1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. Unilever PLC
  6. Actualités
  7. Synthèse
    ULVR   GB00B10RZP78

UNILEVER PLC

(ULVR)
  Rapport
Temps réel estimé Cboe Europe  -  27/05 14:16:05
3487.25 GBX   -0.02%
05:18Fitch maintient les notes d'Unilever en raison de la reprise des bénéfices attendue pour l'exercice 23
MT
26/05Nestlé aurait étudié la possibilité d'acheter l'unité de santé grand public de GSK
MT
24/05Les chocs énergétiques et financiers mondiaux mettent à l'épreuve les engagements climatiques
ZR
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Où va Unilever, après son OPA ratée?

22/01/2022 | 08:01

LONDRES (awp/afp) - Après sa tentative ratée de rachat d'une unité du groupe pharmaceutique GSK pour une somme pharamineuse, Unilever voit son action fragilisée et son patron Alan Jope pressé de redéfinir la stratégie du géant de produits de grande consommation.

Alan Jope "ne semble pas avoir d'idée claire quant à l'endroit où il veut emmener l'entreprise", résume Michael Hewson, de CMC Markets.

Le dirigeant de la société d'investissement Fundsmith, Terry Smith, a été le plus virulent dans une lettre publiée sur son site: le projet avorté d'acquisition est une expérience "quasi mortelle" pour l'entreprise et pour l'argent injecté par son fonds, selon lui.

Vindicatif, cet influent actionnaire d'Unilever qualifie la performance du groupe de "misérable".

Unilever avait enregistré un chiffre d'affaires en progression de 4% au troisième trimestre 2021 -ses derniers résultats publiés-, à 13,5 milliards d'euros, mais dopés surtout par des hausses de prix pour compenser une inflation en forte accélération.

L'action du groupe avait dévissé de 10% en début de semaine après la révélation de l'offre à 50 milliards de livres sur GSK Consumer Healthcare, unité de parapharmacie du laboratoire britannique, qui l'a rejetée et jugée insuffisante.

Nombre d'analystes s'étaient inquiétés qu'Unilever se lance dans une surenchère, estimant que le groupe n'avait pas les reins financiers assez solides. Unilever a finalement annoncé qu'il ne relèverait pas sa proposition.

L'action a rebondi et cotait 3.675,00 pence, en hausse de 0,53%, à la clôture vendredi. Elle reste cependant en baisse d'environ 18% sur un an.

Alex Smith, analyste à Third Brige, estime que d'autres cibles d'acquisitions sont possibles, chez le britannique Reckitt par exemple.

Terry Smith relève toutefois que les acquisitions passées d'Unilever ne se sont pas particulièrement bien passées, ce qui n'est pas de bon augure pour de futures opérations.

Il rappelle l'acquisition de Dollar Shave Club par le groupe en 2016 pour 1 milliard de dollars: "On n'en a pas entendu beaucoup parler depuis et ce n'est pas parce qu'ils vont tellement bien que c'en est gênant".

Unilever a rappelé cette semaine qu'il veut se focaliser sur la beauté, la santé et les soins bucaux, mais le patron de Fundsmith craint que le groupe se déleste de marques "familières" - il vient de vendre ses thés - pour entrer sur un terrain où il a moins d'expérience.

Qu'est-ce que la beauté?

"Que veut dire Unilever par +beauté+?", interroge encore M. Smith. "On a vu des +supermodels+ dire que leur +routine beauté+ était de se laver le visage au savon et à l'eau, alors les savons Dove peuvent être considérés comme une marque de beauté. Mais ce n'est pas ce que diraient L'Oréal, Chanel ou Estée Lauder."

Il rappelle que le rival d'Unilever, l'américain P&G, a "commencé à assembler une série de marques de +beauté+ par acquisition avant de tout revendre à Coty".

"Unilever a de bonnes marques, mais semble davantage s'inquiéter de la façon dont le groupe est perçu. Malheureusement, ce n'est pas comme ça qu'on paie les factures et le groupe doit améliorer ses marges là où la performance est mauvaise ou se séparer de ces unités", insiste Michael Hewson de CMC Markets.

Ces deux dernières années, Unilever a annoncé qu'elle n'utiliserait plus le terme "normal" pour ses produits et qu'elle arrêtait de retoucher les photos de ses mannequins. Il a aussi décidé de débaptiser ses produits de beauté comportant les mots "fair", "light" (clair) et "white" (blanc).

Il a encore promis d'exiger d'ici 2030 de ses fournisseurs qu'ils offrent une rémunération décente à leurs salariés et veut atteindre la neutralité carbone dans sa chaîne d'approvisionnement d'ici 2039, entre autres.

Attaqué sur un flanc, Unilever l'est pourtant aussi sur l'autre: l'organisation d'actionnaires activistes pro-environnement et progrès sociaux ShareAction estime ainsi que le groupe n'en fait pas assez pour limiter l'impact sur la santé de ses aliments et boissons très industriels et que cela représente "un vrai danger financier" pour lui.

ved/ode/LyS


© AWP 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CMC MARKETS PLC 0.56%304.69 Cours en différé.14.99%
GLAXOSMITHKLINE PLC -0.66%1741.6 Cours en différé.9.16%
GSK PLC -1.22%44.42 Cours en différé.0.73%
L'ORÉAL 2.97%321.25 Cours en temps réel.-25.18%
RECKITT BENCKISER GROUP PLC 0.13%6188 Cours en différé.-2.59%
UNILEVER PLC 0.00%3490 Cours en différé.-11.60%
Toute l'actualité sur UNILEVER PLC
05:18Fitch maintient les notes d'Unilever en raison de la reprise des bénéfices attendue pou..
MT
26/05Nestlé aurait étudié la possibilité d'acheter l'unité de santé grand public de GSK
MT
24/05Les chocs énergétiques et financiers mondiaux mettent à l'épreuve les engagements clima..
ZR
23/05Les indices indiens terminent en légère baisse ; JSW Steel chute de 13%.
MT
20/05L'inflation handicape les entreprises indiennes alors que des millions de ruraux réduis..
ZR
19/05Les Bourses européennes terminent en baisse
RE
19/05Les ADR européens sont en hausse jeudi
MT
19/05La baisse des actions se poursuit, l'inflation alimente l'aversion au risque
RE
19/05Point marchés-La baisse des actions se poursuit, l'inflation alimente l'aversion au ris..
RE
19/05Le FTSE 100 chute de 2 % en raison des craintes de ralentissement mondial
ZR
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur UNILEVER PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 57 621 M 61 811 M -
Résultat net 2022 5 639 M 6 049 M -
Dette nette 2022 23 916 M 25 656 M -
PER 2022 19,5x
Rendement 2022 4,15%
Capitalisation 104 Mrd 112 Mrd -
VE / CA 2022 2,23x
VE / CA 2023 2,14x
Nbr Employés 148 012
Flottant 95,5%
Graphique UNILEVER PLC
Durée : Période :
Unilever PLC : Graphique analyse technique Unilever PLC | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique UNILEVER PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 20
Dernier Cours de Clôture 40,93 €
Objectif de cours Moyen 47,14 €
Ecart / Objectif Moyen 15,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Alan Jope Chief Executive Officer & Executive Director
Graeme David Pitkethly Chief Financial Officer & Executive Director
Nils Smedegaard Andersen Chairman
Richard Slater Chief Research & Development Officer
Nitin Paranjpe Chief Operating, Transformation & People Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
UNILEVER PLC-11.60%111 908
PROCTER & GAMBLE COMPANY-10.45%351 449
THE ESTÉE LAUDER COMPANIES INC.-35.06%85 906
HINDUSTAN UNILEVER LIMITED-3.32%69 029
COLGATE-PALMOLIVE COMPANY-8.41%65 494
RECKITT BENCKISER GROUP PLC-2.59%55 604