Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.

(UAL)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

La justice américaine suspend l'obligation de vaccin voulue par Biden dans des

07/11/2021 | 05:37
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

entreprises

WASHINGTON (awp/afp) - Une cour d'appel fédérale américaine a suspendu samedi l'obligation vaccinale pour les employés des entreprises de plus de 100 salariés, infligeant un revers au président des Etats-Unis Joe Biden qui peine à convaincre l'ensemble du pays de s'immuniser contre le Covid-19.

La mesure vise à obliger des dizaines de millions de salariés à être vaccinés contre le Covid-19 d'ici le 4 janvier, sous peine de devoir se soumettre à des tests très réguliers.

Annoncée mi-septembre, elle a été adoptée cette semaine par l'exécutif, et a été immédiatement contestée en urgence devant la justice notamment par l'Etat du Texas, contrôlé par les républicains opposés à toute obligation vaccinale pour lutter contre la pandémie.

Dans sa décision, la cour d'appel fédérale compétente pour ce grand Etat du Sud américain estime que les plaignants ont "donné des arguments laissant croire qu'il y a de sérieux problèmes constitutionnels et procéduraux" avec le texte gouvernemental. Ce dernier est donc "suspendu" dans l'attente d'un examen par la juridiction sur le fond.

"Nous allons pouvoir contester en justice l'abus de pouvoir inconstitutionnel de Biden", a réagi sur Twitter le gouverneur conservateur du Texas Greg Abbott, qui a déjà interdit les obligations vaccinales sur son sol. Il a ajouté que les audiences auraient lieu "bientôt".

Même s'il ne s'agit à ce stade que d'une suspension, c'est un revers de taille pour le président démocrate, qui venait tout juste d'encaisser sa première victoire législative d'envergure avec l'adoption vendredi au Congrès de son plan d'investissements dans les infrastructures.

"Meilleur moyen"

"La vaccination est le meilleur moyen de sortir de cette pandémie", avait commenté Joe Biden dans un communiqué publié jeudi, assurant qu'il aurait "préféré éviter cette obligation" censée toucher plus des deux-tiers de la main d'oeuvre du pays. "Trop de personnes restent non vaccinées pour que nous puissions en sortir définitivement", avait-il estimé.

Le texte suspendu laisse à l'employeur le soin de prendre les mesures qu'il juge adéquates, y compris disciplinaires, contre les réfractaires au vaccin et aux tests réguliers. Les entreprises qui ne feraient pas appliquer l'obligation s'exposent elles, d'après ce texte, à une amende allant de 13.000 à 136.000 dollars.

La Maison Blanche avait prévenu que la nouvelle règle s'imposait à tous les Etats, y compris ceux qui ont adopté des lois interdisant aux employeurs d'exiger la vaccination, des masques ou des tests.

Mais au pays des libertés individuelles, cette version américaine du pass sanitaire provoque un tollé dans l'opposition républicaine, qui dénonce une "dictature".

Plusieurs grands groupes américains, dont le géant de la viande Tyson Foods ou la compagnie aérienne United Airlines, ont déjà préparé le terrain en imposant dès fin septembre ces obligations à leurs employés.

Joe Biden a relevé que ces précédents n'ont pas conduit à des "licenciements de masse" ni à des "pénuries de travailleurs" en raison d'une opposition au vaccin.

"Les employeurs qui ont mis en oeuvre des programmes de vaccination sur leur lieu de travail connaissent, pour la plupart, un succès incroyable de plus de 95% des travailleurs en règle avec l'obligation vaccinale", a souligné jeudi le vice-ministre du Travail Jim Frederick.

Il avait prédit que cela deviendrait "la norme dans la grande majorité des lieux de travail qui appliquent une obligation vaccinale".

Alimentée depuis l'été par le variant Delta, la pandémie a déjà fait plus de 750.000 morts aux Etats-Unis.

Le président Biden a fait de la lutte contre le Covid-19 un des marqueurs de sa présidence. Mais la campagne de vaccination américaine menée tambour battant s'est essoufflée, relançant les taux de contamination et freinant en partie la reprise économique.

bur-fff/dax


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
TWITTER, INC. -6.60%34.82 Cours en différé.-19.44%
UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC. -2.87%41.65 Cours en différé.-4.87%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.
21/01DES CANETTES D'ALUMINIUM AU KÉROSÈNE : l'inflation domine les bénéfices des entreprises am..
ZR
20/01Wall Street termine en baisse, crispée par la Fed
AW
20/01American et United voient les voyageurs reprendre le chemin des airs en mars, mais les ..
ZR
20/01Les compagnies aériennes américaines entrevoient l'éclaircie, mais après Omicron
AW
20/01Wall Street ouvre en hausse, toujours en quête d'un rebond
AW
20/01La Bourse en hausse, les demandes d'allocations chômage atteignent 286 000.
MT
20/01AMERICAN AIRLINES  : résultats moins dégradés que prévu au quatrième trimestre
AO
20/01UNITED AIRLINES  : le variant Omicron va peser au premier trimestre
AO
20/01BOURSE DE WALL STREET : Wall Street se dirige vers un rebond, l'Europe hésite
RE
20/01Point marchés-Wall Street se dirige vers un rebond, l'Europe hésite
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 24 461 M - 21 565 M
Résultat net 2021 -2 042 M - -1 800 M
Dette nette 2021 22 099 M - 19 483 M
PER 2021 -6,85x
Rendement 2021 -
Capitalisation 13 487 M 13 487 M 11 890 M
VE / CA 2021 1,45x
VE / CA 2022 0,93x
Nbr Employés 84 100
Flottant -
Graphique UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.
Durée : Période :
United Airlines Holdings, Inc. : Graphique analyse technique United Airlines Holdings, Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique UNITED AIRLINES HOLDINGS, INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 41,65 $
Objectif de cours Moyen 57,25 $
Ecart / Objectif Moyen 37,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
J. Scott Kirby Chief Executive Officer & Director
Brett J. Hart President
Gerald Laderman Chief Financial Officer & Executive Vice President
Edward M. Philip Non-Executive Chairman
Linda P. Jojo Chief Digital Officer & Executive VP-Technology