Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Vallourec
  6. Actualités
  7. Synthèse
    VK   FR0013506730

VALLOUREC

(VK)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

HyStorIES : prochain chapitre du stockage de l'hydrogène

16/02/2021 | 14:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Women in [email protected] : Entretien avec Hélène Dalmont, Responsable des matières premières et du contrôle qualité - QHSE Europe / Afrique

11/02/2021 - Carrières

[Women in [email protected]]

Lorsqu'elle a rejoint Vallourec en 2008, Hélène Dalmont, jeune ingénieure, fraîchement diplômée de l'École des Mines de Nancy, n'avait aucune idée des défis auxquels elle serait confrontée.

Une chose est sûre, elle avait hâte d'approfondir ses connaissances et de profiter pleinement de l'environnement technique de haut niveau qu'elle avait la chance de côtoyer au VRCF (Vallourec Research Center France).

Hélène, pouvez-vous nous en dire plus sur vos débuts chez Vallourec ?

Au VRCF, j'étais en charge du développement des nuances d'acier visant à améliorer nos performances en matière de qualité. Pour élargir son champ de compétences, il est primordial de compléter ses connaissances théoriques avec une expérience de terrain. Ce travail m'en a donné la possibilité. En outre, six mois après mon arrivée, on me demandait de diriger une équipe de techniciens de R&D, qui s'est progressivement élargie avec des ingénieurs et des docteurs en métallurgie. Je plongeais ainsi directement dans le management.

« Ces années ont été très formatrices. À 23 ans, il faut faire preuve d'un peu d'humilité et apprendre rapidement de ses erreurs pour gagner en crédibilité et réussir sa mission de manager. J'ai eu la chance d'avoir ces opportunités ainsi que des collègues toujours présents pour soutenir les jeunes ingénieur-e-s, j'en suis bien consciente», commente Hélène.

Quelle est votre mission chez Vallourec aujourd'hui ?

Depuis 2014, ma mission est de développer une vision d'ensemble de nos performances qualité avec nos fournisseurs d'acier (principalement HKM*, notre partenaire de longue date). Nous souhaitions modifier notre approche pour améliorer nos performances, notamment en matière de coûts de non-qualité. Ce nouveau poste a été créé dans ce contexte.

La première étape a consisté à dresser un diagnostic complet pour s'assurer que l'organisation choisie conviendrait à toutes les parties prenantes.
Défi
Citation

C'est un véritable défi de modifier les modèles existants. Toutes les parties prenantes doivent comprendre le sens de ces changements si l'on veut obtenir leur adhésion. Nous avons identifié des leviers communs à plusieurs tuberies ou produits, recherché des synergies et nous nous sommes focalisés sur les sujets présentant un intérêt significatif, que ce soit pour nos clients ou en matière de coûts. Une équipe multidisciplinaire, regroupant les compétences de tous les acteurs, a ainsi pu concevoir un plan d'actions concret.

Hélène Dalmont Responsable des matières premières et du contrôle qualité, Vallourec Tubes France
Ce travail d'équipe nous a permis de développer et de mettre en œuvre un plan visant à résoudre nos problèmes de qualité sans oublier les contraintes techniques du fournisseur. Un excellent effort collectif, c'est certain !

En plus de cette mission, j'ai également géré le plan de prévention des risques majeurs en matière de qualité qui est aujourd'hui bien en place.

Changer un modèle établi de longue date provoque inévitablement des réticences. Quelles ont été les principales difficultés ?

La première difficulté était de gagner la confiance de toutes les parties afin de travailler de manière fluide et équitable dans l'intérêt de tous et d'établir une véritable relation de partenariat.

Les compétences techniques peuvent être acquises grâce au travail personnel et au soutien de ses collègues. Mais convaincre et fédérer les personnes autour d'un projet, mélanger des équipes internes aux profils divers avec celles des fournisseurs, qui plus est de différentes cultures, c'est un travail difficile. Vous avez tellement de perceptions et d'attentes différentes !

La décision de créer un nouveau poste central a soulevé certaines questions, à la fois en interne et du côté du fournisseur.

« En France, il est courant pour un jeune ingénieur d'enrichir son expérience avec le temps et de considérer qu'il peut apporter une valeur ajoutée aux différents stades de sa carrière. En Allemagne, les postes techniques sont souvent réservés aux titulaires de doctorat, c'est-à-dire des experts. Il est inhabituel de voir un ingénieur généraliste gérer un plan d'amélioration continue pour les matières premières, comme je l'ai fait. Bien sûr, il y a eu au début des doutes sur ma légitimité et ma capacité à comprendre les problèmes et contraintes techniques», ajoute Hélène.

Nous souhaitions évoluer d'une relation client-fournisseur classique à celle d'un vrai partenariat pour optimiser nos performances tout au long de la chaîne de valeur et contribuer ainsi à pérenniser nos activités.

Comment avez-vous surmonté ces difficultés ?

Une partie du travail consistait à écouter toutes les parties, à expliquer les enjeux, quels produits ou quelles commandes étaient critiques, pour bien faire prendre conscience des différents points à sécuriser. En appui de nos connaissances en métallurgie, il était également important d'appliquer les bonnes approche et méthode, dont le DCMAI issu de la méthodologie 6-Sigma**.

Un séminaire interculturel, visant à faciliter la collaboration entre français et allemands, a également aidé. Tous les acteurs ont pris conscience de l'influence de la culture dans leurs interactions. Cela a permis de lever les malentendus et de renforcer l'esprit d'équipe.

Finalement, tous ont bien compris que l'objectif commun était d'optimiser la production pour mieux servir le client et améliorer notre performance commune.

Qu'appréciez-vous le plus chez Vallourec ?

Je dois énormément à Vallourec. J'ai eu l'opportunité d'améliorer mes compétences techniques et managériales. J'apprécie les valeurs et le grand soutien des managers qui aident les collaborateurs à progresser, même en des temps difficiles.

« Ce que j'aime le plus dans mon travail, c'est de travailler avec des personnes de différentes origines et cultures... Et travailler au plus près des opérations. C'est très exigeant, il faut être réactif, pragmatique et flexible, mais j'ai besoin de ce cadre motivant », conclut Hélène.

Hélène entrera bientôt dans l'univers des produits OCTG, après son congé de maternité. Souhaitons-lui de relever ce nouveau défi avec succès !

*HKM est le principal fournisseur d'acier de la région Europe/Afrique, basé en Allemagne.

**Six-sigma est une méthodologie utilisée pour améliorer l'efficacité des processus industriels. 'DMAIC', pour 'Define, Measure, Analyze, Improve, and Control' ou 'Définir Mesurer Analyser Améliorer et Contrôler' la performance, est un de ses principaux outils.
Découvrez nos autres portraits Women in [email protected] :

Disclaimer

Vallourec SA published this content on 16 February 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 16 February 2021 13:14:05 UTC.


© Publicnow 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur VALLOUREC
17:51VALLOUREC  : plus forte baisse du SRD à la clôture du jeudi 17 juin 2021
AO
17:49VALLOUREC  : plus forte baisse du SBF 120 à la clôture du jeudi 17 juin 2021
AO
16/06BOURSE DE PARIS : Paris patiente calmement avant la Fed
AW
15/06ENTRETIEN  : "Vallourec sera capable d'affronter tous les environnements de marc..
DJ
14/06VALLOUREC  : Gros plan sur la valeur ajoutée de l'offre VAM® Field Service
PU
09/06DÉVELOPPEMENT DURABLE CHEZ VALLOUREC : Prêts à accélérer le rythme
PU
08/06VALLOUREC  : parmi les plus fortes baisses du SBF 120 à la mi-séance du mardi 8 ..
AO
08/06BOURSE DE PARIS : La pente est faible, mais la route est droite
08/06AVIS D'ANALYSTES DU JOUR  : Lonza, Nexi, Vallourec, Orsted, Cellnex, Hella, Easy..
04/06VALLOUREC  : plus forte hausse du SRD à la clôture du vendredi 4 juin 2021
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur VALLOUREC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 3 469 M 4 135 M -
Résultat net 2021 -108 M -129 M -
Dette nette 2021 3 035 M 3 617 M -
PER 2021 -1,90x
Rendement 2021 -
Capitalisation 108 M 128 M -
VE / CA 2021 0,91x
VE / CA 2022 0,89x
Nbr Employés 17 000
Flottant 96,9%
Graphique VALLOUREC
Durée : Période :
Vallourec : Graphique analyse technique Vallourec | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique VALLOUREC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 8
Objectif de cours Moyen 27,09 €
Dernier Cours de Cloture 10,14 €
Ecart / Objectif Haut 294%
Ecart / Objectif Moyen 167%
Ecart / Objectif Bas -32,0%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Edouard Frederic Guinotte Chairman-Management Board
Olivier Mallet Chief Financial Officer
Vivienne Cox Chairman-Supervisory Board
Philippe Carlier Senior Vice President-Technology & Industry
Maria Pilar Albiac-Murillo Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
VALLOUREC9.80%141
SCHLUMBERGER LIMITED55.93%47 599
HALLIBURTON COMPANY27.51%21 442
BAKER HUGHES COMPANY18.47%19 114
NOV INC.25.35%6 723
CNOOC ENERGY TECHNOLOGY & SERVICES LIMITED22.59%4 671