'objet d'une analyse approfondie une fois que la motivation écrite sera disponible, communique-t-il. Selon le communiqué, le président de la Confédération et chef du DFF Ueli Maurer souligne que la place financière suisse suit les normes internationales.

L'arrêt concerne l'entraide administrative dans ce cas concret, qui remonte à plusieurs années, explique Ueli Maurer. A l'avenir également, toute demande d'assistance administrative sera examinée en détail pour déterminer si les conditions de transmission des données sont pleinement satisfaites.

Banquiers sceptiques

Quant à l'Association suisse des banquiers (ASB), elle prend acte "avec beaucoup de scepticisme de la décision rendue ce jour". Il n'y a potentiellement plus de certitude que l'assistance administrative en matière fiscale reste purement une assistance administrative., écrivent les banquiers. Les critères définissant les recherches de preuves ciblées pourraient être assouplis, ce qui accroît le risque de "fishing expeditions".

En outre, l'utilisation des données à des fins autres que fiscales pourrait être autorisée, ce qui porterait un coup fatal au principe de spécialité, estime l'association. Or le respect de ce principe est essentiel et constitue une norme internationalement reconnue. L'ASB note que le Tribunal fédéral exige de la France qu'elle respecte le principe de spécialité: "Nous supposons que les autorités fédérales font du respect de ce principe par la France une priorité absolue".

Les numéros des comptes en question figurent sur des listes fournies par l'Allemagne en 2015. Les autorités françaises demandent que soient livrés les noms et adresses des titulaires et ayant-droits, ainsi que les montants en dépôt entre 2010 et 2015. La DGFA estime à 11 milliards de francs suisses le total des fonds déposés sur ces comptes. (arrêt 2C_653/2018 du 26 juillet 2018)

A la Bourse, l'action UBS a fini en recul de 0,87% à 11,35 francs suisses, dans un SMI en hausse de 0,92%.


© AWP 2019
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
SMI -0.36%11198.13 Cours en différé.-13.03%
UBS GROUP AG -0.52%17.3 Cours en différé.5.36%
Toute l'actualité sur UBS GROUP AG
02/12UBS atteint une part de 6% dans la société norvégienne PGS
MT
01/12UBS : pas d'acquisition mais un développement confirmé aux Etats-Unis
ZB
01/12Guerre contre Apple, départ chez Salesforce, ambiti..
ZB
01/12Le président d'UBS suspend ses projets d'acquisitions potentielles aux États-Unis pour ..
MT
30/11Ubs chercherait à faire des acquisitions
CI
30/11USB ne cherche pas à profiter des difficultés de Credit Suisse, affirme son président
RE
30/11Le créancier suisse UBS prévoit de proposer de nouvelles offres de retraite en Chine
MT
30/11JPMorgan, UBS et d'autres se disputent une plus grande part du marché des pensions en C..
ZR
30/11Principales informations avant-Bourse
AW
25/11UBS AG : RBC optimiste sur le dossier
ZD
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur UBS GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 34 044 M 36 239 M 34 561 M
Résultat net 2022 7 149 M 7 610 M 7 258 M
Tréso. nette 2022 41 895 M 44 596 M 42 531 M
PER 2022 8,19x
Rendement 2022 3,14%
Capitalisation 55 055 M 58 604 M 55 890 M
VE / CA 2022 0,39x
VE / CA 2023 0,39x
Nbr Employés 72 009
Flottant 89,4%
Graphique UBS GROUP AG
Durée : Période :
UBS Group AG : Graphique analyse technique UBS Group AG | Zonebourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique UBS GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Dernier Cours de Clôture 17,30 CHF
Objectif de cours Moyen 20,12 CHF
Ecart / Objectif Moyen 16,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Ralph A. J. G. Hamers Group Chief Executive Officer
Sarah M. Youngwood Chief Financial Officer
Thomas Colm Kelleher Chairman
Mike Dargan Chief Digital & Information Officer
Markus Ronner Group Chief Compliance & Governance Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
UBS GROUP AG5.36%58 604
BLACKROCK, INC.-22.13%107 086
BROOKFIELD ASSET MANAGEMENT INC.-20.47%71 001
BANK OF NEW YORK MELLON CORPORATION (THE)-22.14%36 550
AMERIPRISE FINANCIAL, INC.9.70%35 137
STATE STREET CORPORATION-15.35%28 519