Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Vinci
  6. Actualités
  7. Synthèse
    DG   FR0000125486

VINCI

(DG)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Vinci : RESULTATS ANNUELS 2019

05/02/2020 | 07:30
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

 

Rueil-Malmaison, le 5 février 2020

RESULTATS ANNUELS 2019

  • Hausse du chiffre d’affaires : +10 % à 48,1 milliards d’euros
    • Concessions +18 % (dont organique +6 %) : croissance du trafic de VINCI Autoroutes (+2,8 %) et de VINCI Airports (+5,7 %)
    • Contracting +9 % : hausse de l’activité des trois pôles de métiers (VINCI Energies, Eurovia et VINCI Construction)
    • VINCI Immobilier : +20 %
  • Solide progression des résultats :
    • Résultat opérationnel sur activité : +15 % à 5,7 milliards d’euros
    • Résultat net part du Groupe : +9 % à 3,3 milliards d’euros
  • Très haut niveau de génération de cash-flow libre : 4,2 milliards d’euros (+1 milliard d’euros par rapport à 2018)
  • Dividende proposé au titre de l’exercice 2019 : 3,05 euros par action
  • Accélération de la politique de responsabilité sociale et environnementale : objectif de réduction de l’empreinte carbone du Groupe de 40 % d’ici 2030

             

            Chiffres clés

En millions d’euros 2019 2018 Variation 2019/2018
Chiffre d’affaires1 48 053 43 519 +10,4 %
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 8 4972 6 898 +23,2 %
  En % du chiffre d’affaires 17,7 % 15,9 %  
Résultat opérationnel sur activité 5 734 4 997 +14,8 %
  En % du chiffre d’affaires 11,9 % 11,5 %  
Résultat opérationnel courant 5 704 4 924 +15,8 %
Résultat net part du Groupe 3 260 2 983 +9,3 %
Résultat net dilué par action (en €) 5,82 5,32 +9,3 %
Cash-flow libre 4 201 3 179 +1 022
Endettement financier net (en milliards d’euros) (21,7) (15,6) (6,1)
Dividende par action (en €) 3,053 2,67 +0,38
       
Evolution du trafic de VINCI Autoroutes +2,8 % -0,5 %  
Evolution du trafic aéroportuaire passagers +5,7 %4 +6,8 %  
Carnet de commandes au 31 décembre (en milliards d’euros) 36,5 33,1 +10 %

Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, a déclaré :

« VINCI a réalisé une année 2019 record, marquée par une activité dynamique tant en France qu’à l’international, une nouvelle hausse des résultats du Groupe et une génération de cash-flow remarquable.

Ces très bonnes performances, résultat du travail des 222 000 collaborateurs de VINCI, confirment la solidité de son modèle économique concessionnaire-constructeur et sa capacité à intégrer avec succès de nouvelles sociétés. Le principal fait marquant de l’année aura été l’acquisition d’une participation majoritaire dans l’aéroport de Londres Gatwick, deuxième aéroport du Royaume-Uni et huitième européen.

Dans les concessions, après un début d’année encore marqué par l’impact défavorable des mouvements sociaux en France, le trafic de VINCI Autoroutes s’est fortement redressé en fin d’exercice et affiche au global une bonne progression. Le trafic de VINCI Airports a poursuivi sa dynamique sur la plus grande partie de l’année, mais la croissance a été plus limitée au dernier trimestre en raison d’événements ponctuels sur certaines plateformes. Après l’intégration de ses récentes acquisitions, VINCI Airports est désormais le deuxième opérateur aéroportuaire mondial par le nombre de passagers gérés et le plus diversifié avec une présence dans 12 pays à travers 45 aéroports.

Dans le contracting, la croissance organique a été soutenue dans tous les pôles de métiers, aussi bien en France qu’à l’international, de même que le rythme de progression des prises de commandes. Le carnet de commandes atteint ainsi un nouveau record en fin d’exercice. Ces bonnes évolutions s’accompagnent d’une hausse de la marge, les améliorations réalisées par VINCI Energies et Eurovia permettant de compenser un léger tassement chez VINCI Construction impacté par la sous-activité du secteur de l’oil & gas.

Profitant de la situation particulièrement favorable des marchés financiers, VINCI a réalisé en 2019 plusieurs opérations de refinancement de sa dette dans d’excellentes conditions, ce qui lui a permis d’en allonger la maturité moyenne tout en diversifiant ses sources de financement, avec deux émissions obligataires inaugurales en livres sterling et dollars américains. 

VINCI aborde l’année 2020 avec confiance, et peut envisager de nouvelles progressions de son chiffre d‘affaires et de son résultat. Celles-ci devraient toutefois être plus limitées qu’en 2019 en raison d’une base de comparaison particulièrement exigeante et hors nouvelles acquisitions d’importance. 

Animé par une vision globale de la réussite, VINCI n’est pas seulement engagé sur l’amélioration de ses performances en matière économique et financière. Il l’est également sur les aspects sociaux, environnementaux, sociétaux et éthiques de ses activités. Dans ce cadre, le Groupe a annoncé son ambition de réduire son empreinte carbone de 40 % d’ici 2030. »

Le Conseil d’administration de VINCI, réuni le 4 février 2020 sous la présidence de Xavier Huillard, a arrêté les comptes de l’exercice 20195, qui seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires, le 9  avril 2020.

I.          Chiffre d’affaires et résultats en hausse ; très haut niveau de la génération de cash-flow libre

Les comptes consolidés 2019 de VINCI font ressortir des hausses du chiffre d’affaires, de l’Ebitda, du résultat opérationnel sur activité, du résultat net part du Groupe et du cash-flow libre.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 48,1 milliards d’euros, en hausse de 10,4 % par rapport à 2018. La croissance organique ressort à +5,4 % (+6,1 % en France et +4,5 % à l’international), les changements de périmètre ont un impact positif de +4,6 % (essentiellement à l’international) et les variations de change de +0,4 % (plusieurs devises, notamment le dollar américain, s’étant appréciées par rapport à l’euro).  La part du chiffre d’affaires réalisé à l’international continue de progresser. Il atteint 45 % (43 % en 2018).

Le chiffre d’affaires de la branche concessions ressort à 8,5 milliards d’euros, en hausse de 17,7 % à structure réelle (+5,8 % à structure comparable), dont :  

  • VINCI Autoroutes : 5,6 milliards d’euros, en hausse de 4,4 % portée par le redressement marqué du trafic en fin d’année, celui-ci ayant plus que compensé les perturbations provoquées par les mouvements sociaux fin 2018 et début 2019.
  • VINCI Airports : 2,6 milliards d’euros (+63,7 %). Il inclut les contributions des aéroports d’AWW (intégré en août 2018), de Belgrade (intégré en décembre 2018) et de Londres Gatwick (intégré en mai 2019), apportant près de 900 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire sur l’année. A structure comparable, la hausse du chiffre d’affaires de VINCI Airports s’établit à 8,6 %.
  • Le chiffre d’affaires des autres concessions comprend celui de Lamsac (116 millions d’euros), société concessionnaire de deux sections du périphérique de Lima (Pérou), de Gefyra (42 millions d’euros), société concessionnaire du pont de Rion-Antirion (Grèce), de VINCI Stadium (70 millions d’euros) et de Mesea (40 millions d’euros), société de maintenance de la LGV Tours-Bordeaux.

Le chiffre d’affaires de la branche contracting s’élève à 38,9 milliards d’euros, en hausse de 8,7 %. La croissance organique a été soutenue dans les trois pôles de métiers (+5,1 %), tant en France qu’à l’international.

  • Le chiffre d’affaires de VINCI Energies s’élève à 13,7 milliards d’euros, en hausse de 9,1 % à structure réelle (+5,0 % à structure comparable). L’activité est restée dynamique dans la plupart des implantations tant en Europe (France, Benelux, Suisse, Suède) qu’au grand international (Etats-Unis, Afrique, Brésil, Singapour, Australie-Nouvelle Zélande). Le pôle a, de plus, bénéficié de la contribution des acquisitions réalisées en 2018 (principalement PrimeLine aux Etats-Unis et Wah Loon Engineering à Singapour) ainsi que de 34 opérations nouvelles conclues en 2019 (aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne et en France, notamment). L’international (55 % du total) progresse de 10,8 % à structure réelle et de 4,6 % à structure comparable, la France (45 % du total) de 7,0 % à structure réelle et de 5,6 % à structure comparable.
  • Le chiffre d’affaires d’Eurovia enregistre une forte hausse à 10,2 milliards d’euros (+14,3 % à structure réelle, +6,2 % à structure comparable). En France (54 % du total, hausse de 8,5 % à structure comparable), la bonne dynamique du marché des travaux routiers et des aménagements urbains s’est poursuivie. A l’international (46 % du total, hausse de 21,3 % dont +3,4 % à structure comparable), l’activité a été soutenue en Allemagne, en République Tchèque, au Royaume-Uni, au Canada et au Chili. L’année 2019 a également été marquée par l’intégration des activités industrielles et de travaux routiers acquises fin décembre 2018 auprès de Lane Construction aux Etats-Unis. L’Amérique du nord a ainsi représenté 17 % du chiffre d’affaires annuel du pôle (contre 11 % en 2018).
  • Le chiffre d’affaires de VINCI Construction atteint 14,9 milliards d’euros (+4,9 % à structure réelle, +4,3 % à structure comparable). L’activité en France (53 % du total, hausse de 4,6 % à structure comparable) est toujours soutenue en région parisienne par la dynamique dans le bâtiment ainsi que par les chantiers de génie civil du Grand Paris. En province, la situation est plus contrastée selon les régions. A l’international (47 % du total, +6,4 % à structure réelle, +4,0 % à structure comparable), le chiffre d’affaires progresse en Europe centrale, en Grande-Bretagne, en Afrique et en Océanie. Dans les métiers de spécialités, Soletanche Freyssinet réalise à nouveau une très bonne année. Après l’achèvement de plusieurs grands chantiers au cours des dernières années, la division des Grands Projets est entrée dans un nouveau cycle de croissance : VINCI Construction Grands Projets a ainsi remporté plusieurs affaires significatives aux Etats-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Grande-Bretagne. De son côté, Entrepose reste pénalisée par la sous-activité dans le secteur de l’oil & gas.

VINCI Immobilier affiche une forte croissance de son chiffre d‘affaires (+19,5 % à 1,3 milliard d’euros) grâce à une production soutenue tant dans le secteur résidentiel qu’en immobilier d’entreprise, en région parisienne et dans les grandes métropoles françaises, ainsi qu’au développement de son activité dans les résidences gérées (sous les marques Ovelia et Student Factory).

L’EBITDA consolidé s’élève à 8,5 milliards d’euros. Il représente 17,7 % du chiffre d’affaires, en amélioration de plus de 180 pb par rapport à 2018. Retraité de l’impact de l’application de la norme comptable IFRS 16 « Contrats de location » depuis le 1er janvier 2019, l’EBITDA ressort à 7,9 milliards d’euros, en hausse de 14,8 % par rapport à 2018.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) ressort à 5,7 milliards d’euros, en hausse de 14,8 %. Il représente 11,9 % du chiffre d’affaires (11,5 % en 2018).

  • La contribution des concessions est en hausse de 16,3 % à 4,0 milliards d’euros (dont VINCI Autoroutes 3,0 milliards d’euros et VINCI Airports 1,0 milliard d’euros), soit 46,7 % du chiffre d’affaires de la branche (47,2 % en 2018).
  • La contribution du contracting s’établit à 1,7 milliard d’euros (+12,3 %), soit 4,3 % du chiffre d’affaires (4,1 % en 2018). La marge de VINCI Energies progresse à 6,0 % (5,8 % en 2018), celle d’Eurovia s’améliore également à 4,2 % (3,9 % en 2018). La marge de VINCI Construction recule légèrement à 2,7 % (2,8 % en 2018).

Le résultat opérationnel courant (ROC), intégrant l’impact des paiements en actions (IFRS 2), la part du Groupe dans le résultat des sociétés consolidées par mise en équivalence et divers éléments opérationnels courants, ressort à 5,7 milliards d’euros en hausse de 15,8 %.

Le résultat net consolidé part du Groupe s’établit à 3 260 millions d’euros. Il progresse de 9,3 % par rapport à 2018, malgré la hausse des frais financiers, conséquence de l’augmentation de l’endettement moyen suite aux acquisitions réalisées dans la période. Le résultat net par action6 ressort à 5,82 euros (5,32 euros en 2018), en hausse de 9,3 %.

Le cash-flow libre affiche une très forte amélioration, à 4 201 millions d’euros (3 179 millions d’euros en 2018). Les trois pôles du contracting sont les principaux contributeurs à cette hausse de plus de 1 milliard d’euros sur la période.

L’endettement financier net consolidé ressort à 21,7 milliards d’euros au 31 décembre 2019, en augmentation de 6,1 milliards d’euros sur un an, essentiellement du fait de la prise de contrôle de l’aéroport de Londres Gatwick.

La liquidité du Groupe au 31 décembre 2019 ressort à 15,0 milliards d’euros (13,6 milliards d’euros au 31 décembre 2018). Elle se répartit entre une trésorerie nette gérée de 6,8 milliards d’euros et des lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées pour 8,3 milliards d’euros : l’une détenue par VINCI pour 8,0 milliards d’euros à échéance novembre 2024 et l’autre par Londres Gatwick pour 0,3 milliard d’euros à échéance 2024.

Les états financiers consolidés au 31 décembre 2019 sont disponibles sur le site Internet de VINCI : https://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/investisseurs.htm

II.          Performances opérationnelles positivement orientées

Le trafic de VINCI Autoroutes a fortement progressé au 4ème trimestre 2019 (+14,8 % dont véhicules légers +16,6 % et poids lourds +5,9 %). Il a bénéficié d’un effet de base favorable, la fin de l’année 2018 ayant été très fortement pénalisée par les mouvements sociaux intervenus en France.  Un certain report de trafic sur les autoroutes en raison des perturbations qui ont affecté le service ferroviaire en décembre 2019 a également été constaté. Sur l’ensemble de l’exercice, la hausse du trafic ressort ainsi à +2,8 % (véhicules légers +2,8 %, poids lourds +3,1 %).

La bonne dynamique de croissance du trafic passagers de VINCI Airports s’est confirmée sur la plus grande partie de l’année 2019 (+5,7% par rapport à 2018 à réseau comparable), avec l’ouverture de 325 nouvelles routes, dont 61 long-courriers. Un ralentissement a toutefois été observé au dernier trimestre sur certaines plateformes affectées par des événements ponctuels : au Royaume-Uni (faillite de Thomas Cook, attentisme pré-Brexit), en Asie (tensions entre le Japon et la Corée du Sud), au Chili (événement sociaux) et en France (réduction des vols domestiques d’Air France).

Dans le contracting :

  • Les prises de commandes de l’année s’établissent à 41,7 milliards d’euros, en hausse de 8 % par rapport à 2018. La progression s’établit à 10 % en France et 6 % à l’international. Les prises de commandes augmentent de 4 % chez VINCI Energies, 13 % chez Eurovia et 9 % chez VINCI Construction.
  • Le carnet de commandes atteint 36,5 milliards d’euros au 31 décembre 2019, en hausse de 10 % sur 12 mois. Il s’élève à 15,6 milliards d’euros (+3 %) en France et 20,9 milliards d’euros (+16 %) à l’international, celui-ci représentant 57 % du total (contre 54 % à fin 2018). En progression dans tous les pôles, il représente plus de 11 mois d’activité moyenne de la branche.

                   

Chez VINCI Immobilier7, le nombre de logements réservés en France s’est légèrement contracté mais se maintient à un niveau élevé à 6 215 lots (6 333 lots en 2018). En immobilier de bureaux, les surfaces vendues dans l’année sont en forte hausse à près de 102 000 m2 (+64 %). Ils comprennent l’opération emblématique To Lyon, près de la gare de la Part-Dieu, et deux ilots supplémentaires attenants au futur siège du Groupe à Nanterre Les Groues.

   III.            Gestion de la dette

En 2019, dans un environnement de marché particulièrement favorable, VINCI (noté A- par Standard & Poor's avec perspective positive et A3 par Moody's avec perspective stable) a réalisé plusieurs opérations de financement :

  • En janvier, une émission obligataire de 950 millions d’euros à échéance janvier 2029, assortie d’un coupon de 1,625 %.
  • En mars, une émission obligataire inaugurale de 800 millions de livres sterling, répartis en deux souches de 400 millions de livres sterling à échéance mars 2027, assortie d’un coupon de 2,25 %, et de 400 millions de livres sterling à échéance septembre 2034, assortie d’un coupon de 2,75 %.
  • En avril, une émission obligataire inaugurale de 1 milliard de dollars américains, à échéance avril 2029, assortie d’un coupon annuel de 3,75 %.

ASF a, de son côté, émis en février une obligation de 1 milliard d’euros à échéance février 2031, assortie d’un coupon de 1,375 %.

L’aéroport de Londres Gatwick a émis, début juillet, une obligation de 300 millions de livres sterling, à échéance juin 2049, assortie d’un coupon annuel de 2,875 %.

Ces opérations permettent au Groupe d’accroître sa liquidité, d’allonger la maturité moyenne de sa dette, et de diversifier ses sources de financement et sa base d’investisseurs.

Au 31 décembre 2019, la dette financière brute du Groupe, avant prise en compte de la trésorerie disponible, ressort à 28,4 milliards d’euros. Sa maturité moyenne est de 8,1 ans (6,4 ans au 31 décembre 2018) et son coût moyen de 2,4 %, en très légère augmentation (2,3 % en 2018) en raison d’une part en devises plus importante.

  IV.            Tendances 2020 :

Dans un contexte géopolitique incertain et malgré une faible visibilité sur les perspectives mondiales économiques et financières, VINCI aborde l’année 2020 avec confiance.

Le Groupe s’appuie pour cela sur :

  • un modèle économique solide et performant conjuguant des métiers complémentaires opérant sur des marchés porteurs : besoins croissants de mobilité, d’équipements publics et de bâtiments performants, révolution digitale,  transition énergétique, protection de l’environnement ;
  • des valeurs partagées largement diffusées auprès de ses 222 000 collaborateurs : prise de responsabilité au plus proche du terrain, sécurité au travail, éthique, objectifs ambitieux en matière d’environnement, recherche de la performance globale au service des clients et des parties prenantes ;
  • une situation financière très solide, largement reconnue par ses partenaires : investisseurs, établissements financiers, agences de notation… ;
  • une stratégie claire et constante, visant la diversification géographique de tous les métiers et privilégiant le développement d’activités récurrentes à  forte valeur ajoutée.

Dans ce cadre, VINCI peut envisager pour 2020 de nouvelles progressions de son chiffre d‘affaires et de son résultat. Celles-ci devraient toutefois être plus limitées qu’en 2019, en raison d’une base de comparaison particulièrement exigeante, tant dans les concessions que dans le contracting, et hors nouvelles acquisitions d’importance. 

V.          Dividende

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 9 avril 2020 la distribution d’un dividende de 3,05 euros par action au titre de l’exercice 2019 (2,67 € par action au titre de 2018).

Compte tenu de l’acompte de 0,79 euro par action payé en novembre 2019, il resterait à verser un solde de 2,26 euros par action en numéraire le 23 avril 2020 (date de détachement du coupon : 21 avril 2020).

VI.           Evolution du capital social

Au 31 décembre 2019, le capital de VINCI était constitué de 605,2 millions d’actions, dont 50,5 millions d’actions auto-détenues (représentant 8,3 % du capital à cette date).

VII.          Responsabilité Sociale, Sociétale et Environnementale

Au-delà de ses objectifs économiques et financiers, VINCI confirme et approfondit ses engagements éthiques, sociaux, sociétaux et environnementaux structurés par le Manifeste VINCI qui est décliné dans tous les métiers et toutes les géographies.

  • Performance sociale et sociétale
  • La santé et la sécurité des salariés sont des priorités absolues. Le taux de fréquence des accidents du travail avec arrêt a pu être ramené de 7,77 en 2013 à 5,90 en 2019. En 2019, 72 % des entreprises de VINCI n’ont enregistré aucun accident du travail avec arrêt, contre 66 % en 2013 ;
  • En matière de parité, l’objectif est de doubler le nombre de femmes dans les comités de direction des pôles et divisions de VINCI et de porter la proportion de femmes managers dans les effectifs du Groupe à 25 % dans les prochaines années ;
  • 4 000 personnes en insertion ont été accompagnées par les entreprises de VINCI en France en 2019, afin de faciliter leur retour vers l’emploi ;
  • Environ 142 000 salariés et anciens salariés de VINCI détiennent au travers de dispositifs collectifs d’épargne salariale près de 9 % de son capital : en 2019, ces dispositifs ont été étendus à 4 nouveaux pays, permettant à 80 % des effectifs hors de France de devenir actionnaires de VINCI. En France, 100 % des salariés sont aujourd’hui actionnaires ;
  • Les 13 Fondations d’entreprise du Groupe ont soutenu plus de 480 projets associatifs locaux, en s’appuyant sur le parrainage de 950 salariés en France et à l’international ;
  • Le Groupe a lancé l’opération « Give me five » consistant à accueillir, chaque année, 5 000 élèves de classes de 3ème venant de zones d’éducation prioritaire dans toute la France, dans le cadre d’immersions pédagogiques leur permettant de découvrir l’étendue et la richesse des métiers du Groupe. De plus, VINCI réserve 20 % de ses stages et emplois d’été aux étudiants des mêmes quartiers, et propose des parcours d’insertion sur mesure pour des jeunes éloignés de l’emploi.
     
  • Performance environnementale

L’année 2019 a permis de recenser les actions susceptibles d’améliorer la performance environnementale du Groupe dans trois domaines : le changement climatique, la préservation des ressources par le développement de l’économie circulaire et la conservation des milieux naturels. Cette démarche a mobilisé l’ensemble des entités opérationnelles de VINCI. Les facteurs de progrès et les investissements de transformation recensés permettent de :

  • Définir une trajectoire carbone visant la neutralité en 2050, avec un premier jalon de réduction de 40 % des émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2018, sur le périmètre d’impact direct (« scopes 1 et 2 »). Cet objectif ambitieux est compatible avec une trajectoire de maintien de la hausse de la température mondiale à 2 degrés maximum tel que fixé par la COP21 ;
  • Systématiser la politique de recyclage et de réemploi, en travaillant dans une approche de filière à la fois sur l’offre et la demande de matériaux ;
  • Elaborer, dans le cadre de la démarche « éviter, réduire, compenser », une feuille de route visant un objectif de « zéro perte nette » de biodiversité ;
  • Œuvrer pour améliorer l’empreinte environnementale indirecte générée par les activités des fournisseurs, partenaires et clients (« scope 3 »).

Dans ce cadre, VINCI consacrera à l’environnement une part significative de ses moyens en matière de recherche et d’innovation. Ceux-ci sont déployés à la fois dans chacun des pôles de métiers et chez Leonard, la plate-forme d’innovation et de prospective du Groupe, notamment à travers ses programmes « intrapreneurs » et d’accompagnement de start-up. VINCI mettra également en œuvre des actions spécifiques dans le cadre de partenariats scientifiques et technologiques externes, notamment avec ParisTech.

      ·Ethique et droits humains

En application des engagements de son Manifeste, VINCI mène ses projets dans le respect de principes éthiques et de protection des droits humains qui sont des impératifs pour toutes ses entités. La Charte éthique et comportements et le Code de conduite anticorruption sont accessibles en 26 langues à 99 % des collaborateurs. Le Guide VINCI des droits humains explicite les lignes directrices que toutes les entreprises du Groupe doivent appliquer dans ce domaine, quel que soit leur métier et leur localisation.

  1. Autres faits marquants de 2019 et de janvier 2020 
  • Nouveaux développements :

             

VINCI Autoroutes :

  • Poursuite des travaux de l’autoroute A355 de contournement de Strasbourg par l’ouest, actuellement le plus grand chantier autoroutier en France. Sa mise en service est prévue à l’automne 2021.

VINCI Airports :

  • Finalisation de la prise de participation à hauteur de 50,01 % au capital de l’aéroport de Londres Gatwick, le 13 mai 2019 ;
  • Poursuite des échanges avec le gouvernement du Portugal pour préparer, à Lisbonne, la reconversion de l’aéroport militaire de Montijo en aéroport civil et la modernisation de l’aéroport Humberto Delgado. Ce projet permettra d’accroître la capacité d’accueil de la capitale portugaise pour faire face à la croissance attendue du trafic dans les prochaines années ;
  • Lancement du chantier de modernisation de l’aéroport de Belgrade en synergies avec VINCI Construction Grands Projets, des travaux de modernisation de l’aéroport de Toulon-Hyères et du projet d’extension et de rénovation de l’aéroport de Kansai International ;
  • Livraison, en décembre 2019, des travaux d'extension et de modernisation de la plate-forme de Salvador de Bahia, réalisés en synergies avec VINCI Energies. La capacité de l'aéroport se trouve ainsi portée de 10 à 15 millions de passagers par an.

VINCI Highways :

  • Mise en service, en octobre, du contournement autoroutier de Regina, capitale de la province de la Saskatchewan au Canada. Cette réalisation a été rendue possible par la mise en synergies des expertises de plusieurs filiales du groupe : VINCI Highways, Eurovia, Soletanche Freyssinet, VINCI Construction Terrassement, VINCI Energies ;
  • Mise en service, en fin d’année, des sections 7 et 8 de la nouvelle autoroute Moscou – Saint-Pétersbourg (M11). VINCI Highways est également concessionnaire du premier tronçon de cette autoroute, livré en 2014, qui relie le périphérique de Moscou et l'aéroport de Sheremetyevo.

VINCI Energies a acquis 34 nouvelles sociétés en 2019, dont :

  • Converse Energy Projects GmbH en Allemagne, société spécialisée dans la conception et la réalisation de projets clés en main pour les installations de distribution électrique en milieu industriel ;
  • SISTEM Melesur Energía et SISTEM Infraestructuras y Operaciones EPC, acteurs majeurs du marché espagnol des services à la distribution d’énergie électrique ainsi qu’au transport, à la transformation et à la production d’énergie, notamment renouvelable ; 
  • OFM en Allemagne, dans le secteur des infrastructures de télécommunication ;
  • IZEN en Belgique, spécialiste de l’installation de production d’énergie photovoltaïque, pour les marchés résidentiels et industriels.

VINCI Immobilier a acquis, en janvier 2019, 49,9 % des parts de la société URBAT Promotion, spécialisée dans la réalisation de logements dans le sud de la France.

·   Management

Arnaud Grison a été nommé, en mars 2019, président directeur-général de VINCI Energies, succédant à Yves Meignié. Il rejoint le Comité exécutif de VINCI.

Jocelyne Vassoille a été nommée, en janvier 2020, directrice des ressources humaines du Groupe. Elle rejoint le Comité exécutif de VINCI.

**********

Agenda
5 février 2020 Présentation des résultats annuels 2019
8h30 : conférence de presse – 11h : réunion analystes

 

Accès à la retransmission téléphonique :
En français +33 (0)1 70 71 01 59 (PIN: 40033922#)
En anglais +44 (0)20 7194 3759 (PIN: 54583582#)

 

Accès au webcast en différé sur notre site internet :
https://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/finances-resultats/pages/index.htm

 
9 avril 2020 Assemblée générale des actionnaires
21 avril 2020 Détachement du coupon du solde du dividende
23 avril 2020 Paiement du solde du dividende
23 avril 2020 Information trimestrielle au 31 mars 2020
Communiqué de presse après bourse
11 juin 2020 Journée Investisseurs dédiée à VINCI Airports à Londres-Gatwick

**********
Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

La présentation des résultats annuels 2019 sera disponible avant la conférence de presse sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

**********

RELATIONS INVESTISSEURS
Grégoire THIBAULT
Tél.: +33 1 47 16 45 07
gregoire.thibault@vinci.com

Alexandra BOURNAZEL
Tél.: +33 1 47 16 33 46
alexandra.bournazel@vinci.com

CONTACT PRESSE
Service de presse VINCI
Tél.: +33 1 47 16 31 82
media.relations@vinci.com

A propos de VINCI

VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et de la construction, employant plus de 222 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale, sociétale et éthique de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.

www.vinci.com


ANNEXES

ANNEXE A : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

 

Compte de résultat
   
En millions d’euros 2019 2018 Variation
2019/2018
 
Chiffre d’affaires hors CA travaux des concessionnaires 48 053 43 519 +10,4 %  
CA travaux des concessionnaires 1 700 633    
Chiffre d'affaires total 48 753 44 152 +10,4 %  
Résultat opérationnel sur activité 5 734 4 997 +14,8 %  
En % du chiffre d’affaires 2 11,9 % 11,5 % +40 pb  
Paiements en actions (IFRS 2) (291) (206)    
Résultat des sociétés mises en équivalence et autres éléments courants 260 133    
Résultat opérationnel courant 5 704 4 924 +15,8 %  
Eléments opérationnels non courants (40) (4)    
Résultat opérationnel 5 664 4 920 +15,1 %  
Coût de l'endettement financier net (551) (462)    
Autres produits et charges financiers (71) 17    
Impôts sur les bénéfices (1 634) (1 418)    
Intérêts minoritaires (148) (74)    
Résultat net part du Groupe 3 260 2 983 +9,3 %  
Résultat net dilué par action (en euros)3 5,82 5,32 +9,3 %  
         
Dividende par action à titre ordinaire (en euros) 3,054 2,67 +0,38  

1        En application d’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions), chiffre d’affaires travaux confié par les filiales concessionnaires de VINCI à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).
2        % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).
3        Après prise en compte des instruments dilutifs.
4     Proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 9 avril 2020.

VINCI a mis en œuvre la norme IFRS 16 « Contrats de location » à compter du 1er janvier 2019. Depuis cette date, l’ensemble des contrats de location est comptabilisé selon un modèle unique impactant le bilan du Groupe d’une façon similaire aux contrats de location-financement sous l’ancien texte comptable appliqué jusqu’au 31 décembre 2018. La norme prévoit des dispositions de transition simplifiée n’impactant les comptes du Groupe qu’au 1er janvier 2019 sans retraitement des données comparatives. Une dette de location de 1 421 millions d’euros, dont 166 millions déjà comptabilisés au titre des contrats de location financement, a été comptabilisée au 1er janvier 2019 en contrepartie d’un « Droit d’utilisation », présenté, à l’actif, au sein des immobilisations corporelles du Groupe.

Bilan simplifié

  Au 31 décembre
En millions d’euros 2019 2018
Actifs non courants – Concessions 42 968 32 786
Actifs non courants – Contracting et autres métiers 13 998 11 699
BFR, provisions et autres dettes et créances courantes (6 965) (6 214)
Capitaux engagés 50 001 38 270
Capitaux propres - part du Groupe (20 438) (19 185)
Intérêts minoritaires (2 604) (633)
Capitaux propres (23 042) (19 818)
Dettes de location 1 (1 805)  
Provisions non courantes et autres passifs long terme (3 500) (2 898)
Ressources permanentes (28 347) (22 716)
Dettes financières brutes (28 405) (21 182)
Trésorerie nette gérée 6 751 5 628
Endettement financier net (21 654) (15 554)

Tableau des flux de trésorerie

En millions d’euros 2019 2018
Capacité d'autofinancement avant impôt et coût de l’endettement (Ebitda) 2 8 497 6 898
Variations du BFR liées à l'activité et des provisions courantes 428 (266)
Impôts payés (1 547) (1 222)
Intérêts financiers nets payés (458) (444)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence 170 176
Flux de trésorerie liés à l'activité 7 090 5 142
Investissements opérationnels (nets de cessions) (1 249) 3 (986)
Remboursement des dettes de location & charges financières associées 1 (575)  
Cash-flow opérationnel 5 266 4 156
Investissements de développement (concessions et PPP) (1 065) (977)
Cash-flow libre 4 201 3 179
Investissements financiers nets (8 245) (2 638)
Autres (90) (165)
Flux nets avant opérations sur le capital (4 134) 377
Augmentations de capital et autres opérations 933 444
Rachats d’actions (903) (639)
Dividendes payés (1 772) (1 443)
Opérations sur le capital (1 742) (1 639)
Flux nets de trésorerie de la période (5 876) (1 262)
Autres variations (224) (291)
Variation de l’endettement financier net (6 100) (1 553)
     
Endettement financier net début de période (15 554) (14 001)
Endettement financier net fin de période (21 654) (15 554)

1        Note IFRS 16.
2      Voir glossaire et note IFRS 16. Impact de 575 millions d’euros de l’application de l’IFRS 16 dans l’EBITDA du Groupe en 2019. Les données 2018 n’ont pas été ajustées.
3        Dont investissements réalisés par l’aéroport de Londres Gatwick (182 millions d’euros).

ANNEXE B : DETAILS SUR LE CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE

Chiffre d'affaires consolidé par pôle

    Variation 2019/2018
En millions d’euros 2019 2018 Réelle Comparable
Concessions 8 544 7 261 +17,7 % +5,8 %
VINCI Autoroutes 5 593 5 356 +4,4 % +4,4 %
VINCI Airports 2 631 1 607 +63,7 % +8,6 %
Autres concessions1 319 298 +7,0 % +13,1 %
Contracting 38 884 35 769 +8,7 % +5,1 %
VINCI Energies 13 749 12 603 +9,1 % +5,0 %
Eurovia 10 209 8 934 +14,3 % +6,2 %
VINCI Construction 14 926 14 231 +4,9 % +4,3 %
VINCI Immobilier 1 320 1 104 +19,5 % +19,5 %
Eliminations et retraitements (695) (616)    
Chiffre d’affaires2 48 053 43 519 +10,4 % +5,4 %
dont :
France
26 307 24 768 +6,2 % +6,1 %
  Europe hors France 13 106 11 723 +11,8 % +4,5 %
International hors Europe 8 640 7 028 +22,9 %

1 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium
2 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires confiés à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)

Chiffre d'affaires consolidé du 4e trimestre

  4e trimestre 4e trimestre Variation 2019/2018
En millions d’euros 2019 2018 Réelle Comparable
Concessions 2 051 1 643 +24,8 %  +10,8 %
  VINCI Autoroutes 1 306 1 154 +13,1 % +13,1 %
  VINCI Airports 666 407 +63,5 % +6,2 %
  Autres concessions1 79 81 -3,1 % +0,4 %
Contracting 10 811 10 198 +6,0 % +1,8 %
  VINCI Energies 3 949 3 627 +8,9 % +4,2 %
  Eurovia 2 744 2 481 +10,6 % +1,1 %
  VINCI Construction 4 118 4 090 +0,7 % +0,1 %
VINCI Immobilier 509 490 +3,8 % +3,8 %
Eliminations et retraitements (175) (251)    
Chiffre d’affaires2 13 196 12 079 +9,2 % +3,8%
dont :
  France
7 009 6 707 +4,5 %  

     +4,4 %
  Europe hors France 3 652 3 340 +9,4 % +3,8 %
  International hors Europe 2 535 2 033 +24,7 %

1 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium
2 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires confiés à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)

Chiffre d'affaires1 consolidé - répartition France / International par pôle

      Variation 2019/2018
En millions d’euros 2019 2018 Réelle Comparable
FRANCE        
Concessions 6 079 5 809 +4,7 % +4,7 %
VINCI Autoroutes 5 593 5 356 +4,4 % +4,4 %
VINCI Airports 371 341 +8,8 % +8,8 %
Autres concessions2 115 112 +3,2 % +3,2 %
Contracting 19 555 18 431 +6,1 % +6,0 %
VINCI Energies 6 158 5 753 +7,0 % +5,6 %
Eurovia 5 471 5 027 +8,8 % +8,5 %
VINCI Construction 7 926 7 651 +3,6 % +4,6 %
VINCI Immobilier 1 314 1 101 +19,3 % +19,3 %
Eliminations et retraitements (641) (572)    
Total France 26 307 24 768 +6,2 % +6,1 %
         
INTERNATIONAL        
Concessions 2 464 1 453 +69,6 % +9,7 %
VINCI Airports 2 261 1 266 +78,5 % +8,6 %
Autres concessions2 204 186 +9,2 % +19,7 %
Contracting 19 329 17 338 +11,5 % +4,1 %
VINCI Energies 7 591 6 851 +10,8 % +4,6 %
Eurovia 4 738 3 907 +21,3 % +3,4 %
VINCI Construction 7 000 6 580 +6,4 % +4,0 %
Eliminations et retraitements (47) (40)    
Total International 21 746 18 751 +16,0 % +4,5 %

1 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires confiés à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)
2 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium


 

ANNEXE C : AUTRES INDICATEURS PAR POLE

Résultat opérationnel sur activité par pôle

En millions d’euros 2019 % CA1 2018 % CA1 Variation 2019/2018
Concessions 3 989 46,7 % 3 429 47,2 % +16,3 %
VINCI Autoroutes 2 967 53,0 % 2 686 50,2 % +10,4 %
VINCI Airports 1 016 38,6 % 689 42,9 % +47,4 %
  Autres concessions2 et holdings 6   54    
Contracting 1 654 4,3 % 1 472 4,1 % +12,3 %
VINCI Energies 827 6,0 % 727 5,8 % +13,8 %
Eurovia 430 4,2 % 345 3,9 % +24,7 %
VINCI Construction 396 2,7 % 400 2,8 % -1,0 %
VINCI Immobilier 80 6,0 % 80 7,2 % -0,2 %
Holdings 12   15    
Résultat opérationnel sur activité 5 734 11,9 % 4 997 11,5 % +14,8 %

1 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)

2 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium

Résultat net part du Groupe par pôle (RNPG)

En millions d’euros 2019 2018 Variation 2019/2018
Concessions 2 255 1 923 +17,3 %
VINCI Autoroutes 1 705 1 468 +16,2 %
VINCI Airports 577 465 +24,0 %
  Autres concessions1 et holdings (27) (9)  
Contracting 792 849 -6,7 %
VINCI Energies 409 398 +2,6 %
Eurovia 207 220 -5,9 %
VINCI Construction 177 231 -23,5 %
VINCI Immobilier 65 68 -3,7 %
Holdings 148 143  
Résultat net part du Groupe 3 260 2 983 +9,3 %

1 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium

EBITDA1 par pôle

En millions d’euros 2019 % CA2 2018 % CA2 Variation 2019/2018
Concessions 5 796 67,8 % 4 963 68,4 % +16,8 %
dont :  VINCI Autoroutes 4 178 74,7 % 3 895 72,7 % +7,3 %
  VINCI Airports 1 466 55,7 % 941 58,6 % +55,7 %
Contracting 2 446 6,3 % 1 815 5,1 % +34,8 %
VINCI Immobilier 93 7,1 % 79 7,1 % +18,0 %
Holdings 161   41    
EBITDA 8 497 17,7 % 6 898 15,9 % +23,2 %

1 Voir glossaire et note IFRS 16. Impact de 575 millions d’euros de l’application de l’IFRS 16 dans l’EBITDA du Groupe en 2019. Les données 2018 n’ont pas été ajustées.
2Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire)

Endettement financier net (EFN) par pôle 

En millions d’euros 2019 Dont EFN externe 2018 Dont EFN externe Variation 2019/2018
Concessions (33 952) (19 901) (27 029) (16 000) -6 923
VINCI Autoroutes (19 964) (14 275) (20 345) (14 659) +381
  VINCI Airports (10 530) (4 829) (4 951) (759) -5 580
  Autres concessions1 et holdings (3 458) (797) (1 734) (582) -1 724
Contracting (168) 1 729 (908) 1 380 +740
Holdings et divers 12 466 (3 482) 12 382 (934) +84
Endettement financier net (21 654)   (15 554)   -6 100

1 VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium

ANNEXE D : CARNET ET PRISES DE COMMANDES DU CONTRACTING

Carnet de commandes

  Au 31 décembre  
En milliards d’euros 2019 2018 Variation 2019/2018
VINCI Energies 9,1 8,4 +8 %
Eurovia 8,0 7,0 +14 %
VINCI Construction 19,4 17,7 +10 %
Total Contracting 36,5 33,1 +10 %
dont :      
France 15,6 15,1 +3 %
Europe (hors France) 9,9 9,4 +5 %
Reste du monde 11,0 8,6 +28 %


Prises de commandes Au 31 décembre  
En milliards d’euros 2019    2018 Variation
2019 / 2018
VINCI Energies 14,2 13,7 +4 %
Eurovia 11,0 9,8 +13 %
VINCI Construction 16,5 15,1  +9 %
Total Contracting 41,7             38,6              +8 %
dont :      
France 20,0          18,2            +10 %
Europe (hors France) 11,5         12,2           -5 %
Reste du monde 10,1         8,2           +24 %

ANNEXE E : INDICATEURS VINCI AUTOROUTES ET VINCI AIRPORTS

Trafic total des concessions autoroutières*

  4e trimestre Cumul au 31 décembre
En millions de km parcourus 2019 Variation 2019/2018 2019 Variation 2019/2018
VINCI Autoroutes 12 089 +14,8 % 52 508 +2,8 %
  Véhicules légers 10 286 +16,6 % 45 273 +2,8 %
  Poids lourds 1 803 +5,9 % 7 234 +3,1 %
dont :        
ASF 7 484 +15,9 % 32 863 +3,3 %
  Véhicules légers 6 285 +17,8 % 28 060 +3,2 %
  Poids lourds 1 198 +6,9 % 4 803 +3,4 %
Escota 1 679 +22,1 % 7 276 +3,2 %
  Véhicules légers 1 511 +23,0 % 6 590 +3,1 %
  Poids lourds 168 +15,0 % 686 +4,5 %
Cofiroute (réseau interurbain) 2 843 +8,6 % 12 016 +1,5 %
  Véhicules légers 2 419 +10,2 % 10 320 +1,5 %
  Poids lourds 424 +0,6 % 1 696 +1,6 %
Arcour 83 +5,0 % 353 +1,4 %
  Véhicules légers 70 +7,7 % 303 +1,6 %
  Poids lourds 13 -8,0 % 50 +0,4 %

* Hors Duplex A86

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes en 2019

  VINCI Autoroutes Dont :  
  ASF Escota Cofiroute Arcour  
Recettes de péage (en m€) 5 491 3 186 773 1 460 72  
Variation 2019/2018 +4,4 % +5,1 % +4,9 % +2,7 % +8,3 %  
Chiffre d’affaires (en m€) 5 593 3 252 786 1 480 72  
Variation 2019/2018 +4,4 % +5,1 % +4,8 % +2,7 % +8,2 %  


Trafic passagers de VINCI Airports1    
         


   4e trimestre Cumul au 31 décembre
 
 
En milliers de passagers 2019 Variation 2019/2018 2019 Variation 2019/2018
Portugal (ANA) 13 234 +6,4 % 59 120 +6,9 %
  dont Lisbonne 7 371 +8,5 % 31 173 +7,4 %
Royaume-Uni 11 617 -0,6 % 52 852 +1,0 %
  dont LGW 10 295 +0,7 % 46 568 +1,1 %
France 4 576 +4,7 % 20 566 +8,5 %
  dont ADL 2 688 +1,9 % 11 754 +6,4 %
Cambodge 2 819 -3,1 % 11 635 +10,2 %
Etats-Unis 2 683 +10,2 % 10 331 +8,4 %
Brésil 2 131 -1,0 % 7 784 -2,9 %
Serbie 1 409 +15,6 % 6 159 +9,2 %
République Dominicaine 1 407 +17,3 % 5 632 +12,2 %
Suède 522 +6,3 % 2 277 +3,7 %
Total filiales consolidées par IG3 40 399 +3,9 % 176 357 +5,2 %
Japon (40 %) 12 702 +0,8 % 51 793 +7,2 %
Chili (40 %) 5 917 -5,8 % 24 646 +5,7 %
Costa Rica (45 %) 262 +10,6 % 1 224 +8,8 %
Rennes-Dinard (49 %) 198 -9,8 % 948 -1,8 %
Total filiales consolidées par ME2 19 079 -1,4 % 78 611 +6,6 %
Total passagers gérés VINCI Airports 59 479 +2,1 % 254 967 +5,7 %

Données à 100%, hors considération des % de détention. Données 2019 et 2018 incluant le trafic des aéroports en période pleine.
IG : intégration globale ; ME : mise en équivalence

GLOSSAIRE

Cafice - Capacité d’autofinancement avant coût de financement et impôts (Ebitda) : la CAFICE correspond au résultat opérationnel courant corrigé des dotations aux amortissements, des variations de provisions non courantes et des dépréciations d’actifs non courants, des résultats sur cessions d’actifs ; elle comprend également les charges de restructuration incluses dans les éléments opérationnels non courants.

Carnet de commandes :

  • Dans les métiers du contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction), il représente le volume d’affaires restant à réaliser pour les chantiers dont le contrat est entré en vigueur (notamment, après l’obtention des ordres de service ou la levée des conditions suspensives) et est financé.
  • Chez VINCI Immobilier : il correspond au chiffre d’affaires à l’avancement restant à réaliser à une date donnée au titre des ventes de biens immobiliers constatées par un acte notarié ou au titre des contrats de promotion immobilière (CPI) dont l’ordre de service a été donné par le maître d’ouvrage.

Cash-flow opérationnel : le cash-flow opérationnel permet de mesurer les flux de trésorerie dégagés par l’activité courante du Groupe. Il est constitué de la Cafice, de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et des provisions courantes, des intérêts financiers et des impôts payés, des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, des investissements opérationnels nets de cession et des remboursements de dettes de location et charges financières associées. Le cash-flow opérationnel ne comprend pas les investissements de développement dans les concessions et les partenariats public-privé (PPP).

Cash-flow libre : le cash-flow libre est composé du cash-flow opérationnel et des investissements de développement dans les concessions et les PPP.

Chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confiés à des entreprises extérieures au Groupe : cet indicateur correspond à la prestation de construction remplie par les sociétés concessionnaires en tant que maitre d’ouvrage pour le compte des concédants. La contrepartie de ces travaux est comptabilisée en actif incorporel ou en créance financière selon le modèle comptable appliqué au contrat de concession, conformément aux dispositions de l’interprétation IFRIC 12 « Accords de concession de services ». Il s’entend après éliminations des prestations réalisées par les pôles du contracting.

Coût de l’endettement financier net : le coût de l’endettement financier net comprend l’ensemble des charges et des produits financiers relatifs à l’endettement financier net, tel que défini ci-dessous. Il inclut ainsi les charges d’intérêts et le résultat des produits dérivés de taux affectés à la dette brute, ainsi que les produits financiers des placements et des équivalents de trésorerie. La réconciliation de cet indicateur avec le compte de résultat est détaillée dans l‘Annexe aux comptes consolidés du Groupe.

Eléments opérationnels non courants : les charges et produits non courants comprennent principalement les pertes de valeur des goodwill, les charges de restructuration, ainsi que des produits et charges relatifs aux variations de périmètre (plus ou moins-values de cession de titres, impacts des changements de contrôle).

Evolution du chiffre d’affaires à structure comparable : il s’agit de mesurer la variation du chiffre d’affaires à périmètre et change constants.

  • Périmètre constant : l’effet périmètre est neutralisé avec la méthodologie suivante :
    • Le chiffre d’affaires de l’année N est retraité des sociétés entrantes au cours de l’année N.
    • Le chiffre d’affaires de l’année N-1 est calculé en intégrant le chiffre d’affaires en année pleine des sociétés entrantes en N-1, et en excluant les contributions des sociétés sortantes de l’année N et N-1.
  • Change constant : l’effet change est neutralisé en appliquant les taux de change utilisé en N au chiffre d’affaires en devises de l’année N-1.

Excédent/Endettement financier net : cet indicateur correspond à la différence entre les actifs financiers et les dettes financières. Selon que ce solde soit débiteur ou créditeur, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net. Les dettes financières comprennent les emprunts obligataires et les autres emprunts et dettes financières (y compris dérivés et autres instruments de couverture passifs). Les actifs financiers comprennent les disponibilités et équivalents de trésorerie, ainsi que les instruments dérivés actifs.

Jusqu’au 31 décembre 2018, les dettes financières comprenaient le passif constitué par la valeur actualisée des loyers restant dus au titre des contrats de location financement tels que définis par la norme IAS 17 (166 millions d’euros au 31 décembre 2018). Au 1er janvier 2019, la norme IAS 17 a été remplacée par la norme IFRS 16, qui prévoit un mode de comptabilisation unique des contrats de location. Désormais, le Groupe comptabilise, en actifs non courants un droit d’usage, en contrepartie d’un passif correspondant à la valeur actualisée des loyers restant à payer. Celui-ci n’est pas inclus dans l’Excédent/Endettement financier net, tel que défini par le Groupe, il est présenté en lecture directe dans le bilan.  

Partenariats public-privé - Contrats de concessions et Contrats de partenariat :  les partenariats public-privé sont des formes de contrats publics de longue durée par lesquels une autorité publique fait appel à un partenaire privé pour concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir un équipement ou une infrastructure publique et/ou gérer un service.  

En France, on distingue les contrats de concessions (concessions de travaux ou concessions de services) et les contrats de partenariat.

A l’international, on rencontre, sous des appellations différentes, des catégories de contrats publics qui correspondent sensiblement aux caractéristiques respectives des contrats de concession ou des contrats de partenariat.

Dans un contrat de concession, le concessionnaire perçoit un péage (ou autre forme de rémunération) directement de la part de l’usager de l’infrastructure ou du service, selon des conditions définies dans le contrat avec l’autorité publique concédante ; le concessionnaire supporte donc un risque de fréquentation ou « risque trafic », lié à l’utilisation de l’infrastructure.

Dans un contrat de partenariat, le partenaire privé est rémunéré par l’autorité publique, au moyen d’un loyer lié à des objectifs de performance, indépendamment du niveau de fréquentation de l’infrastructure par les usagers. Il en résulte que le partenaire privé ne supporte pas de risque de fréquentation.

Prise de commandes :

  • Dans les métiers du contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction) : une prise de commande est reconnue dès lors que le contrat est non seulement signé mais aussi entré en vigueur (par exemple, après obtention de l'ordre de service ou levée de l'ensemble des conditions suspensives) et que le financement du projet est mis en place. Le montant enregistré en prise de commande correspond au chiffre d’affaires contractualisé.
     
  • Chez VINCI Immobilier : une prise de commande correspond à la valeur des biens immobiliers vendus en l’état futur d’achèvement ou vendus après achèvement conformément à un acte définitif notarié ou au chiffre d’affaires des contrats de promotion immobilière dont l’ordre de service a été donné par le maître d’ouvrage.

      Pour les opérations immobilières réalisées en co-promotion :

  • Si VINCI Immobilier détient le contrôle exclusif de la société support du programme, celle-ci est comptabilisée par intégration globale. Dans ce cas, 100% de la valeur du contrat est incluse dans le montant de la prise de commandes ;
  • Si la société support du programme est co-contrôlée, elle est consolidée par mise en équivalence sans prise en compte du montant de la prise commande de la société co-contrôlée.

ROPA - Résultat opérationnel sur activité (Ebit) : cet indicateur est présenté en lecture directe dans le compte de résultat.

Le résultat opérationnel sur activité correspond à la mesure de la performance opérationnelle des filiales du Groupe consolidées selon la méthode de l’intégration globale. Il exclut les charges associées aux paiements en actions (IFRS 2), les autres éléments opérationnels courants (incluant la quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence) ainsi que les éléments opérationnels non courants.

ROC - Résultat opérationnel courant : cet indicateur est présenté en lecture directe dans le compte de résultat. Le résultat opérationnel courant est destiné à présenter la performance opérationnelle du Groupe hors incidence des opérations et événements non courants de la période. Il est obtenu en ajoutant au résultat opérationnel sur activité (ROPA) les charges IFRS 2 associées aux paiements en actions (plans d’épargne Groupe, actions de performance), la quote-part du groupe dans les résultats des filiales consolidées par mise en équivalence et les autres produits et charges opérationnels courants, ceux-ci incluant notamment les produits et charges courants relatifs aux sociétés mises en équivalence ou aux sociétés non consolidées (produits financiers sur les prêts et avances actionnaires accordés par le Groupe à certaines de ses filiales, dividendes reçus des sociétés non consolidées notamment).

RO - Résultat opérationnel : cet indicateur est présenté en lecture directe dans le compte de résultat.

Le résultat opérationnel est obtenu en ajoutant au résultat opérationnel courant (ROC) les charges et produits non courants (voir ci-dessus).

Taux d’Ebitda/CA, ou de ROPA/CA, ou de ROC/CA : ratio rapportant l’Ebitda, le ROPA, ou le ROC au chiffre d’affaires hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confiés à des entreprises extérieures au Groupe.

Trafic autoroutier chez VINCI Autoroutes : il représente le nombre de kilomètres parcourus sur le réseau autoroutier géré par VINCI Autoroutes sur une période définie, par les véhicules légers (VL) et les poids lourds (PL).

Trafic passager (PAX) chez VINCI Airports : il représente le nombre de passagers ayant effectué un vol commercial à partir d’une ou vers une plate-forme aéroportuaire de VINCI Airports sur une période définie.




 

1 Hors chiffre d’affaires travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe (voir glossaire).


 

2 Dont impact de 575 millions d’euros de l’application de l’IFRS 16 en 2019 ; les données 2018 n’ont pas été ajustées.


 

3 Proposé au titre de l’exercice 2019 à l’assemblée générale des actionnaires le 9 avril 2020.


 

4 Données 2019 et 2018 à 100 % incluant le trafic en année pleine de l’ensemble des aéroports gérés.


 

5 Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification des commissaires aux comptes est en cours d’émission.


 

6 Après prise en compte des instruments dilutifs.


 

7 Données hors Urbat.


 

 

 

Pièce jointe

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur VINCI
27/10Vinci conclut un accord d'achat pour un programme de rachat d'actions de 232 millions d..
MT
26/10Mise en œuvre du programme de rachat d'actions propres
PU
26/10VINCI : la Commission autorise l'acquisition de DINSA II
CF
26/10VINCI : la Commission autorise l'acquisition de SMTPC
CF
26/10La Commission européenne approuve l'acquisition de DINSA II par Vinci
MT
26/10L'UE approuve Vinci Concessions, le rachat de l'opérateur français de tunnels par Eiffa..
MT
26/10Feu vert de Bruxelles à l'OPA de Vinci et Eiffage sur la SMTPC
DJ
25/10VINCI : UBS toujours à l'achat
ZD
22/10COMMENT STOCKER L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE : zoom sur la STEP
PU
22/10Vinci remporte un contrat de 95 millions de dollars pour la construction d'un centre de..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur VINCI
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 48 749 M 56 572 M -
Résultat net 2021 2 426 M 2 815 M -
Dette nette 2021 18 652 M 21 646 M -
PER 2021 21,1x
Rendement 2021 2,50%
Capitalisation 52 657 M 61 023 M -
VE / CA 2021 1,46x
VE / CA 2022 1,29x
Nbr Employés 219 400
Flottant 87,2%
Graphique VINCI
Durée : Période :
Vinci : Graphique analyse technique Vinci | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique VINCI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 20
Dernier Cours de Cloture 91,69 €
Objectif de cours Moyen 103,21 €
Ecart / Objectif Moyen 12,6%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Xavier Huillard Chairman & Chief Executive Officer
Christian Labeyrie Chief Financial Officer & Executive Vice President
Robert Castaigne Independent Director
Yannick Assouad Lead Independent Director
Graziella Gavezotti Independent Director