Zurich (awp) - VAT Group a mis fin au 1er décembre aux mesures de réduction de l'horaire de travail (RHT) en vigueur depuis le mois de juin 2023. La demande croissante dans la division Advanced Industrials a motivé cette décision, explique jeudi le fabricant d'équipements pour pompes à vide.

Au total, 650 employés de production sur les deux sites de Haag, dans le canton de Saint-Gall, étaient concernés par ces mesures de chômage partiel initialement mise en place pour trois mois, mais dont la durée avait été prolongée jusqu'à présent.

La demande dans les activités de semi-conducteurs et de services s'est stabilisée, néanmoins, les incertitudes subsistent quant aux exportations vers la Chine et au niveau de la demande. La situation devrait perdurer jusqu'au premier semestre 2024, mais la direction du groupe est optimiste pour la suite.

Des améliorations graduelles sont attendues sur le marché des semi-conducteurs en 2024, soulignent les analystes de Vontobel. Ils estiment également qu'un solide cycle de croissance s'enclenchera en 2025. La recommandation d'achat est de mise.

Du côté de la Banque cantonale de Zurich (ZKB), la fin du chômage partiel est également saluée comme un signal encourageant. Toutefois, la nouvelle ne doit pas faire oublier la faiblesse de la demande actuellement dans le coeur de métier, soit les semiconducteurs et les services.

Lors de la présentation des chiffres du troisième trimestre mi-octobre, l'entreprise saint-galloise avait fait état d'une demande en berne sur ses marchés clés. Elle avait également annoncé que les recettes, le résultat brut d'exploitation (Ebitda), le bénéfice net et la trésorerie devraient être inférieurs sur l'ensemble de 2023 en comparaison annuelle.

A la Bourse suisse, les investisseurs semblaient ravis de ces annonces. Vers 10h35, le titre VAT Group prenait 3,4% à 402,40 dans un SLI en hausse de 0,16%.

ol/fr